Ces récompenses dont ILS se passeraient bien

Si généralement le fait de recevoir une distinction est un signe de reconnaissance des plus appréciables il arrive que certaines récompenses soient lourdes à porter… En parcourant la toile à la recherche de ces fameuses contre-distinctions force a été de constater que les anglo-saxons semblent d’avantage portés sur le second degré que la communauté francophone ; j’espérais faire quelques trouvailles croustillantes mais au final je n’ai rien découvert de plus que les trois « titres » que je connaissais déjà.

Commençons par un domaine qui me tient particulièrement à coeur avec le cinéma, de nombreuses récompenses existent déjà mais il est indéniable que les plus prestigieuses restent l’Oscar et le Golden Globe. Mais le septième art est aussi le précurseur quand il s’agit de distinguer ses contre-performances ; en effet depuis 1980 les Golden Raspberry Awards, plus connus sous le diminutif de Razzie Awards, viennent tous les ans jouer les troubles fêtes, à la veille de la cérémonie des Oscars, en distribuant ses récompenses peu enviables.
Ainsi au palmarès (non exhaustif) de 2009 on retrouve :
– RA du pire film de l’année : Transformers 2
– RA du pire réalisateur de l’année : Michael Bay pour Transformers 2
– RA du pire acteur de l’année : The Jonas Brothers
– RA de la pire actrice de l’année : Sandra Bullock
– RA du pire scénario de l’année : Transformers 2
Vous pouvez retrouver le palmarès complet et celui des années précédentes sur la page Wikipedia consacrée aux Razzie Awards.

Restons dans le domaine artistique mais retour en France avec les seules récompenses parodiques « made in cocorico » que j’ai pu dénicher, à savoir Les Gérards, qui, depuis 2006, se déclinent en deux séries de distinctions : Les Gérards de la Télévision et Les Gérards du Cinéma. Les distinctions attribuées ont des noms très évocateurs (et parfois trés longs). Du fait justement de la grande diversité des récompenses décernées chaque année je vous invite à retrouver les différents palmarés, de 2006 à 2010, sur le site de Paris-Première (organisateur de l’événement) ou sur les pages Wikipedia Gérards de la Télévision et Gérards du Cinéma.

Difficile, pour ne pas dire impossible, de terminer ce post sans mentionner les incontournables Darwin Awards qui récompensent chaque année depuis 1993 les « victimes » d’accidents les plus absurdes (inévitablement certaines distinctions sont attribuées à titre posthume). Les anglophones pourront retrouver l’intégralité des « lauréats » sur le site officiel, pour les allergiques à la langue de Shakespeare ou les inconditionnels de Molière, le site de Mel Vadeker propose (entre autre) une sélection plus qu’éloquente de ces champions de la contre-évolution !

Si vous connaissez d’autres récompenses de ce genre je suis toutes ouïes…

– Edit –

Mea culpa j’ai clôturé ce post en oubliant le plus « sérieux » des prix parodiques : l’Ig Nobel Prize. Depuis 1991 dix titres (dans des domaines variant d’une année sur l’autre), parodiant les célèbres Nobel, sont décernés à des personnes dont les découvertes sont jugées absurdes, inutiles ou nuisibles. Une fois de plus les plus curieux pourront se tourner vers Wikipedia pour en savoir plus et découvrir l’intégralité des palmarès de 1991 à 2010, quant aux anglophones ils pourront consulter le site Improbable Research (partenaire de la cérémonie). Franchement dans certains cas on se demande ce qui a pu motiver le « chercheur » à se pencher sur la question…

Dis-moi comment tu lis et je te dirai qui tu es…

Un petit questionnaire sympa découvert grâce à Zofia que je fais circuler à mon tour (après y avoir répondu cela va de soi). J’ai essayé de remonter aux sources mais je n’arrive pas à aller au-delà du blog d’Azilys (septembre 2010) sans pour autant pouvoir affirmer qu’elle est l’auteur de ce petit test…

Plutôt corne ou marque-page ?

