A propos de la Fondation Républicaine Calédonienne

Drapeau NC ?C’est très tardivement que je rédige ce post pour saluer la naissance de la Fondation Républicaine Calédonienne (FRC) ; non que le sujet ne m’intéressait pas outre mesure (loin s’en faut), disons que j’ai été informé à une période où j’avais d’autres choses en tête, du coup j’ai mis le mail et le manifeste sous le coude en me promettant d’en parler plus tard… Et j’ai zappé ! Tout simplement…
D’autre part il faut dire que je suis plutôt méfiant envers tout ce qui touche de près ou de loin à la politique actuellement, je n’ai jamais caché mes opinions et je n’hésite pas à les revendiquer haut et fort, viscéralement loyaliste (contre l’indépendance pour les résidents hors NC) et tout aussi viscéralement ancré à droite. Or il faut bien reconnaître que le camps loyaliste part méchamment en couilles en ce moment, petit tour d’horizon qui n’engage que moi :
– le Rassemblement-UMP se vautre dans un copinage malsain avec le camps indépendantiste, n’hésitant pas à cocufier son électorat (qui soit dit en passant fait preuve d’une aphasie inquiétante) ;
– l’Avenir Ensemble fait se qu’il sait faire le mieux : lécher tous les culs qui se présentent à lui ; rien de nouveau de ce côté donc ;
Calédonie Ensemble rêve d’hégémonie mais pédale lamentablement dans la semoule.
Je passe sur les autres mouvements supposés loyalistes qui sont insignifiants sur l’échiquier politique local… Bref je ne me reconnais dans aucun de ces partis et donc il n’est pas question que leur apporte un quelconque soutien, et encore moins un bulletin de vote ! Voilà mon état d’esprit « politique » quand j’ai été informé de la création de la FRC ; pas vraiment l’idéal pour faire une analyse objective de la chose (soit dit en passant aujourd’hui mon opinion sur les 3 ténors loyaliste n’a pas changé ; disons que la méfiance est devenue du mépris).

Revenons à nos moutons et à cette fameuse Fondation Républicaine Calédonienne. Déjà à la base il faut savoir qu’il ne s’agit pas à proprement parler d’un mouvement politique, la FRC se revendique comme un think tank (laboratoires d’idées en français de France ; groupe de réflexion en français concret) ; son credo étant « la défense d’une Calédonie émancipée dans la France« . Sa création s’est imposée du fait des dérives répétées des différents leaders loyalistes (et oui encore mes 3 ténors), il faut dire qu’entre le gel du corps électoral et la levée des deux drapeaux, il y a de quoi trouver à dire et à redire sur la vision qu’ont certains des Accords de Nouméa… Mais malheureusement ce sont eux et eux seuls qui ont droit à la parole lors des différents comités des signataires…
L’idée étant bien entendu de rassembler tous les loyalistes qui se sentent lésés par leurs prétendus représentants à se mobiliser et à rejoindre la Fondation pour oeuvrer, main dans la main, à l’élaboration d’un projet d’avenir conforme aux Accords de Nouméa. A savoir : « Une Nouvelle-Calédonie fière de sa diversité et de son métissage, fidèle à la démocratie. Une Nouvelle-Calédonie émancipée au sein de la République Française, au profit de tous ses habitants sans exception. » (inutile de se voiler la face, si la sortie des Accords de Nouméa doit se faire par un référendum d’autodétermination l’indépendance sera majoritairement rejetée).
A l’heure ou Charles Pidjot (récemment réélu à la tête de l’Union Calédonienne) n’hésite pas à affirmer que son mouvement ne se satisfera d’un référendum rejetant l’indépendance il est plus que temps de rappeler aux gugusses sensés représenter le camps loyaliste ce que leur électorat attend d’eux… La FRC est donc une initiative louable qui tombe à point ; reste à savoir si elle sera entendue et écoutée…

Et moi ? Et moi ? Et moi ? Vous l’aurez compris je suis 100% favorable au projet défendu par la FRC, que je la rejoigne pour apporter ma modeste pierre à l’édifice n’est pas exclu mais je n’envisage pas d’aller au-delà dans mes engagements. Réticence qui n’a rien de définitive, je pense y voir un peu plus clair après avoir rencontré ses fondateurs.
Comme je l’ai dit je reste sur la défensive vis-à-vis de tout ce qui touche à la politique ; ma principale préoccupation est d’en savoir plus sur les projets d’avenir de la FRC. Le « statut » de groupe de réflexion est il définitif ou n’est-ce qu’un tremplin vers d’autres ambitions ? En clair est-ce que la FRC compte s’engager activement sur l’échiquier politique ? Sachant que nos 3 ténors me font quelque peu penser à une antithèse des fameux Singes de la Sagesse (ne vois rien de mal, n’entend rien de mal, ne dis rien de mal… ainsi il ne t’arrivera que du bien) qui, chez eux, pourrait se traduire par :
– Ne regarde pas tes opposants,
– N’écoute pas les critiques,
– Mais ouvre ta gueule à tout va !
Du coup je doute fort qu’ils soient réceptifs aux échos de la FRC (et ce malheureusement quelle que soit l’ampleur de ces échos)… Il leur faudra alors trouver un autre moyen de faire entendre leur voix, et hormis une entrée sur la scène politique je ne vois guère d’autre alternative (mais je peux me planter ; je le souhaite même vivement).

Si je peux me permettre une petite suggestion (à vrai dire si je ne peux pas c’est trop tard je suis lancé) je trouve que la FRC devrait se doter d’un logo, c’est agréable d’avoir un visuel attrayant et facilement identifiable mais bon sur le fond ça change que dalle. En fait c’est juste pour m’offrir une transition vers l’illustration de ce présent post ; il s’agit du drapeau sorti en tête du concours organisé par le Comité pour un Drapeau Commun Calédonien. Même si je salue le travail de son auteur je dois avouer que pour ma part je n’y adhére pas du tout ; certes ça n’engage que moi mais je ne vois pas en quoi il représente une identité calédonienne commune (OK ce sont les couleurs de nos sportifs aux Jeux du Pacifique mais je croyais que l’idée était de voter pour un drapeau calédonien, pas pour un maillot de foot). Mais bon il est le résultat d’une majorité exprimée (pas forcément représentative mais ceux qui n’ont pas daigné s’exprimer n’ont guère d’autre droit que de fermer leur gueule sur ce coup) et en tant que tel je le respecte, et puis il a au moins le mérite d’exister (n’empêche que je ne l’aime pas, na !).

Pour en savoir plus sur la Fondation Républicaine Calédonienne vous pouvez consulter :
le site web de la FRC (un peu amorphe malheureusement)
le groupe Facebook de la FRC (pour les adeptes de la fesse de bouc)
le manifeste de la FRC (doc PDF hébergé chez Hotfile)

2 réflexions au sujet de « A propos de la Fondation Républicaine Calédonienne »

  1. Je n’aime pas non plus ce drapeau, en particulier ses horribles couleurs. Par contre il est vrai qu’un nouveau parti, ou « laboratoire d’idées », qui donnerait un grand coup de pied dans la fourmilière serait le bienvenu. Espérons que tout cela dépasse le stade de la vente de T-shirts au marché…

    1. Même si l’on y retrouve les même noms je pense qu’il faut distinguer les actions du Collectif et celles de la Fondation.
      Comme je l’ai dit la FRC est une bonne idée, attendons qu’elle gagne en maturité pour voir les résultats…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s