RSS

Archives Mensuelles: août 2011

[DVD] Night And Day

Night And DayNouvelle séance DVD/PC lundi soir avec un autre film que le lecteur refuse catégoriquement de lire, il s’agit cette fois de Night And Day réalisé par James Mangold.
Quand June (Cameron Diaz) rencontre, presque par hasard, Roy (Tom Cruise) elle est loin de se douter que sa vie va prendre un tournant pour le moins inattendu. En effet Roy affirme être un ancien agent de la CIA injustement accusé de trahison et donc traqué par les siens mais aussi par les hommes de main d’un trafiquant d’armes désireux de mettre la main sur un objet détenu par Roy. D’un autre côté les services secrets livrent à la jeune femme une toute autre version des faits, dans laquelle Roy serait passé à l’ennemi… Difficile de savoir qui croire dans un tel imbroglio mais les chemins de Roy et June vont se croiser de nouveau et elle va se retrouver embarquée dans une embrouille qui la dépasse totalement tandis que Roy semble « gérer » la situation avec un calme et sang-froid…
Prenez un soupçon de James Bond, ajoutez-y une pincée de Mr & Mrs Smith, saupoudrez le tout d’une louche de second degré et vous obtiendrez Night And Day ! Si vous espérez un thriller hyper réaliste et stressant passez votre chemin, le film joue à fond la carte du divertissement familial avec une intrigue totalement invraisemblable et des acteurs qui se jouent d’eux mêmes. Et force est de constater que le tout est plutôt réussi, on s’éclate (souvent) et on se marre (parfois) sans prise de tête… Qui plus est le duo Tom Cruise / Cameron Diaz fonctionne impeccablement par leur opposition (une recette quelque peu éculée mais toujours aussi efficace quand elle est correctement employée).
A défaut d’être révolutionnaire le film permet au moins de passer un bon moment en oubliant, pour un temps, la morosité ambiante, c’est déjà pas si mal comme programme. I faut dire qu’en matière de duo improbable au cinéma on a eu le droit au meilleur (L’Arme Fatale reste pour moi une référence) comme au pire ; en l’occurrence Night And Day tire plutôt bien son épingle du jeu à condition de le prendre pour ce qu’il est, ni plus ni moins…
Dans un tout autre registre j’attends avec une certaine impatience de voir ce que donnera le nouveau Mission Impossible, Protocole Fantôme dont la sortie est prévue pour cette fin d’année avec Brad Bird aux commandes et Tom Cruise qui endosse pour la quatrième fois le costume d’Ethan Hawke.

 
2 Commentaires

Publié par le 31 août 2011 dans DVD / BRD

 

Superman cherche slip désespérément…

SuperslipEt oui même chez les superhéros les lendemains de cuite sont difficiles, après une méga fiesta avec d’autres superpotes notre brave Superman n’a pas été foutu de retrouver son fameux slip rouge… Impossible de se rappeler où il l’a laissé traîner ; s’il vous plait aidez un superhéros en détresse : rendez son slip à Superman !
Je vous promets que j’écris ce post en étant totalement à jeun et sous l’influence d’aucune substance plus ou moins licite… En fait il s’agit d’une news qui secoue depuis déjà quelques semaines la superplanéte des superfans de Superman ; les premières photos du très attendu Superman – Man Of Steel de Zack Snyder (sortie prévue en 2013) révèlent le costume du nouveau Superman et sacrilège le supermec a oublié d’enfiler son superslibard rouge par dessus ses supercollants bleus ! Une faute de goût impardonnable pour les fans de la première heure !!!
Pour ma part je me dis que peut être que Superman a enfin compris qu’un slip était un sous-vêtements et donc en tant que tel se doit d’être porté sous ses fringues et non par dessus… Sérieux les gars vous imaginer vous balader en ville avec votre caleçon par dessus votre futal ? Non ! Enfin j’espère… Alors pourquoi voulez-vous infliger une telle humiliation à votre superhéros préféré ? D’un autre côté il est vrai que je n’envisage pas plus de sortir enveloppé dans des collants bleus hyper moulants, avec ou sans slip !
Plus sérieusement ce nouveau look, s’il peut surprendre, n’est que le reflet d’une  évolution programmée par DC Comics qui compte relooker Superman pour le débarrasser de son côté kitch ; il faut dire que le superlook date quand même de 1938, on ne peut pas lui reprocher de se changer une fois tous les 75 ans !
Hormis ce petit détail vestimentaire le rôle de Clark Kent/Superman sera tenu par Henry Cavill (plus connu pour son rôle dans la série TV Les Tudors), le célébre superhéros de l’écurie DC Comics affrontera deux rescapés de la destruction de Krypton, le Général Zod (Michael Shannon) et Faora (Antje Traue) dans un reboot (le film n’a rien à voir avec les précédents, il reprend l’histoire de Superman à ses débuts). Les Kent seront interprétés quant à eux par Kevin Costner et Diane Lane, quant au vrai père de Superman (Kal-El en kryptonien), Jor-El, le rôle sera tenu par Russel Crowe. Enfin c’est Amy Adams qui apportera la touche de charme au casting dans le rôle de Lois Lane. Peu d’infos filtrent pour le moment donc je ne m’aventurerais pas sur le terrain des rumeurs, c’était juste un petit clin d’oeil sur un non-événement de plus qui secoue la planète web…
Oh vous savez quoi ? Il paraîtrait, mais ça reste à confirmer, que Clark Kent ne portera pas de lunettes !!! Allo ? Appelez le SAMU on a une vague de suicide chez les superfans…