Sans la moindre hésitation marque-page avec ce qui me tombe sous la main pourvu que ça ne déforme pas le bouquin…
Mais bon je suis limite maniaco-obsessionnel avec mes livres, en fin de lecture je range un livre comme neuf.

As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?

Oui plusieurs fois, généralement à ma demande (tiens d’ailleurs c’est la bonne période pour les listes au Père Noël).

Lis-tu dans ton bain ?

Jamais pour cause de trouble maniaco-obsessionnel littéraire (voir question 1).

As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

Ca m’a effleuré mais c’est plus facile à dire qu’à faire… Et surtout ça demande du temps…
Si je devais me lancer je commencerai par un recueil de nouvelles.

Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?

Ca dépend de ce que l’on entend par série.
S’il s’agit de plusieurs tomes qui contribuent à un scénario unique (genre Le Seigneur Des Anneaux) alors ça me semble incontournable. Pour ce qui est des sagas autour d’un personnage récurent (la série Jack Ryan de Tom Clancy par exemple) ou d’un univers (la saga Dragonlance développée par divers auteurs) ça peut être sympa si ça apporte vraiment un plus à l’existant, si c’est juste histoire d’user et d’abuser d’une licence je ne vois pas l’intérêt de la chose.

As-tu un livre culte ?

Question suivante s’il vous plaît…
Non sérieux je suis totalement incapable de citer un livre que je considérai comme culte, j’ai des auteurs « fétiches » (Stephen King, Tom Clancy, Jean Christophe Grangé, John Grisham…), des genres qui je privilégient (thrillers, fantastique…) mais sortir un titre du lot c’est limite mission impossible. Si vraiment vous insistez je répondrai Le Livre Du Voyage de Bernard Werber pas forcément pour sa qualité littéraire mais pour son originalité.

Aimes-tu relire ?

Ca m’arrive rarement mais ce n’est pas totalement exclu… Et puis ça me donne une excuse pour continuer d’amasser et d’entasser les bouquins !

Rencontrer ou non les auteurs des livres qu’on a aimés ?

Plus facile à dire qu’à faire… Surtout quand on vit à Nouméa !
Je n’aurai rien contre le fait de discuter avec certains auteurs mais je n’y accorde pas plus d’importance que ça…

As-tu des livres dédicacés ?

Non (voir la question précédente).

Aimes-tu parler de tes lectures ?

Oui même si en pratique je le fais essentiellement au travers de ce blog.
Soit mes proches ne sont pas de grands lecteurs, soit nous n’avons pas les mêmes goûts… Ca n’empêche pas de parler de nos lectures respectives mais il n’y a pas véritablement de débat autour d’un titre.

Comment choisis-tu tes livres ?

Si c’est un auteur que j’affectionne particulièrement je prends d’office sans chercher à comprendre.
Sinon je choisis souvent au feeling (une couv sympa, un résumé prometteur…), en cas de doute sur un titre je vais lire les réactions des lecteurs sur le web.
Enfin je peux choisir un titre suite à une réaction enthousiaste lue au hasard de mes pérégrinations ou plus simplement suite au conseil du libraire.

Une lecture inavouable ?

Non, j’assume mes lectures sans me soucier du regard des autres.

Des endroits préférés pour lire ?

Dans l’idéal dans le calme et le confort mais je peux aussi lire dans un bus bondé ou dans une salle d’attente d’un cabinet médical…

Lectures en musique ou en silence ?

De préférence en silence mais au fil des pages j’oublie le bruit ambiant.

Livre électronique ?

Oui et non.
Si j’ai le choix entre une version papier et une version numérique je choisirai sans la moindre hésitation le livre traditionnel, mais le livre électronique permet à des auteurs plus modestes de faire connaître leur travail à moindre coût (pour eux et pour nous) ; donc je ne rejette pas en bloc l’édition numérique.

Un livre pour toi serait…

Un moment d’évasion si j’ai un roman entre les mains.
Du plaisir dans tous les cas.

Lire et manger ?

Heu… Pas en même temps en tout cas.

Télé, jeux-vidéo ou livres ?

