Ca m’énerveee !

GRRR !!!S’il y a bien un truc qui me gave au plus haut point c’est de me retrouver coincé au taf sans pouvoir bosser pour X raison (en général des soucis techniques, en cas de non-motivation je n’ai aucun remords à rester couché) et c’est exactement ce qui m’arrive depuis le début de la semaine. Une erreur informatique a été trouvée (presque par hasard) dans une de nos bases de travail (la plus volumineuse histoire de corser la chose et en l’occurrence celle sur laquelle je bosse le plus souvent) ; résultat des courses il faut lancer la réplication de ladite table et croiser les doigts en attendant…
Sauf que là l’attente commence à se faire longue, j’ai achevé les quelques travaux en attente ne sollicitant pas ce fichier et maintenant je me retrouve comme un con à regarder un écran vide ! Même avec la meilleure volonté du monde je ne peux rien faire sinon me gratter les couilles en espérant qu’une solution sera trouvée rapidement mais franchement ça me semble mal barré… Je ne veux jeter la pierre à personne (je ne doute pas que nos techniciens sont à fond sur le problème) mais lundi on nous a annoncé que la maintenance devrait nous bloquer juste pour la journée, mardi matin on nous a gentiment demandé de patienter la matinée, mardi après-midi toujours rien mais a priori tout devrait rentrer dans l’ordre pour le lendemain… Et aujourd’hui encore et toujours le black-out informatique (en pire même puisque l’on ne peut plus du tout requêter sur aucune table, le serveur ayant été verrouillé afin de laisser le champs libre aux travaux de réplication) !
Conséquence directe de ce plantage nous serons dans l’impossibilité de présenter des chiffres mis à l’ordre du jour d’une Commission Conventionnelle Paritaire Médicale (une réunion avec les professionnels de santé en clair) prévue pour jeudi après-midi. Rien de dramatique en soi, il suffira d’un laïus sur un « problème technique indépendant de notre volonté » pour justifier de la chose mais il n’en reste pas moins que ça la fout mal (même si nos partenaires ne diront rien il y a fort à parier qu’ils n’en penseront pas moins).
Un « chômage technique » qui tombe en plein rush mais là encore rien d’irréversible, il suffira de mettre les bouchées doubles la semaine prochaine pour revenir à une situation « normale » ; ça n’empêche que je me fais profondément chier assis à ce bureau à faire semblant de bosser (ce qui ne trompe personne). Si c’est pour vaquer à mes occupations ou errer sur le web je peux aussi bien le faire de chez moi, je dirai même que le cadre se prête mieux à ce genre de chose… Wait and see ! De toute façon ça ne servira à rien de ronger mon frein je n’ai d’autre option que de prendre mon mal en patience, même si la patience n’est pas vraiment mon fort…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s