 
2 Commentaires

Publié par le 30 août 2011 dans Trucs en vrac

 

[DVD] Hatchi

HatchiCela faisait quelques temps que l’on ne s’était pas offert une petite pause DVD du coup samedi nous avons décidé d’y remédier avec le film Hatchi, réalisé par Lasse Hallström.
De retour d’un déplacement professionnel un professeur de musique (Richard Gere) trouve un chiot akita, il le ramène chez lui en attendant de retrouver ses maîtres. Les recherches restant vaines il décide, avec l’aval de son épouse (Joan Allen), de garder le chien. Dès lors un rituel immuable s’installe entre l’homme et l’animal : tous les matins le chien accompagne son maître à la gare et vient l’attendre en fin de journée. Jusqu’au jour où…
Ca peut paraître léger pour faire un film et pourtant je vous promets que l’on ne s’ennuie pas une minute (d’un autre côté le film ne dure pas 3 heures), la complicité entre l’homme et le chien est filmée avec justesse, sans sensiblerie inutile. Un film plein d’émotions qui ne manquera pas de vous tirer une petite larme si vous aimez les animaux, un bel exemple de loyauté et de fidélité dont bien des humains pourraient s’inspirer.
Pour l’anecdote j’ai acheté ce DVD peu après sa sortie (en début d’année) mais c’est le premier que mon lecteur a refusé catégoriquement de lire, après plusieurs essais infructueux nous avions fini par renoncer avant d’opter pour une séance de rattrapage le PC. Lentement mais surement on devrait venir à bout de tous les DVD récalcitrants (de plus en plus nombreux).
Pour information le scénario est l’adaptation d’une histoire vraie qui s’est déroulée au Japon entre 1925 et 1934, là-bas le chien Hachiko est considéré comme un héros national, un monument a même été érigé en sa mémoire. Ce qui explique sans doute que le film de Lasse Halström est un remake d’un long métrage japonais de 1987, Hachiko Monogatari (inédit en France mais disponible à l’import pour les plus curieux). Pour plus de détails je vous invite à consulter la page Wikipédia dédiée à Hachiko (après avoir vu le film de préférence).
Un peu court comme chronique, surtout pour un film que j’ai adoré, mais il est des cas où les mots ne servent à rien, je ne peux que vous inviter à regarder ce film magnifique afin de vous forger votre propre opinion.

