Trucs à lire…

Depuis le temps que je repousse cette démarche il était grand temps que je m’attelle à la préparation d’une liste de lecture ; j’ai tellement de trucs que je projette de lire que je finis par m’y perdre moi même… En plus on va essayer d’organiser la chose histoire d’y voir un peu plus clair. Ceci dit cette fameuse liste restera purement subjective, il n’est pas exclu que je décide d’en zapper une partie tout comme il est plus que probable que mes lectures continueront de s’enrichir de coups de coeur piochés plus ou moins au hasard…

Romans à paraître

Alors là ça va être on ne peut plus bref, ne suivant pas l’actualité littéraire d’aussi près que l’actualité cinématographique je n’ai quasiment aucune idée de prochaines sorties…

Une seule certitude : le dernier Stephen King, Dôme, est sorti en Métropole début mars et devrait donc être disponible ici dans les prochaines semaines. Inutile de vous préciser, si vous me lisez depuis déjà quelques temps, que je compte bien me ruer dessus dès que possible et qu’il supplantera toutes mes autres « priorités ».
Plus d’incertitudes par contre pour la sortie française du dernier Tom Clancy, Dead Or Alive (pas encore de titre français annoncé mais on peut supposer Mort Ou Vif) ; pourtant après plus de six ans d’attente les fans, dont je suis, brûlent d’impatience de le découvrir…
Enfin il y a aussi les suites de diverses sagas littéraires commencées, pas forcément de date annoncée pour ces diverses sorties mais au moins elles ont l’avantage d’être facilement « listables » :
– Le troisième et dernier tome de La Lignée de Guillermo Del Toro et Chuck Hogan
– Le troisième et dernier tome de Level 26 d’Anthony Zuiker et Duane Swierczynski
– Le quatrième opus et début du second cycle d’Autre-Monde de Maxime Chattam
– Le second volume de Leviathan de Scott Westerfeld

Romans déjà parus

Voilà une liste encore plus facile à dresser mais je vais malgré tout essayer de rester plus ou moins ordonné plutôt que de lister en vrac tout ce qui me passe par la tête…

J’ai commencé il y a peu une incursion dans la littérature policière nordique à travers 2 personnages récurrents :
Harry Hole créé par Jo Nesbo (Norvège) ; c’est par lui que j’ai commencé mon escapade, à ce jour 8 romans sont parus mais je vais me contenter, dans un premier temps, des trois premiers
Kurt Wallander crée par Henning Mankell (Suède) ; je ne sais pas encore si je vais me contenter de la série TV (honte à moi… je sais !) ou prolonger l’aventure à travers les bouquins
La seconde catégorie que je pourrai citer ici concerne les sagas adaptées au cinéma mais dont la suite est compromise (voire totalement exclue) sur grand écran :
Le Monde De Narnia de CS Lewis
A La Croisée Des Mondes de Philip Pullman
L’Héritage de Christopher Paolini (Kezako me demanderez-vous peut être ? Si je vous dis Eragon ça devrait être plus parlant… sinon tant pis)
Pour rester dans le monde de la saga il serait grand temps que je reprenne (ou plutôt recommence) la lecture de La Tour Sombre de Stephen King (7 volumes).
Enfin et pour terminer ce semblant de liste de lecture voici ce que je pourrai appeler la rubrique « Découvertes et redécouvertes » ; pas de titres ici mais plutôt des auteurs :
– Pour commencer je vais plonger en immersion dans le monde de Maxime Chattam, trop longtemps et trop injustement, « oublié ». Je vais me lancer avec sa Trilogie Du Mal avant d’enchaîner sur Leviatemps, ensuite on avisera au gré de mes envies et de mes humeurs…
– Ensuite j’ai zappé un sacré paquet de romans de Bernard Werber, il est grand temps de me replonger dans Le Cycle Des Dieux et Les Aventuriers De La Science que j’ai laissé en plan avant de découvrir ses derniers travaux.
– Pour finir je souhaiterai vraiment découvrir La Trilogie Des Pulsions de Jac Barron ; d’après ce que j’ai pu lire comme critiques et réactions c’est du grand et bon thriller. Mais ce brave homme ayant choisi de se faire publier par un éditeur québécois nos libraires de la place ne peuvent commander ces bouquins, il va falloir faire chauffer la carte bleue et solliciter Amazon.

