RSS

Archives du 19 septembre 2011

[BOUQUINS] Jonas Jonasson – Le Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son Anniversaire

Le Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son AnniversaireAttention chef d’oeuvre ! Et oui rien que ça mais commençons par le début…
Nouvelle escapade littéraire nordique donc  avec le premier (et unique à ce jour) roman de Jonas Jonasson, Le Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son Anniversaire.
Alors qu’une fête se prépare à être célébrée pour ses 100 ans, Allan, ancien artificier et désormais retraité, décide de se faire la malle de l’établissement dans lequel il est hébergé. A l’occasion d’un détour par la gare routière il vole la valise d’un passager dans l’espoir d’y dégoter une paire de chaussures plus convenables que ses espadrilles. Il ne sait pas encore que la valise en question ne contient pas de chaussures mais au lieu de ça un gros paquet de fric appartenant à un gang. Commence alors pour notre centenaire fugueur une fuite à travers la Suède, escapade qui sera l’occasion de quelques rencontres hautes en couleur tandis que la police et les truands se lancent à la poursuite du vieux grincheux…
Voilà exactement le genre d’achat que je pourrai qualifier de « coup de foudre », la couv’ et le titre m’ont tout de suite inspiré, sentiment confirmé par la quatrième de couv’ et hop il n’en fallait pas moins pour que le bouquin intègre ma bibliothèque en attendant de passer entre mes mains. Et grand bien m’en a pris car c’est un pur moment de bonheur comme lecture.
Au fil d’une fugue totalement décalée et pleine de rebondissements le truculent centenaire va rencontrer des personnages tout aussi hauts en couleur que lui mais va aussi nous faire partager ses souvenirs de ce siècle écoulé. Souvenir où l’Histoire et l’histoire se croisent dans une véritable uchronie tellement les rencontres avec les grands de ce monde sont improbables et tellement les choix du héros vont influer, de façon toute aussi improbable, sur certains événements majeurs du XXème siècle. Mais les flashbacks ne doivent pas faire oublier l’intrigue « actuelle » du roman et là aussi on va de surprises en surprises dans des situations toujours plus déjantées.
J’ai adoré le ton décalé et l’humour omniprésent de la première à la dernière page, impossible de rester insensible aux charmes de ce roman et ne pas rire, encore et encore, à moins de souffrir de constipation chronique des zygomatiques ! Pour ma part j’ai adoré (malgré quelques longueurs) et je ne peux que vous le conseiller, c’est le remède idéal contre la morosité ! Et en plus le style est plutôt agréable, il est juste un peu difficile de se situer dans l’espace à moins de connaître la Suède (ce qui n’est pas mon cas, hormis à travers quelques auteurs).

 
5 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2011 dans Bouquins

 