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 août 2011 dans DVD / BRD

 

[BOUQUIN] J. Camut & N. Hug – Les Voies De L’Ombre

Les Voies De L'OmbreFinalement je n’aurai pas hésité bien longtemps avant de me décider pour Les Voies De L’Ombre, un thriller écrit à quatre mains par le couple Jérôme Camut et Nathalie Hug. Un choix motivé d’une part par l’envie de changer, l’espace d’un instant, complètement de registre (je reviendrai à mes flics nordiques prochainement), mais aussi et surtout parce que l’intrigue me paraissait tarabiscotée à souhait…
Bonne initiative de la part de France Loisirs de nous proposer les trois romans réunis en un seul volume, toutefois il n’est pas évident de vous proposer une réaction et une évaluation globales, les trois tomes étant aussi différents qu’inégaux. Du coup vous aurez trois chroniques pour le prix d’une, de fait ça risque d’être un peu long à lire…
Tome 1 – Prédation
Quand l’inspecteur Baudenuit est appelé coup sur coup sur deux scènes de crime il lui apparaît évident qu’il a à faire à un tueur en série, les deux corps sont nus, portent un tatouage asiatique sur le ventre et ont eu un bras arraché par un explosif artisanal. Mais il est loin de se douter de la perversité de son adversaire, Kurtz est en effet un tueur aussi machiavélique qu’insaisissable à l’origine d’une mécanique meurtrière implacable…
Le moins que l’on puisse dire c’est que ça commence sur les chapeaux de roues, cette première partie est un thriller digne des plus grands, aussi stressant que captivant. Tout frôle la perfection de l’intrigue aux personnages en passant par l’ambiance et l’écriture. Si je devais le noter je pencherais volontiers pour un 9/10, voire même un 10/10.
Dans ce premier tome l’on découvre l’implacable mécanique de Kurtz, un plan aussi simple qu’efficace. Pour chacun de ses « sujets » il enlève deux personnes, le cobaye et l’appât (l’être qui est le plus cher au cobaye). Si le cobaye échoue dans sa « mission » l’appât mourra et l’on peut supposer que son agonie sera lente et douloureuse… Dès lors on peut se poser la question de savoir jusqu’où nous serions prêts à aller pour protéger l’être aimé ? Combien de vies serions-nous prêt à sacrifier pour préserver notre bonheur ? Avant de répondre du tac au tac je vous suggère de bien y réfléchir… A défaut de nous tuer notre « faiblesse » peut être une arme mortelle pour les autres.
Tome 2 – Stigmate
D’un côté l’on suit un Kurtz en cavale, il ne fuit pas la police, incapable de lui mettre la main dessus, mais un ennemi qui semble déterminé à le faire taire… Définitivement ! De l’autre trois rescapés se croisent espérant retrouver, sinon une vie normale, au moins une raison d’être ; chacun envisage la chose à sa façon. L’un a décidé que le pardon serait sa rédemption, un autre ne jure que par la vengeance et le dernier est partagé entre la haine et l’admiration pour son bourreau…
Dans cette suite les auteurs s’intéressent autant aux faits eux-mêmes qu’à la psychologie de leurs personnages, forcément le rythme du roman en subit les conséquences, non qu’on s’ennuie (Kurtz ne nous en laisse pas le temps) mais parfois l’aspect psy devient envahissant sans forcément apporter grand-chose au récit. Au final ce second tome n’en reste pas moins un thriller plus qu’honnête qui mérite un honorable 7/10 ne serait-ce que pour l’ambiance toujours aussi glauque.
Tome 3 – Instinct
La meute de Kurtz est lâchée mais le Maître est aux abonnés absents… Kurtz a été enlevé par un ennemi dont il ignore tout, dès lors son leitmotiv sera d’échapper à ses geôliers et de reprendre les commandes de ses troupes. Parallèlement la police française met en place une unité spéciale chargée de neutraliser Kurtz, quels que soient les moyens à mettre en œuvre ils ont carte blanche pour y parvenir…
Pour cet ultime opus de la trilogie les auteurs font malheureusement dans la démesure, trop de Kurtz tue le Kurtz ! Certes l’histoire file à 100 à l’heure mais plus ça va et plus l’on s’enfonce dans l’invraisemblable, voire l’aberrant… Un bon point toutefois, ça reste aussi amoral et politiquement incorrect que les deux précédents volumes. Niveau notation je dirai que ce final mérite un petit 6/10 et encore je suis certains que beaucoup penseront qu’un 5 serait plus juste !