Il me semble avoir fait le tour de la question au jour d’aujourd’hui… Que les adeptes et les habitués de ce genre d’exercice me pardonnent si j’ai pris quelques libertés avec les règles de l’art de la liste de lecture. Rendez-vous au fil de mes prochains posts pour suivre l’évolution de la chose et découvrir ce qui va passer aux oubliettes (j’ai déjà quelques idées sur la question). En tout cas quand je vois la pile de bouquins que ça représente je me dis que j’ai encore de quoi m’occuper un certain temps…

[DVD] Piranha

PiranhaEn début d’après-midi on décide de s’offrir une petite séance DVD avec le film Piranha, version 2010 signée Alexandre Aja.
Alors que les étudiants s’apprêtent à fêter le spring break sur le lac Victoria un séisme ouvre une faille vers un lac souterrain d’où s’échappent des milliers de piranhas préhistoriques affamés… Le temps que les autorités et le sherif du  comté (Elisabeth Shue) ne comprennent l’ampleur de la menace il est déjà trop tard.
Remake du classique signé Joe Dante, Piranhas de 1978, le film joue volontairement la carte de la série B et le réalisateur (français, cocorico !) s’en sort à merveille (on lui doit déjà le remake de La Colline A Des Yeux mais aussi le plus angoissant Mirrors). Tout les clichés du film d’horreur sont présents et utilisés avec brio, avec son lot de bimbos sexy (hmmm le ballet aquatique des Wild Wild Girls est très… « visuel »), des scènes gores à gogo (je suis d’ailleurs surpris que le film n’ait été écopé que d’une interdiction aux moins de 12 ans) et de l’humour décalé… Bref ça sent à plein nez le second degré et pour ma part j’adore le fait que le réalisateur ait pris ce parti plutôt que de tourner un film d’horreur plus « classique » ; d’une part ça permet aux invraisemblances de passer comme une lettre à la poste et l’on constate que les acteurs (avec une belle brochette de seconds rôles soit dit en passant) ont réellement pris leur pied sur le tournage. Maintenant n’espérez pas le grand frisson ce n’est pas le but recherché, de même oubliez un moment votre esprit cartésien ou toute autre forme de rigueur scientifique pour profiter pleinement du divertissement.
Petit bémol toutefois, sur l’aspect visuel résolument 3D qui n’apporte rien au film (comme à l’accoutumée avec la 3D devrai-je ajouter) ; j’espère vraiment que cette mode de la 3D partout et à tout prix finira par lasser et s’éteindre, c’est vraiment un truc auquel je n’accroche pas du tout… mais bon pour le moment ça m’a l’air mal barré !
Histoire de surfer sur le succès il semblerait qu’une suite soit envisagée, mais difficile de savoir si Alexandre Aja sera aux commandes ; dans tous les cas j’espère, si elle doit voir le jour, qu’elle restera fidèle à l’esprit décalé et décomplexé de ce premier opus, mais aussi qu’elle apportera un peu de nouveauté plutôt que de se contenter d’user et d’abuser d’une simple franchise. Soit dit en passant que le Piranha 2 « original » (1981), bien que signé par un certain James Cameron, est une sinistre daube…

Lettre ouverte à Monsieur Frogier (par Guillaume)

