RSS

Archives du 5 septembre 2011

Livres mes (très) « chers » amis !

Comme vous pouvez le constater en parcourant ce blog je suis quelqu’un qui aime lire et qui dévore pas mal de bouquins, le hic c’est que cette passion a un prix et que ledit prix est non négligeable…
Contrairement à la Métropole ici nous n’avons aucune loi qui réglemente et encadre le prix du livre (en France depuis 1981 la Loi Lang impose aux éditeurs de fixer un prix de vente TTC unique aux livres, prix qui s’impose aux distributeurs en leur autorisant toutefois la possibilité de lui appliquer une remise maximale de 5%), ici le prix est fixé par les divers distributeurs (libraires, grandes surfaces…) au seul gré de leur politique commerciale. Ajoutez à la marge commerciale les frais d’acheminement et les diverses taxes douanières et je peux vous assurer qu’au moment de passer à la caisse le consommateur / lecteur sent passer la douloureuse (d’autant plus que le prix de vente en Euros, imprimé en quatrième de couv, ne manque de nous le rappeler) !
Pour illustrer mon propos je vais vous donner quelques exemples en m’inspirant de mes derniers achats :
Je Ne Suis Pas Un Serial Killer (Dan Wells) : prix métro 18 € / prix local 3 450 XPF (28,9 € : + 60,6 %)
Le Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son Anniversaire (Jonas Jonasson) : prix métro 21 € / prix local 4 010 XPF (33,6 € : + 60 %)
Intégrale Wallander T1 (Henning Mankell) : prix métro 25 € / prix local 5 000 XPF (41,9 € : + 67.6 %)
Vous me direz que je peux toujours me rabattre sur les éditions en poche et je vous rassure il m’arrive de le faire (même si je préfère généralement les grands formats), si c’est en effet une solution plus économique il n’en reste pas moins que la tendance est la même. Ainsi Rue Sans Souci (Jo Nesbo) paru chez Folio en poche est disponible en métropole pour moins de 9 € alors qu’ici il m’a coûté 1 600 XPF (13,4 € : + 48,9 €).
Reste aussi l’option France Loisirs qui est sensé offrir des livres « moins chers qu’en librairie », déjà il faut savoir que cela ne s’applique que sur les livres proposés à un « prix club » (n’espérez donc pas dégotter le dernier roman sorti à un prix défiant toute concurrence, le prix sera sensiblement le même que partout ailleurs). Qui plus est il faut savoir que les prix figurant sur le catalogue ou sur le site Internet de France Loisirs ne sont pas ceux applicables en boutique ; on « bénéficie » d’un traitement de faveur avec un encart joint au catalogue qui propose des tarifs « locaux » sans commune mesure avec le « prix club » métro. Ainsi ça fait quelques temps que j’ai envie de me lancer dans la saga L’Epée De Vérité (Terry Goodking), FL propose les 10 premiers tomes au prix club de 18 € et une réduction de 2 € par livre à partir de 2 livres achetés (soit au final 16 € le bouquin, soit 160 € l’intégrale). La même offre applicable à la boutique de Nouméa revient à 3 100 XPF le volume (26 € : + 62.5%) ; sur les 10 tomes vous avouerez que ça fait un peu mal au cul !
Je n’ai pas de solutions miracles à proposer mais peut être que nos élus devraient songer à se pencher sur la question, je suppose qu’ils ne sont pas totalement illétrés et sont donc confrontés au même problème que n’importe quel autre consommateur / lecteur (je reconnais volontiers que c’est là une supposition gratuite). Quand je vois la masse de bouquins que j’ai en stock (sur Booknode ma bibliothèque compte plus de 150 titres et je suis loin d’avoir fini mon inventaire) et qu’ils ont quasiment tous été achetés neufs en librairie je me dis que j’ai dû contribuer à engraisser quelques profiteurs…

 
5 Commentaires

Publié par le 5 septembre 2011 dans Coups de gueule