Oceania Rock Festival & publicité mensongère

Dave EvansA l’occasion du prochain Oceania Rock Festival devant se dérouler en fin d’année les organisateurs ne lésinent pas sur la pub pour espérer attirer du monde ; il faut dire que l’accouchement de la chose fut douloureux puisque initialement prévu en 2009 avant d’être reporté suite à de gros cafouillages d’organisation, mais ceci est une autre histoire… Revenons à nos moutons et plus précisément à la pub TV qui présente les têtes d’affiches qui animeront le show.
Le premier artiste annoncé est Dave Evans, présenté comme étant le « chanteur mythique du groupe AC/DC« … Il n’en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité vu que je suis un inconditionnel d’AC/DC mais que je n’ai jamais entendu parler de ce Monsieur Evans. Pour moi le chanteur mythique du groupe de hard rock australien est Bon Scott qui tiendra les rênes de septembre 1974 jusqu’à sa mort par overdose en février 1980 ; il sera ensuite remplacé par l’excellent Brian Johnson qui occupe encore ce poste aujourd’hui… Point de Dave Evans à l’horizon !
Direction Google donc pour essayer de comprendre qui est ce mythique inconnu… Et voilà donc comment se construit un mythe au yeux des organisateurs de ce fameux festival :
– Dave Evans fut effectivement le tout premier chanteur du groupe AC/DC… De décembre 1973 à Septembre 1974 !
– Il n’a enregistré au cours de cette période que 2 singles qui ne sont pas restés dans les annales du groupe : Can I Sit Next To You Girl et Rockin’ In The Parlour
– Il fut viré par les frères Young qui ont estimé sont style trop glam-rock ne correspondait pas aux aspirations du groupe
J’veux pas être méchant mais c’est un peu léger comme cursus pour pouvoir prétendre au titre de « chanteur mythique du groupe AC/DC » ; ça frôle la mauvaise foi comme effet d’annonce, de là à parler de publicité mensongère il n’y a qu’un pas que je franchis allégrement ! Histoire d’enfoncer le clou je vous invite à visionner (et surtout à écouter) les fameux singles via Youtube, libre à vous de juger de la performance, pour ma part je me limiterais à un simple : « ouf, on l’a échappé belle ! »…
Maintenant à voir la tête du gars je suppose qu’il a fini par opter pour un son plus rock, ne connaissant pas son travail je ne me permettrais pas de le juger sur sa carrière post AC/DC ; disons que, au vu de sa discographie, il ne parait pas avoir un agenda surbooké… Pour les curieux qui voudraient en savoir plus sur Dave Evans, voici le lien vers son site officiel.