Au final on obtient un thriller plus que correct qui démarre sur les chapeaux de roues mais malheureusement s’essouffle avant de patauger dans la mélasse. Ce n’est toutefois pas désagréable à lire (loin s’en faut) mais l’on ne peut s’empêcher de ressentir une certaine déception (à moins qu’il ne s’agisse de frustration) en ce disant que les auteurs ont laissé filer un scénario qui aurait pu être grandiose.
A noter qu’un quatrième tome, Rémanence, existe mais ne s’inscrit pas vraiment dans le cadre de cette trilogie puisque l’on y retrouve Clara et Louis, devenus adultes, en proie à leur passé entre les mains de Kurtz mais aussi et surtout à une nouvelle menace… Pour le moment je ne suis pas plus motivé que ça pour le lire, mais qui sait peut être que par la suite la curiosité l’emportera…

 
5 Commentaires

Publié par le 30 août 2011 dans Bouquins

 

Welcome in Sarkoland…

A l’occasion des Jeux du Pacifique, dont la cérémonie d’ouverture aura lieu demain, Nicolas Sarkozy a enfin daigné bouger son cul pour venir rendre visite à ce petit morceau de France du bout du monde qui l’a très largement plébiscité lors des dernières présidentielles avec près de 63% des votes au second tour.
Pour l’occasion les établissements scolaires et les administrations se sont offerts un Sarkoday et un week-end de trois jours. Pour le privé le libre choix a été offert aux employeurs avec toutefois comme consigne de laisser, autant que faire se peut, la possibilité aux salariés de prendre leur journée. Concernant la CAFAT et après négociations entre la Direction et les syndicats, il a été décidé que nous resterions ouverts au public, par contre tout a été mis en oeuvre pour que les sarkofans puissent aller acclamer leur idole… En contrepartie la Direction nous a offert le pont du 1er novembre ; finalement on y gagne au change, en négociant correctement notre temps de travail on peut aisément zapper la journée du 28 octobre et bénéficier d’un week-end de 5 jours.
Ne comptant pas parmi les sarkofans (même si je revendique et assume le fait d’avoir voté pour lui en 2007) j’ai donc décidé de venir bosser (ça tombe bien j’ai du retard dans mes heures et un gros boulot à boucler). Peu de circulation sur la route, hormis des cars blindés de CRS, comme tous les jours je suis passé devant la Place Bir Hakeim (où Sarko doit blablater à 10 heures) avant 7 heures et déjà les troupes rumpistes se mettaient en branle pour préparer un comité d’accueil digne du prestige de leur maître à penser (quoique le verbe « penser » associé au RUMP ça fait bizarre, pour ne pas dire paradoxal). La ville est d’un calme absolu, on se croirait en week-end, si ce n’est de nombreux flics et gendarmes déployés un peu partout…
Même « nos » braillards imbibés qui généralement squattent les abords de Champion Alma semblent manquer à l’appel ; de là en penser que la ville leur a offert un séjour à l’ombre aux frais de la princesse il n’y a qu’un pas… Que je ne franchirais pas… C’est certainement une coïncidence… Bin voyons (soit dit en passant ils ne me manquent pas le moins du monde) !

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 août 2011 dans Nouvelle-Calédonie

 

Je ne suis pas mort… Je dors !