Mettez-moi les trois sil vous plait…
Télé, avec modération sauf pour les DVD que je consomme sans retenue (quand mon lecteur DVD daigne fonctionner).
Jeux Video, par période (selon les sorties du moment) et sans modération si vraiment j’accroche.
Livres, sans la moindre modération et en permanence !

As-tu déjà abandonné un livre ?

Honnêtement je ne pense pas que ça me soit arrivé…
Certes parmi mes lectures il y a sans doute quelques erreurs de parcours mais rien de suffisamment illisible pour me donner envie de renoncer. J’avoue honteusement avoir dû m’y reprendre à plusieurs reprises quand j’ai décidé d’attaquer Le Seigneur Des Anneaux, mais j’étais jeune et inexpérimenté…

Quel est le livre que tu lis actuellement et quel sera le prochain ?

La Chute de Guillermo Del Toro et Chuck Hogan, second volet de leur trilogie vampirique entamée avec La Lignée.
Le troisième opus étant annoncé pour courant 2011 il va falloir que je trouve de quoi patienter jusque là… Il me reste quelques titres en stock mais je vais sans doute commencer par Dark Prophecy le second tome de la trilogie (encore !) Level 26 de Anthony Zuiker et  Duane Swierczynski.

A votre bon coeur messieurs dames, faites circuler…

Week-end en vrac…

Avant toute chose je tiens à signaler que je n’ai pas passé le week-end à comater suite à d’éventuels excès de certaines substances certes légales mais à abuser avec modération… Ce n’est pas moi qui ait été en vrac mais le contenu de ce post qui est mon fourre tout du week-end. Un choix délibéré que j’expliquerai à la fin de ce post…

Commençons avec un peu de légèreté, pour ne pas dire de futilité, puisque je vais vous parler de séries TV. Avec une série suivie tout au long de son ultime saison, une série découverte suivie plus ou moins assidûment selon nos disponibilités et une série découverte que je ne compte pas lâcher en chemin…
Pour la première fois cette année je me suis intéressé de prêt à la série 24 Heures Chrono, vous me direz vaut mieux tard que jamais puisqu’il s’agissait là de la huitième et dernière saison des aventures de Jack Bauer (Kiefer Sutherland). Pour être tout à fait franc j’ai zieuté les premiers épisodes sans réelle conviction mais les réalisateurs connaissent leur boulot et maîtrisent leur sujet, à grand renfort de rebondissements en tout genre on finit par être accro et on se retrouve scotché tout au long des 24 épisodes… Tout commence par un complot visant à assassiner le président d’une république islamiste venu signer un traité de paix aux Etats Unis, puis on enchaîne avec un attentat raté, une menace d’attaque radioactive sur Manhattan et un complot qui n’en finit plus de s’étendre impliquant les plus hautes sphères de la diplomatie internationale ; certes tout n’est pas d’une crédibilité sans faille mais le scénario mené tambour battant (temps réel oblige) fait que l’on oublie bien vite les clichés. Je suppose que toutes les saisons ne sont pas égales en terme de qualité mais pour ma part je trouve que le personnage de Jack Bauer tire une révérence plus qu’honorable au terme d’une journée éprouvante ; je dois même reconnaître que du coup ça m’a donné envie de découvrir les saisons précédentes.
Changement total de registre avec la série Cougar Town, découverte il y a une quinzaine de jours sur Teva. Une mère de famille (Courteney Cox) traverse non sans peine la crise de la quarantaine, elle voudrait réussir à exercer son rôle de mère tout en essayant de mettre le grappin sur l’homme de sa vie ; ses états d’âmes bouleversent le quotidien de ses amis… D’emblée la série joue la carte de la légèreté et du divertissement, on se retrouve donc face un Friends version quadras plus ou moins assumés ; force est de constater que la sauce prend plutôt bien. Comme je l’ai dit plus haut la série n’a pas véritablement de fil conducteur, on peut donc rater quelques épisodes (Teva les diffuse par paquet de 6 le dimanche en fin de matinée) sans que cela ne nuise à la compréhension des suivants, chacun étant une succession de situations plus ou moins cocasses. Une bonne occasion de se marrer sans prise de tête…
Pour en finir avec les séries TV je vous propose un nouveau changement de registre avec V, remake de la série culte des années 80 : V – Les Visiteurs. La trame reprend celle de son illustre aînée (c’est un le concept d’un remake vous me direz), des vaisseaux extra-terrestres se placent en vol stationnaire au-dessus des principales capitales terriennes, mais rapidement le commandant en chef des forces aliens rassure tout le monde en adressant un message de paix au monde, en échange de notre hospitalité ils nous feront profiter de leur technologie avancée… Sauf qu’au cours d’une enquête liée à une supposée cellule terroriste une agent du FBI (Elizabeth Mitchell) réalise que les desseins des Visiteurs vis-à-vis des humains sont nettement moins pacifiques que ceux annoncés par leur ambassadrice… Je n’ai vu que les deux premiers épisodes mais j’ai déjà hâte de découvrir la suite ; par contre je ne m’aviserai pas à comparer le remake à son original, il est clair qu’en 25 ans les moyens à disposition des réalisateurs ont évolué, les Visiteurs 2009 sont moins kitchs que leurs pairs de 1984. Par contre j’avoue avoir un peu de mal à comprendre TF1 qui programme la série en seconde partie de soirée et adopte un rythme de diffusion totalement anarchique ; pour ma part je téléchargerai au fur et à mesure via TVO pour les regarder à mon rythme le samedi.

