La saga du gouvernement fantôme (et fantoche) – Episode 3

Troisième élection de notre fameux gouvernement fantoche en ce 1er avril (un jour bien choisi pour cette sinistre farce politique locale).
Toujours 4 listes en présence pour se partager le pouvoir avec Calédonie Ensemble, une alliance (de circonstance) RUMP, AE et LMD (que j’appellera Trahir Ensemble pour simplifier), FLNKS et UNI. Pas vraiment de surprise au niveau du vote avec les résultats suivants :
– Calédonie Ensemble : 13 voix, 3 sièges
– Trahir Ensemble : 18 voix, 4 sièges
– FLNKS : 16 voix, 3 sièges
– UNI : 7 voix, 1 siège
Comme les deux fois précédentes le haussaire a demandé à ce que les élections du président et des vice-présidents se déroule dans la foulée, vote boycotté par Calédonie Ensemble qui a quitté l’hémicycle. Ledit vote se contentera de reconduire Big Harold à la présidence du gouvernement avec Gilbert Tuyienon (ils auraient pu choisir quelqu’un avec un nom moins complexe à écrire) comme premier vicieux.
Histoire de ne pas changer une routine désormais éprouvée les ministres de Calédonie Ensemble et leurs suivants de liste ont posé leur démission ce qui rend, une fois de plus, le gouvernement démissionnaire de fait. Rendez-vous dans 15 jours pour l’élection d’un nouveau gouvernement mais cette fois, sauf événement exceptionnel ou surprise de taille, je ne m’étendrai pas sur le sujet (perte de temps inutile). Il va bien falloir trouver une solution pour nous sortir de cette crise politique mais j’ai l’impression que personne n’a envie de se mouiller, en tout cas chacun campe sur ses positions histoire de ne pas donner l’impression de baisser son froc devant ses adversaires… N’étant pas un expert en la matière je ne sais pas dans quelle mesure, en dehors d’élections anticipées, le Territoire ou l’Etat ont la possibilité d’intervenir pour rendre à la Calédonie un minimum de stabilité (et de crédibilité) politique.

Dans la foulée la présidence du Congrès a aussi été changée, grâce à Super-Petelo et ses amis du RUMP (je vous rappelle qu’en anglais le mot rump désigne le croupion d’un poulet, un nom prédestiné pour un parti qui regroupe autant de trous du cul) c’est désormais Roch Wamytan, élu FLNKS, qui est à la tête de notre assemblée. J’ai de plus en plus de mal à comprendre comment un individu sensé qui se revendique loyaliste pourrait encore voter pour ce parti qui multiplie les trahisons et concessions indépendantistes.

Dans un tout autre registre mais toujours plus ou moins dans le thème politique (plutôt plus que moins pour tout dire) le Collectif pour un Drapeau Commun avait décidé d’organiser un rassemblement et une marche demain matin, initiative en soi louable qui se voulait apolitique mais malheureusement les choses se sont rapidement compliquées. D’une part Philippe Gomes s’est joint à la démarche (pour ne pas dire qu’il a repris les choses en main), du coup le côté apolitique de la chose n’est plus aussi évident et la marche pourrait être interprétée par certains comme une manifestation de soutien à Gomes du coup forcément ça refroidit les ardeurs de certains. D’autre part l’UC et le Parti Travailliste n’ont rien trouvé de plus malin que d’organiser, le même jour et quasiment au même endroit, une manifestation de soutien au drapeau indépendantiste ;résultat logique des courses, devant les risques évidents de troubles à l’ordre public le haussaire a purement et simplement fait interdire les deux manifestations.
Pour ma part tant que la démarche était apolitique je me sentais concerné mais dès que Gomes a mis son grain de sel dans l’histoire ça m’a tout de suite démotivé (même si, en cas d’élections anticipées, je voterai pour la liste Calédonie Ensemble) ; quant à l’appel (le terme provocation serait plus adéquat) de l’UC je dirai que ça eu l’effet inverse, rien de tel pour me motiver à manifester mon soutien à un drapeau commun (et donc mon refus du drapeau indépendantiste). Il n’en reste pas moins que je suis convaincu que le haussaire a fait le bon choix en interdisant ces deux manifestations (franchement je ne vois pas comment il aurait pu en autoriser une et interdire l’autre). Une chose est sure cette histoire de drapeaux n’en finit pas de diviser les calédoniens, merci Petelo ! Ceci dit il n’en reste pas moins que je trouve la démarche des indépendantistes aussi puérile que stupide, ils ne font qu’attiser les rancoeurs et dissensions mais après tout c’est peut être leur seul objectif politique…