Je sors de mon court mutisme juste histoire de donner quelques news mais en fait si je ne suis pas intervenu depuis quelques jours c’est simplement parce que je n’ai rien trouvé d’intéressant à raconter, on bosse la semaine et on glande le week-end… Rien de nouveau sous le soleil ! Il faut dire aussi que comme Abra a un nouveau mi-temps à la Clinique Baie des Citrons ses journées sont bien chargées, ajoutez à cela le ménage qu’elle fait chez des gens à Dumbéa le samedi matin et vous comprendrez qu’une fois de retour à l’appart elle n’ait plus trop envie de bouger…
A vrai dire le week-end dernier notre seule sortie un tant soit peu inhabituelle a été un repas chez Stéphanie et Valery, bien mangé et bien bu mais je ne peux guère vous en dire plus vu que je me suis pris une murge monumentale suivie d’un trou noir jusqu’à mon réveil le lendemain matin… Résultat des courses le week-end de trois jours (Assomption oblige) s’est transformé en week-end de quatre jours histoire de cuver et de récupérer des effets secondaires de la gueule de bois. Un peu court pour justifier un post n’est-il point ?
Quant au week-end qui vient de s’achever (trop vite à mon goût) il aura été placé sous le signe de la « trilogie de la glande qui tue », à savoir une alternance entre mon bouquin, la télé et le PC… Pas forcément très productif mais étant franchement casanier c’est comme ça que je me relaxe le mieux ; là où d’autres ont un irrépressible besoin de s’aérer les poumons et les neurones moi j’ai juste besoin de mon petit confort domestique pour faire le vide.
Pas grand chose d’autres à raconter, mon lecteur DVD étant toujours aussi capricieux j’ai même renoncé à acheter des films (il va falloir que je m’y remette avant d’être largué par l’actualité) ; quant à mon bouquin, Les Voies De L’Ombre, il fait pas loin de 1200 pages donc, aussi intéressant soit-il, ce n’est pas le genre de pavé que je lirai d’une traite… Je passais juste dans le coin vous faire un petit coucou et vous dire que je suis toujours vivant.

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 août 2011 dans Trucs en vrac

 

[BOUQUINS] Anonyme – Le Cimetière Du Diable

Le Cimetière Du DiableEn ouvrant Le Cimetière Du Diable je m’attendais à retrouver Santa Mondega là où je l’avais laissée à la fin de L’Oeil De La Lune et j’avoue avoir été plutôt déçu (frustré ?) de constater que ce troisième opus, toujours signé par ce mystérieux Mr Anonymous, est un récit en forme de préquelle qui se situe avant les faits relatés dans les deux précédents et qui n’a qui plus est strictement rien à voir avec ses aînés (sinon quelques personnages qui nous sont désormais familiers).
On retrouve donc certains acteurs du Livre Sans Nom réunis plus ou moins par hasard dans un bled encore plus mal famé que Santa Mondega à l’occasion d’un gigantesque concours mettant en compétition les sosies de grands noms de la chanson, une seule condition, leur modèle doit être décédé. Une belle récompense est promise au vainqueur qui sera désigné parmi cinq finalistes désignés à l’avance (et oui tout le show est truqué avant même les premières prestations) mais surtout ce concours cache une vérité insoupçonnable… Les choses se compliquent quand l’un des concurrents engage un tueur à gage afin d’éliminer lesdits finalistes, et plus encore quand le Bourbon Kid entre en scène et constate que parmi les finalistes il y a une sosie de Judy Garland qu’il compte bien protéger à tout prix…
Passée une pointe de déception on retrouve vite les ingrédients qui ont fait le succès de la trilogie, un scénario complétement déjanté, de l’action à tout va, un humour noir omniprésent et une galerie de personnages (anciens et nouveaux) hors du commun ; même si j’ai moins apprécié ce troisième opus la lecture reste jouissive malgré une dernière partie un peu « too much » à mon goût. Il n’en reste pas moins que je me demande ce que nôtre Anonyme préféré compte faire de Santa Mondega : laissera-t-il la ville aux mains des forces du mal (après tout c’est une question d’habitude pour les habitants) ou nous gratifiera-t-il d’une version édulcorée (mais pas trop… faut pas déconner non plus) de son fameux Livre De La Mort ? Rien ne filtre sur ses intentions à l’heure qu’il est, wait and see…
J’avoue très honnêtement que je ne sais pas trop quelle lecture je vais entamer maintenant, j’ai trois options en stock :
La Lionne Blanche histoire de boucler mon premier volume de l’Intégrale Wallander (Henning Mankell)
Rue Sans Souci en prélude à une nouvelle immersion dans l’univers de Harry Hole (Jo Nesbo)
Les Voies De L’Ombre, un thriller ne trois volumes (Prédation, Stigmate & Instinct) Jérôme Camut et Nathalie Hug
En attendant je continue d’explorer les diverses facettes du site Booknode, certes un peu moins « élitiste » que Critiques Libres du fait d’une moyenne d’âge de ses adeptes plutôt jeune mais bien fourni et réactif… J’attends avec impatience Cinenode, son petit frère dédié, comme son nom l’indique au cinéma… Mais bon c’est pas ça qui m’aidera à choisir ma prochaine lecture, comme d’hab on va y aller au feeling !