Il y a déjà quelques temps notre clown de service (un clown plus pathétique que comique il faut bien l’avouer) et occasionnellement député, Pierre Frogier, s’est donné bonne conscience en allant faire une visite de courtoisie au coeur des squats de Nouméa et du Grand Nouméa. Comme de bien entendu il n’a pu s’empêcher, à l’issue de sa ballade, de sortir une connerie monumentale en proposant de « viabiliser et d’assainir les squats » (lire l’article paru dans LNC). Bin voyons ! Un projet qui couterait la bagatelle de 6 milliards… Et c’est qui qui va payer ? Faudrait vraiment qu’il arrête de fumer la moquette notre Petelo, il barre complètement en couilles (mais bon ça on le savait déjà).
Je n’ai pas rebondi sur le sujet parce que si je devais pondre un post à chaque fois que Frogier sort une énormité je devrai devenir blogueur à temps plein ! Et puis il faut bien avouer que je devais avoir d’autres chats à fouetter, à moins que je n’ai trouvé trop stupide pour mériter d’en faire un post… Hmouais on va dire qu’il y a un peu des trois dans les raisons de mon silence. Si la proposition est très « politiquement correcte » il n’en reste pas moins qu’après l’enculade du drapeau indépendantiste c’est, pour beaucoup, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Plutôt que de m’étendre sur le sujet (au risque de devenir rapidement désagréable) je vous retranscris en l’état une Lettre ouverte à Mr Frogier publiée sur le site Cagou.com (un site fort agréable soit dit en passant). Désolé pour les nombreuses fautes d’orthographe et de syntaxe mais si l’on s’intéresse au fond plus qu’à la forme voilà qui traduit bien le ras-le-bol d’une majorité (trop) silencieuse.

Lettre ouverte a Mr FROGIER

Mr  FROGIER c’est avec la plus grande consternation que nous avons suivie votre projet de viabiliser les squats.

Vous avez passer en gros 2h a faire votre visite parmi les squats et vous en avez retirer de bonnes chose semble t’ il et bien sur comme pour les 2 drapeaux vous décider sans demander l’avis de la population.

C’est avec aucun étonnement que nous avons pu enTendre dans les reportages la réponse des squatteurs a qui vous disiez voulez vous l’eau , les routes et en contre partie il faudra payer : réponse oui on veux mais on a pas de moyens !

Mr FROGIER j’habite à KOUTIO et nous sommes cernés par les squats qui je le rappel occupent illégalement tous les terrains ! Vous parlez de précarité !!!

Pour les autres riverains légaux voilà ce que donne de vivre en permanence avec les squats que nous n’avons pas d’autres choix d’accepter.

C’est en permanence le bruits des groupes électrogènes , c’est dés le vendredi soir jusqu’à dimanche  , la musique à fond , alcool et bagarre a volonté, c’est des gamins de 5 à 12 ans qui traine jusqu’à 3h du matin dans les rues, c’est un nombre incalculable de chiens errants dont on retrouves les cadavres sur la routes, c’est les charriots volés de carrefour qui traine sur tous les bords de routes, les carcasses de voitures, les déchets  vider partout !Plus étonnant la majorité des cabanes ont une parabole canal sat !!!! c’est 2 fois par semaine des pickup qui amène des tôles ,des fenêtres, des agglos venus de chantiers. Une semaine avant noël c’est des feux d’artifices qui explose a volonté de l’après midi au soir tirer des squats quand on sait le prix d’un pacs !!!

Mr FROGIER vous parler de précarité, dans ce cas quand on n’a pas les moyens on fait 3 à 6 gosses !

Vous pouvez voir  a l’entrée de la spanc un robinet mit a disposition gratuite des squats, et bien la plus part du temps il n’est jamais fermer il coule toute la journée, trop fatiguant de le fermer.

Mr FROGIER, la maison commune du squats en bas du pont de KOUTIO sert 7jours sur 7 à des soirées bingo, il vous suffit de passer a partir de 17h30 et de voir le parc de voiture neuve pour la pluparts.

Le squat de coca cola sert de nakamal géant. Alors je vous le demande Mr FROGIER  d’où vient et ou va tout cet argent, pour des gens qui disent ne pas avoir les moyens ????

Maintenant en plus de relooker les squats il faut leurs faires des passerelles ! Mais on va ou la Mr FROGIER ? On sait bien que en plus de couter cher au commune et à la province c’est les commune qui devront avoir à charge l’entretien.

