A vos canettes citoyens ! Désobéissez !!!

Depuis le début du mois de juillet la prohibition made in NC s’est encore accentuée…
Désormais la vente d’alcool est interdite à partir de midi :
– les vendredi, samedi et dimanche (contre 16 heures les vendredi et samedi auparavant)
– Les veilles de jours fériés et les jours fériés
De même notre haussaire peut décider, selon son bon vouloir d’interdire la vente d’alcool les jours « spéciaux » (genre fête de la musique) ou encore toute la durée d’un week-end prolongé… J’aimerai bien savoir s’il y a une autre contrée française qui doit subir ce genre de diktat. D’autant que cette mesure n’est que poudre aux yeux destinée à masquer l’incompétence des autorités à faire régner l’ordre public en ville ! Faudrait peut être arrêter de nous prendre pour des chèvres… Faudrait peut être leur montrer qu’on en marre d’être pris pour des chèvres…
Les flics ne manquent pas à Nouméa qu’ils fassent leur boulot plutôt que de siroter leur apéro (sans doute avec les quelques bouteilles confisquées çà et là) bien planqués dans leurs commissariats… Ah oui c’est vrai que ça peut être dangereux d’intervenir en cas de troubles à l’ordre public ! D’un autre côté c’est un peu pour ça que vous êtes payés…
Les chiffres sur l’utilité de ces restrictions semblent être secret défense, la preuve si besoin en était que ce n’est qu’un écran de fumée ; c’est tellement plus facile de contourner un problème plutôt que de l’affronter directement ! Dans tous les cas c’est le consommateur lambda qui fait les frais de ces aberrations juridiques (même si les cavistes ont obtenu une dérogation ils ne peuvent vendre que du vin et du champagne ; pas franchement les produits les plus consommés par notre fameux individu lambda). Le gros consommateur habituel fera son stock avant et aura même tendance à stocker (et donc boire) d’avantage qu’avant la mise ne place de notre prohibition cocotier.
Heureusement (n’en déplaise à nos autorités de pacotille) nombre de petits commerçants sont eux aussi excédés (et pris à la gorge) pas ces restrictions imbéciles et du coup ils n’hésitent pas à braver cette interdiction et à vendre de l’alcool « sous le manteau ». Les plus honnêtes (bin oui je ne considère pas ça comme un acte hors-la-loi et j’assume) le font sans majoration de prix tandis que d’autres n’hésitent pas à faire payer le prix fort (200 XPF la cannette de bière et 5000 XPF la bouteille de Johnnie). D’autres, non commerçants, ont carrément fait un business en vendant au black les réserves d’alcool, activité plus que rentable d’après ce qu’on m’en a dit (perso je n’ai jamais testé la chose, j’ai mes adresses « honnêtes » pour pallier cette aberration). Nos chères têtes pensantes ont donc favorisé le développement d’un marché noir florissant et au rythme où vont les choses ce n’est pas prêt de s’arrêter (pour un trafic démantelé trois autres apparaissent)…
Aaah ça fait du bien ! Bin oui je me suis fait niqué ce midi en voulant acheter une bouteille de Jack pour ce soir… Pas grave j’en prendrai une chez mon fournisseur habituel, d’autant qu’elle ne me coûtera pas beaucoup plus cher qu’en grande surface… A vrai dire je considère même cet acte de désobéissance civile comme un devoir et je vous encourage à faire de même !