 
4 Commentaires

Publié par le 9 août 2011 dans Bouquins

 

Week-end en vrac…

ASUS EAH6570Comme je l’ai brièvement signalé dans mon post précédent j’ai eu cette semaine quelques soucis avec mon PC et plus particulièrement avec la carte graphique… Pas évident d’utiliser sa bécane quand on a l’impression de se trouver devant Canal+ sans décodeur ! Afin de remédier à ce léger inconvénient (doux aphorisme pour dire problème urgemment pressé) j’ai mis à profit mon samedi matin pour faire le tour de la place afin de trouver une carte de remplacement qui allierait le meilleur rapport qualité prix.
Au final on m’a clairement déconseillé les produits d’entrée de gamme qui ne me seraient d’aucun secours en matière de jeu, mon choix s’est donc porté sur une ASUS EAH6570 avec 1Go de RAM dédiée. C’est la première fois que je fais une infidélité à Nvidia (plus par habitude que réelle conviction), le processeur graphique de cette nouvelle carte étant basé sur le Radeon d’ATI. L’avantage de la chose étant que ma carte mère supporte deux cartes graphiques en crossfire (l’équivalent chez ATI du SLI de Nvidia), comme la 6570 supporte elle aussi cette technologie il me suffira, dans un avenir plus ou moins proche (selon mes besoins) de brancher une seconde carte (du même modèle ma carte mère n’étant plus, en terme informatique, suffisamment récente pour accepter deux cartes différentes) pour booster ma bécane sans me ruiner…
Je n’ai pas encore vraiment cherché à pousser la carte dans ses ultimes retranchements mais disons que sur Runes Of Magic je ne vois pas vraiment de différence par rapport à feue ma 8800GT ; le jeu est parfaitement fluide sans revenir sur les réglages, à terme je tenterai le coup avec des jeux plus gourmands mais vu que, dans l’immédiat, je suis à fond dans RoM je ne peux que me satisfaire de mon choix (de toute façon c’est trop tard pour faire machine arrière).

 

RoMUn nouveau week-end sous le signe de la glande pointant donc le bout de son nez j’ai donc décidé (vous l’aurez compris) de poursuivre mon périple dans RoM. Excédé (le mot est faible) pour les sautes d’humeur du serveur Solas je me suis créé un nouveau perso sur Claiomh afin de pouvoir passer de l’un à l’autre en fonction des disponibilités des serveurs et de mes humeurs…
Sur Solas mon personnage principal (à droite) est toujours Mondega, un elfe Sentinelle (niveau 26), Druide (niveau 21) et Eclaireur (niveau 16) ; actuellement en vadrouille sur la Côte de l’Opportunité (une des nouvelles zones de jeu du chapitre 4). A noter que je suis, sur Solas, membre de la guilde Orbital, qui semble parfaitement répondre à mes attentes (jouer sans prise de tête).
Sur Claiomh mon personnage est (à gauche) Simonne, une humaine Guerrière de niveau 12, toujours en exploration entre les Montagnes Hurlantes et Sourçargent et pas encore vraiment décidée quant au choix de sa seconde profession (pour le moment je penche pour le Voleur). J’ai eu la chance d’intégrer rapidement une toute nouvelle guilde, Silverblade, dont la philosophie me paraît totalement compatible avec ma vision du jeu.
J’espéraisplus d’accessibilité au serveur Claiomh mais visiblement c’est sur toute la gestion des serveurs francophones que les spécialistes de chez Frogster devraient sérieusement se pencher, à croire qu’ils foutent les serveurs en veille quand ils vont se pioncer… Hormis ce détail qui fâche, le fait de devoir rejouer les mêmes quêtes ne me dérange pas outre mesure, ayant l’intention de développer deux persos totalement différents dans leur façon d’aborder l’aventure c’est à moi qu’il appartiendra d’adapter mon style de jeu au personnage incarné (forcément si je fonce dans le tas comme un bourrin avec un Druide le résultat ne sera pas le même qu’avec un Guerrier)…
Pour en finir avec RoM (et avec ce post) je tenais à indiquer, pour ceux que ça intéresserait deux liens vers des sites incontournables dédiés au jeu :
– D’abord le Wiki Francophone de RoM
– Ensuite Runes Database, la base des données officielle de RoM
Tous deux sont très complet et très bien foutus, ils s’avéreront une aide précieuse pour faire vos premiers pas dans le jeu, et même au-delà (pour ma part j’avoue avoir un faible pour le Wiki que je trouve mieux organisé mais ça n’engage que moi). Bien sûr vous pourrez aussi consulter le site officiel et son forum pour vos tenir au courant de l’actualité du jeu et piocher quelques renseignements…