Mr FROGIER NOUS NE SOMMES PAS OCEANIEN, mais beaucoup de couple de calédonien, vive dans la précarité, dans un studio avec un enfant, un deux pièces avec deux enfants. En ayant 2 salaires, mais souvent c’est couple n’en pas canal sat et voudrait bien aussi avoir un petit jardin mais pour autant il respect les règles et ne squats pas.

Mr FROGIER beaucoup de couple calédonien  comme nous on  construit sur un terrain, avec pour 15 à 20 ans de crédit. Mais pour nous c’est différents, on a du payer les taxes de notaires, des sommes faramineuse de raccordement à l’eau et l’électricité, laisser 3 mètre avec les voisins, faire une dalle pour l’entré pour avoir la conformité !

Mais surtout Mr FROGIER nous payons pour occuper légalement nos terrains un IMPOTS FONCIER.

Alors que l’on arrête de nous bassiner avec les squats  et le mode de vie océanien ! Vous ne vivez pas a coter ! Dans ce cas Mr FROGIER nous serions d’accord nous les foyer moyen calédonien de ne plus payer l’impôt foncier, les taxes de toutes sortes. Pour la plupart nous ne faisons  que 1 ou 2 enfants, nous sommes en règle avec la société.

Mr FROGIER il y a des règles de sociétés que nous respectons et c’est a nous de payer pour ceux qui ne respect rien, qui squat. Vous êtes un élu mais vous ne tenez pas compte de tous les citoyens !

Il serait temps de faire en recensement pour savoir d’où viennent tous c’est squat et que leur province face le nécessaire, vous chercher du foncier mais  il est occuper par les squats.

Nous savons pertinemment que combien même vous les feriez payer  ce n’est certainement pas les sommes que nous payons nous les couples calédoniens, et ni touts les arrangements qui leurs sont fait pour le compteur et tout le reste.

Nous avons appris a accepter de vivre avec eux mais il faut pas non plus pousser MR FROGIER  .

C’est ouvrir la porte a tout et n’importe quoi. Maintenant ils ont trouvé la parade, le mode de vie européen n’est pas leur mode de vie, et il se paye de lux de refuser de vivre dans du béton.

Vous nous avez imposé les drapeaux qui plus est le drapeau FLNKS et un drapeau politique et un nom celui qui représente le peuple kanak, on voit ou cela à mener, maintenant vous nous imposer d’accepter la légalisation des squats, elle est où la démocratie Mr FROGIER ???

Mr FROGIER il y a beaucoup d’argent qui circule dans les squats, et le parc de voiture on en parle même pas, alors arrêter de nous bassiner et aider aussi les couples qui respectent les règles eux.

Guillaume

Nouvelle-Calédonie recherche un VRAI gouvernement pour bâtir ensemble un véritable destin commun…

Episode 1
Suite à la chute du gouvernement il appartenait donc au Congrès de désigner un nouveau gouvernement et c’est justement aujourd’hui que doit se tenir cette réunion.
Quatre listes en présence pour former un gouvernement condamné à mort avant même d’exister :
– UNI / Palika (tendance indépendantiste) présidée par Dewe Gorodey
– RUMP/AE/LMD (tendance Trahir Ensemble) présidée par Harold Martin
– Calédonie Ensemble (tendance loyaliste) présidée par Philippe Gomés
– FLNKS (tendance indépendantiste) présidée par Gilbert Tuyienon
En effet dès le départ le groupe Calédonie Ensemble a fait savoir qu’il démissionnerait du gouvernement aussitôt élu, du coup ledit gouvernement se retrouvera démissionnaire de fait. N’en déplaise à certains la démarche est parfaitement légale et à ceux qui estime que cela reviendrait à déstabiliser le pays je suggérerais simplement (et pas du tout amicalement) de virer leurs putains d’oeillères et d’ouvrir enfin les yeux sur la réalité politique du moment. C’est un peu facile de pointer du doigt Philippe Gomés et Calédonie Ensemble pour X raisons mais ils avaient au moins le mérite de diriger un gouvernement qui était issu d’un vote populaire contrairement à ce nouveau pseudo-gouvernement à peine digne d’une république bananière ! La meilleure façon de ne pas être la risée de la région (et plus) consiste en effet à tuer dans l’oeuf ce gouvernement fantoche et à provoquer de nouvelles élections provinciales ; ainsi un nouveau bureau du Congrès sera constitué et il lui appartiendra de former un véritable gouvernement représentatif de la volonté de la majorité de la population (et oui à défaut de plaire à tout le monde autant jouer la carte de la démocratie).
De toute façon concrètement il n’y a guère d’autres options envisageables, la seule alternative étant de constituer un gouvernement sans aucun membre affilié à la liste Calédonie Ensemble mais exclure du gouvernement la seconde force politique du Territoire (au vu des résultats des élections de 2009… ce n’est pas pour rien que certains de ses « adversaires » rechignent autant à l’idée d’affronter le verdict des urnes) finirait de sabrer le peu de crédibilité d’un tel gouvernement ; qui plus est je ne suis pas du tout certain que cela soit faisable du fait du mode de scrutin à la proportionnelle…