Rugby 2011 – Bilan à mi-chemin de la phase des éliminatoires

Rugby 2011Le match France-Canada marquait la fin de la première partie de la phase des éliminatoires, toutes les équipes ayant désormais joué deux de leurs quatre matches de poule et les tendances commencent à s’affiner. Voyons ça ensemble poule par poule.
Poule A
Sans surprise les All Black survolent la poule, si lors du match contre les Tonga (41-10) on pouvait leur reprocher d’avoir assurer le service minimum ils se sont offerts une promenade de santé contre le Japon (83-7) et empochent 10 points avec un différentiel de 107.
La France a eu du mal à se défaire du Japon (47-21) mais ont su rassurer (malgré des conditions de jeu difficiles et encore quelques faiblesses techniques) en s’imposant face à une équipe du Canada plus solide que l’on pouvait s’y attendre (46-19) ; si on empoche nous aussi 10 points de victoire notre différentiel n’est « que » de 53.
Le véritable clash de la poule est prévu pour le 24 septembre avec la rencontre entre les All Black et le XV tricolore. Sauf énorme surprise la hiérarchie devrait être respectée sur les deux derniers matches et le classement ne devrait pas connaître de bouleversement majeur (pour les 2 qualifiés pour la suite de la compétition en tout cas).
Poule B
Si l’Angleterre a peiné contre l’Argentine (13-9) ils se sont offerts une victoire facile contre la Georgie (43-10) , avec 9 points et un différentiel de 37 ils s’offrent la première place temporaire de la poule.
Même configuration pour l’Ecosse qui s’est imposée face à la Roumanie (34-24) puis face à la Georgie (15-6), ils terminent donc sur la seconde marche avec 9 points et un différentiel de 19.
Si l’Angleterre est quasiment assurée d’avoir son billet pour les quarts (son adversaire le plus coriace étant l’Ecosse), il n’en va pas forcément de même pour les écossais qui doivent encore rencontrer de solides et surprenants pumas argentins. Tout est encore possible dans cette poule donc.
Poule C
L’Australie avait commencé en douceur en battant l’Italie (32-6) mais la surprise du week-end aura été leur défaite face à l’Irlande (6-15, même pas de quoi s’assurer le point défensif), avec 5 points les favoris de la poule terminent donc sur la seconde marche du podium.
C’est l’Irlande qui s’offre la première place temporaire avec deux victoires (22-10 contre les Etats-Unis) et 8 points.
Peu de chance pour que la hiérarchie soit bouleversée par les prochains matches, les choses risquent fort de se corser pour les Wallabies en quart face aux Springboks…
Poule D
L’Afrique du Sud, tenante du titre, a commencé par une victoire laborieuse face au Pays de Galles (17-16) avant de ne faire qu’une bouchée de Fidji (49-3), avec 9 points et plus de réels challenges ils s’offrent un boulevard pour la première place de la poule et la qualification en quart.
Les Samoa ont écrasé la Namibie (42-5) avant de s’incliner sans avoir à en rougir face au Pays de Galles (17-10), avec 6 points ils s’offrent la seconde place temporaire de la poule. Mais il leur faut encore rencontrer l’Afrique du Sud alors que les gallois n’ont plus de réels challenges à l’horizon…

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 septembre 2011 dans Trucs en vrac

 

[TV NEWS] Vampire Diaries – Saison 2

Vampire Diaries - Saison 2Ce week-end nous avons attaqué la saison 2 de Vampire Diaries, au rythme de 3 épisodes par semaine ça devrait nous occuper quelques temps…
Au niveau de l’intrigue on retrouve les choses là où on les avait laissé en fin de première saison. Elena (Nina Dobrev), Stefan (Paul Wesley) et Damon (Ian Somerhalder) doivent faire face au retour de Katherine mais encore faudrait-il qu’ils découvrent ce qu’elle prépare. Si Stefan a définitivement tiré un trait sur son passé avec Katherine il n’en va pas de même pour son frère, Damon et la vampire compte bien jouer sur cet atout pour diviser le trio et mettre à exécution sa vengeance contre Mystic Falls…
Si le début de la première saison était d’une mollesse et d’une mièvrerie à faire peur le moins que l’on puisse dire c’est que cette fois ça démarre sur les chapeaux de roues, mais bon d’un autre côté le décor est planté reste à faire vivre l’intrigue. Peut être un peu tôt pour porter un jugement sur l’ensemble de la saison mais je dirai que le pari est plutôt en passe d’être réussi, on accroche dès les premières minutes.
Outre les ingrédients qui ont fait le succès de la première saison, dont le contraste entre les frères Salvatore, Stefan et Damon, l’on découvre quelques nouveaux éléments qui, à défaut d’être surprenants, viennent enrichir l’ensemble. Et oui de nouvelles créatures surnaturelles débarquent à Mystic Falls, et je vous laisse deviner de quelles bestioles il s’agit… Bravo ! Le loup-garou s’invite dans leur patelin (comme dans True Blood je trouve dommage que les loups n’aient pas fait l’objet de plus d’efforts de maquillage, ce sont juste des loups un peu plus gros qu’un loup lambda).
Pour rester dans le duel fratricide entre True Blood et Vampire Diaries je dirai que la tendance ne s’inverse pas me concernant, je continue, malgré une troisième saison un peu terne, de préférer très largement True Blood, plus « adulte », plus trash, plus prenante… Dans la catégorie vampires à la sauce guimauve et héroïne en mode nunuche la série d’Alan Ball reste une référence (mine de rien c’est un compliment). Mais bon les deux séries méritent le détour donc il serait dommage de se contenter d’une seule sous prétexte qu’elles se « ressemblent » (seule la base est la même, après chacune part dans sa propre direction).

 
4 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2011 dans TV News