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 août 2011 dans Trucs en vrac

 

[NO COMMENT] Heureusement que le ridicule ne tue pas…

Une pub parmi d’autres du genre pour un de ces prétendus marabouts qui a réponse à tout…

Vive Mamadou !

J’adore le « mondialement connu dans le quartier » !
Le con se tire une balle dans le genou avec sa pub…

Sinon on ne peut pas lui reprocher de ne pas vivre avec son temps, désormais il faut compter avec les marabouts ès informatique !
Et dire que je viens d’acheter une nouvelle carte graphique alors qu’il aurait suffi d’un simple coup de fil à Mamadou…

D’autres n’ont aucun remord à proclamer soigner les pires maladies…

Bin voyons !

Heureusement (quoique c’est discutable) que le ridicule ne tue pas…

Vous en voulez d’autres ?
Marabouts de papiers

 
4 Commentaires

Publié par le 6 août 2011 dans No comment

 

[TV NEWS] XIII – La série

XIII - La sérieSession de rattrapage pour cette série que nous avions zappé lors de sa première diffusion, suite directe de la mini série XIII – la Conspiration et toujours très librement inspirée de la série de BD de William Vance et Jean Van Hamme.
On retrouve donc XIII (Stuart Townsend) là où nous l’avions quitté deux ans plus tôt, dans une prison secrète de la CIA quelque part en Europe de l’Est. Prison dont il ne tardera pas à s’évader avant de rejoindre les USA afin de découvrir qui il est tout en composant avec les services secrets, le président actuel et l’ancien président, chacun pouvant être tour à tour allié, manipulateur ou ennemi…
Au niveau du casting c’est un peu dommage que Stephen Dorff n’ait pu reprendre le rôle de XIII (il avait d’autres obligations au moment du tournage) mais Stuart Townsend assure honorablement la relève et l’explication du changement de visage, bien que bancale (quel intérêt d’offrir une chirurgie esthétique à un prisonnier voué à l’oubli ?), permet d’intégrer l’événement à l’intrigue.
Et justement en parlant de l’intrigue (superbe transition mon cher) il est clair que les fans de la BD seront pour le moins dépaysés (pour rester poli) ; je pense qu’il est impératif de s’affranchir de la saga pour apprécier la série (mission impossible pour un fan je suppose). Une fois ce préalable accepté on se retrouve face à une intrigue pas trop mal ficelée malgré quelques invraisemblances, pleine de revirements et rebondissements sur fond de tromperie et trahison diverses et variées. Une suite correcte (surtout pour une production à 50% française) qui a le mérite de boucler la boucle (même si les puristes crieront à l’hérésie)… A noter au niveau du casting la présence de Virginie Ledoyen plus que convaincante en mercenaire sans foi ni loi aussi froide qu’impitoyable.
Soit dit en passant les fameux puristes de la saga XIII n’ont pas fini d’être malmenés, alors que le duo Vance / Van Hamme a décidé de mettre fin à la saga après 19 tomes et surtout en répondant à la plupart des questions soulevées (en effet si XIII connaît désormais sa véritable identité il demeure amnésique) un tome 20 est annoncé pour la fin de l’année et pourrait marquer le début d’une nouvelle saga avec Yves Sente au scénario et Youri Jigounov au dessin… Reste à savoir si XIII sans ses « pères fondateurs » réussira à séduire les fans.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 août 2011 dans TV News