En attendant le verdict du Congrès voici un petit aperçu de différents sondages réalisés par LNC depuis le début de cette lamentable « affaire » :

Sondages LNC
Comme vous pouvez le constater les résultats sont sans appel. Je ne dis pas que c’est là le strict reflet du ressenti de la population mais à défaut de sondage plus « sérieux » sur la question il faudra s’en contenter et prendre les résultats pour ce qu’ils sont, une indication plutôt qu’une réelle tendance.

Episode 2
Le Congrès a parlé ! Pour la première (et certainement la dernière) fois j’ai suivi la séance du Congrès en direct à la radio et franchement ce fut d’un ennui mortel et d’un intérêt plus que limité…
A l’issue du vote des 54 membres du Congrès les résultats étaient les suivants :
– 19 voix pour l’Alliance Trahir Ensemble ; soit 4 sièges au gouvernement
– 16 voix pour le FLNKS ; soit 4 sièges au gouvernement
– 12 voix pour Calédonie Ensemble (10 votes de Calédonie Ensemble + 2 votes RPC) ; soit 2 sièges au gouvernement
– 7 voix pour la liste UNI ; soit 1 siège au gouvernement
La seule réelle surprise de la séance aura été la convocation immédiate des élus pour la désignation du président et du vice-président du gouvernement, fauteuils pourvus respectivement et sans surprise par Harold Martin et Gilbert Tuyienon. Sur la lancée Philippe Dunoyer et son suivant de liste ont posé leur démission, un siège n’étant pas pourvu le gouvernement est donc démissionnaire de fait. Bon débarras !