V - 2009

Pour rester dans les futilités dont tout le monde se fout je pourrai aussi vous signaler que ce weekend se déroulait l’élection de Miss France 2011 et que la candidate calédonienne, Ornella Zinni, n’a même pas passé le cap des demi-finales ; à l’issue de la cérémonie c’est Miss Bretagne, Laury Thilleman, qui a hérité du titre tant convoité… Mais vous avouerez que franchement on s’en fout un peu, beaucoup…
Dans la catégorie futilité sportive j’ai lu ce matin que la Serbie avait remporté la Coupe Davis face à la France (3-2)… N’étant pas un inconditionnel de tennis je vous avouerai sans complexe que je n’ai suivi aucune des rencontres, je sais juste qu’hier tout semblait encore possible (à l’issue du double la France menait 2-1) mais voilà le sort en aura décidé autrement avec une double défaite française lors des simples de l’ultime et décisive journée… Pas de bol pour les français et bravo à la Serbie…

Difficile de terminer ce post sans signaler le décès de Jacques Lafleur, figure politique incontournable de la scène calédonienne. J’ai hésité (pas longtemps) à consacrer un post exclusivement dédié à cet événement avant d’y renoncer pour diverses raisons. D’une part ce blog n’est pas et ne sera jamais une plateforme politique, si j’aborde de temps à autre des thèmes politiques c’est qu’ils me tiennent à coeur mais pas question que je ne me consacre qu’à ce sujet (qui ne me motive pas plus que ça qui plus est) ; d’autre part même si je reconnais que Jacques Lafleur a beaucoup donné et beaucoup fait pour la Nouvelle-Calédonie il n’en reste pas moins que je n’appréciais pas outre mesure le personnage et que j’assume pleinement mes prises de position (comme d’hab). En regardant hier les diverses réactions des politiques locaux de tout poil j’ai eu envie de gerber, c’est vraiment le bal des faux culs et des hypocrites ! Ceux qui hier encore lui crachaient à la gueule et ceux qui n’ont pas hésité à le poignarder dans le dos dès que l’occasion s’est présentée se pointent devant les caméras avec leurs mines contrites et vantent les mérites du disparu… Je dirai simplement merci pour tout ce qu’il a fait pour la Nouvelle-Calédonie, dommage qu’il n’ait pas su retirer de la scène politique quand il aurait pu le faire avec les honneurs au lieu de subir le verdict des urnes puis le désaveu de ses militants et de ses lieutenants… Reposez en paix Monsieur Lafleur.

That’s All Folks !