Affaire à suivre donc…

Tournoi des 6 nations – Les années se suivent mais ne se ressemblent pas…

J’avoue sans complexe ne pas avoir accordé beaucoup d’intérêt à l’édition 2011 du tournoi des 6 nations. Je ne saurai dire pourquoi mais je ne « sentais » pas l’équipe de France sur ce coup et visiblement les résultats sont là pour me donner raison ; ce n’est pas cette année que nous terminerons le tournoi sur un grand chelem (comme ce fut le cas l’an dernier) ni même que nous remporterons ce tournoi. Rien n’est encore joué il reste deux journées objecterons les plus optimistes mais restons lucides et réalistes, « alea jacta est » comme disaient nos ancêtres latinistes confirmés…
Les choses avaient pourtant bien commencé avec une victoire contre l’Ecosse (34 à 21), dès le second match, face à l’Irlande ça s’est compliqué avec une petite victoire (22 à 25), puis ce fut la débâcle face à l’Angleterre avec une défaite 17 à 9 ! Non seulement les anglais devraient remporter le tournoi sur un grand chelem (sauf incident de parcours peu probable) mais en plus ils nous passent devant au classement IRB en nous rétrogradant à la cinquième place (le trio de tête restant les indétrônables Nouvelle-Zélande, Australie et Afrique du Sud). Quant à nous, actuellement en troisième place dans le tournoi des 6 nations quelle que soit notre position finale, deuxième ou dernier, seul le vainqueur aura la reconnaissance qui lui est due.
Au-delà des 6 nations ce n’est pas franchement encourageant à quelques mois de l’ouverture de la Coupe du Monde, d’autant que les hasards du tirage au sort nous ont classé dans la même poule que la Nouvelle-Zélande qui joue à domicile histoire de compliquer encore un peu plus les choses… Je vais pas me la jouer oiseau de mauvais augure, je veux encore croire aux chances françaises mais il va falloir donner un sérieux coup de vis pour y parvenir ; je doute fort que l’on termine premier de notre poule et, au vu des équipes composant la poule B, il est donc plus que probable que l’on se retrouve face à l’Angleterre en quart de finale, autant dire que l’on aura pas le droit à l’erreur si on veut espérer aller plus loin…
Rendez-vous à partir du 9 septembre pour l’ouverture de la compétition ; la France jouera le lendemain face au Japon, histoire de se mettre dans le bain en douceur… en attendant le choc face aux All Black néo-zélandais le 24 septembre.

[DVD] The Ghost Writer

The Ghost WriterDernière escapade cinématographique dimanche soir avec le film de Roman Polanski, The Ghost Writer.
Un jeune écrivain au chômage (Ewan McGregor) se voit proposer de devenir le nègre de l’ancien premier ministre anglais (Pierce Brosnan) pour la rédaction de ses mémoires alors que des rumeurs persistantes de crimes de guerre entourent le personnage. Son prédécesseur dans ce rôle est mort dans des conditions qu’il ne tardera pas à découvrir mystérieuses et de nombreuses zones d’ombre semblent planer autour du passé du politicien…
Hmouais, hmouais, hmouais… Malgré de nombreuses distinctions (4 récompenses obtenues lors des César 2011 dont celle du meilleur réalisateur pour Roman Polanski) et des critiques souvent enthousiastes à sa sortie force est de constater que, pour ma part, j’ai trouvé le film franchement décevant. Aucun rythme au point d’en être soporifique par moment, pire le film laisse de nombreuses questions en suspens et la fin semble bâclée ; à défaut d’explications c’est à chacun de faire sa propre interprétation du film (un effort que je n’ai même pas envie de fournir).
J’espère que le thriller dont il est l’adaptation, L’homme De L’ombre de Robert Harris, est plus explicite que le film mais pour tout dire j’ai été tellement déçu par le film que je n’ai même pas envie de tenter la lecture du bouquin. Sans vouloir en dire trop (vu que je n’ai pas compris grand chose il y a peu de risque que je sois trop loquace) on peut s’amuser à voir certaines ressemblances entre le personnage fictif d’Adam Lang et Tony Blair ; et pas seulement parce qu’ils ont exercé les mêmes fonctions… Mais bon ça ne suffit pas pour sauver le film du naufrage et le spectateur que je suis de l’ennui !
Pour finir avec ces chroniques cinéphages n’allez surtout pas croire que mon lecteur DVD a retrouvé un fonctionnement parfaitement rationnel, j’ai actuellement trois films qu’il refuse obstinément de lire (l’image « saute » sans arrêt) sans que je puisse expliquer le pourquoi du comment de la chose… Y a-t-il un exorciste la salle ???

[DVD] Robin Des Bois

Robin Des BoisSamedi soir pause apéro donc pas de DVD au programme, par contre on reprend nos bonnes habitudes dimanche après-midi avec Robin Des Bois version Ridley Scott.
Après la mort au combat du Roi Richard, Robin (Russel Crowe) et ses amis, archers au service du défunt monarque, quittent l’armée et regagnent l’Angleterre. Le pays est désormais dirigé par l’impopulaire Roi Jean (Oscar Isaac) qui se fait doubler par un prétendu allié qui est en fait à la solde des français. Pour éviter que le pays ne sombre dans le chaos face à une révolte des barons du Nord et contrer une invasion des forces françaises Robin va devoir réunifier le camps anglais et combattre aux côtés de l’impopulaire souverain… Contre toute attente ce sera aussi pour lui l’occasion d’en apprendre plus sur lui même et de trouver l’amour aux côtés de Lady Marianne (Cate Blanchett).
Enième adaptation de la légende de Robin Des Bois le film de Ridley Scott se démarque toutefois des autres par une volonté affichée de vouloir coller à la réalité historique (avec quelques libertés et erreurs çà et là mais, d’après ce que j’ai pu en lire, le pari est plutôt réussi) et surtout de s’intéresser à la période avant que Robin Longstride ne soit proclamé hors-la-loi par le Roi Jean et ne devienne Robin Des Bois.
En dehors de l’aspect purement historique dont je me fous éperdument on a un cocktail explosif avec un réalisateur connu et reconnu avec un casting de choc (c’est d’ailleurs la quatrième collaboration entre Ridley Scott et Russel Crowe) et donc nous étions en droit d’attendre un film de qualité. Sur ce point le pari est totalement réussi à tout point de vue, un pur produit made in Hollywood mais dans le bon sens du terme. Un scénario riche, des personnages profonds (quoique un peu caricaturaux pour certains), un rythme qui va crescendo… Bref du grand spectacle mené de main de maître, le film dure plus de 2h30 mais ne souffre d’aucune longueur inutile, au contraire ça passe comme une lettre à la poste !
Il pourrait être tentant de comparer ce Robin Des Bois au Robin Des Bois – Prince Des Voleurs de 1991 (de Kevin Reynolds avec Kevin Costner dans le rôle titre) mais franchement ça reviendrait à comparer une tomate avec une clé anglaise tant les deux films sont diamétralement opposés, le second jouant franco la carte du grand spectacle et la légende alors que le film de Ridley Scott se veut (plus ou moins) historique.

[DVD] Arthur 3 – La Guerre Des Deux Mondes

Arthur 3Et on continue dans notre lourd programme cinéma du week-end avec, samedi après-midi, le dernier volet des aventures du jeune Arthur cher à Luc Besson : Arthur 3 – La Guerre Des Deux Mondes.
On reprend exactement là où s’arrêtait (brusquement) le second film (lire ma chronique). Maltazard a rejoint le monde des humains et dresse son armée pour préparer son règne sur ce nouveau monde. Mais Arthur (Freddie Highmore), toujours en l’état de Minimoy, la Princesse Selenia et Bétamèche comptent bien faire tout leur possible pour contrecarrer ses plans diaboliques…
Il serait tentant de dire on prend les mêmes et on recommence mais pourquoi changer une recette qui a fait ses preuves ? On retrouve donc le mélange entre l’animation en images de synthèse (irréprochable comme on pouvait s’y attendre) et le monde « réel » dans cet ultime chapitre mené tambour battant. Si le film est plus rythmé que ses prédécesseurs il n’en oublie pas moins de laisser une place de premier ordre à l’humour. A défaut d’originalité (le film ne joue clairement pas la carte du suspense) on a le droit à un spectacle de pur divertissement parfaitement maîtrisé et on aurait bien tort de s’en plaindre d’autant qu’il s’inscrit dans la continuité des films précédents.
Après un Adèle Blanc-Sec qui m’a laissé sur ma faim j’avoue sans complexe que ça me fait plaisir de retrouver un Luc Besson maître de son sujet du début à la fin ; maintenant il est clair que si vous n’avez pas aimé les volets précédents vous n’accrocherez pas d’avantage à celui-ci (à vrai dire dans ce cas il faut être un tantinet maso ou dérangé pour s’entêter de la sorte). Pour ma part j’ai apprécié le divertissement et la bonne humeur de cette trilogie, et tant pis si ça ne mérite pas l’étiquette de « grand » cinéma (étiquette que je trouve d’une absolue stupidité soit dit en passant) chère à certains intégristes de la culture « made in France ».