George Lucas prêt à rempiler pour une nouvelle saga Star Wars ?

Star Wars is back ?La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans la vaste communauté Star Wars, rumeur émanant d’une « source sure » lancée par le site IESB.net puis relayée d’abord via les sites consacrés au cinéma, puis par les innombrables fan sites consacré à Star Wars mais du côté du Skywalker Ranch, véritable QG de Lucasfilm et de George Lucas, nul ne confirme… ni ne dément ! Du coup les fans espèrent…
Après la seconde trilogie George Lucas avait pourtant affirmé qu’il souhaitait arrêter avec l’univers Star Wars car c’est un investissement personnel et financier énorme mais d’un autre côté il est indéniable que financièrement la franchise est une manne non négligeable… Que sait on de cette potentielle nouvelle trilogie ? Quasiment rien ! Sauf qu’elle se déroulerait plusieurs années, voire plusieurs siècles, après la chute de l’Empire et la victoire de la Nouvelle République… Un univers, à ma connaissance, totalement inédit donc (je me suis arrêté à la période Yuuzhan-Vong qui s’étend de l’an 25 à l’an 29 après la destruction de l’Etoile Noire) !
En attendant et dans un avenir plus proche (et plus certain) les 6 films existants devraient ressortir en salle en version 3D (j’ai toujours pas capté cet engouement pour la technologie 3D, pour moi ça demeure un piège à gogos qui n’apporte rien au cinéma) l’épisode un sortirait en 2012 suivi d’un film par an (il faudra donc attendre 2017 pour voir l’épisode 6 donc) ; entretemps les deux trilogies pourraient bénéficier d’une édition Blu-Ray… Ah oui j’allais aussi oublier la fameuse série TV inspirée de l’univers Star Wars (une vraie série pas une animation comme The Clone Wars), le projet semble ne pas être complétement tombé dans l’oubli même si, là encore, on reste dans le vague.
Pour ma part je suis sceptique quant à cette nouvelle saga, déjà parce qu’effectivement elle impliquerait de partir sur un univers totalement nouveau et donc ce serait un chantier monstrueux pour Lucasfilm, et ensuite soyons plus pragmatique, George Lucas a aujourd’hui 66 ans, ses adaptations 3D devraient donc l’occuper jusqu’en 2017, pas du tout certain qu’à 74 ans il n’aspire pas à un repos bien mérité plutôt qu’à se risquer à user une franchise qui a su conserver ses lettres de noblesse depuis 1977…

Quand l’UFC-Que Choisir tâcle ENFIN les banques !

Et oui ENFIN ! L’UFC-Que Choisir Nouvelle-Calédonie a enfin décidé de mettre son nez dans le dossier des disparités des tarifs bancaires selon les établissements ; résultat édifiant mais pas franchement surprenant sur 8 opérations parmi les plus courantes. Au final entre la banque la moins chère (OPT) et la banque la plus chère (BNP) le cumul des frais et commissions varie du simple au double !
Aux grands (et gros) mots préférons l’implacable réalité des chiffres ; le tableau ci-dessous indique pour chaque type d’opération le tarif en vigueur au sein des cinq banques de la place : OPT, BCI, BNC, SG et BNP dans l’ordre selon leur cherté.

UFC et les tarifs bancaires

Une preuve de plus qu’il serait plus que temps que les autorités compétentes viennent foutre leur nez là-dedans dans l’intérêt de tous les consommateurs ; seulement voilà lesdites autorités sont tout juste capables de se refiler le bébé histoire de ne pas avoir à assumer la dénonciation d’un système bancaire aussi incontournable qu’inégalitaire. Et qui c’est qui paye en attendant ? Nous !

Je fais volontairement court d’une part parce que les chiffres parlent d’eux mêmes et d’autre part parce que ce n’est pas moi qui vais changer les choses, toutefois si relayer l’information peut permettre de foutre un bon coup de pied dans la fourmilière bancaire je le fais avec plaisir…

Pour ceux qui souhaiteraient un comparatif plus étendu je vous suggère de jeter un oeil aux conclusions de l’Observatoire des tarifs bancaires supervisé par l’IEOM (afficher le document PDF).

[DVD] Iron Man 2

Une seule pause DVD pour un week-end de trois jours… Et bien non nous n’avons pas décidé de profiter des beaux jours pour peaufiner notre bronzage (qui en aurait pourtant bien besoin) !
Au lieu de ça j’ai joué les bons samaritains informatiques samedi et lundi, d’abord chez Stéphanie et Valéry un couple d’amis qui avait des soucis avec un Windows Seven récalcitrant qu’il a fallu convaincre que la version installée était bien authentique, puis, après une sympathique pause barbecue, avec le PC du père de Val qui persiste à refuser de lancer Office en raison d’un pack de sécurité défaillant ou un truc du genre, pas réussi à résoudre le problème mais l’installation d’Open Office permettra au moins de parer au plus pressé. Et lundi après-midi détour par Dumbéa pour un problème de mot de passe sur la bécane de ma mère (ou plutôt devrai-je dire un faux problème puisqu’il s’agissait juste de veiller à respecter la casse du mot de passe).

Iron Man 2C’est donc dimanche midi que nous nous offrirons notre pause DVD avec le film Iron Man 2, réalisé par Jon Favreau (déjà aux commandes du premier opus) ; film qui s’inscrit dans la continuité des futurs projets adaptés de l’univers Marvel et devant aboutir à la création des Vengeurs.
On y retrouve donc le milliardaire Tony Stark, alias Iron Man, aux prises à la fois avec les politiques et l’armée qui font pression pour qu’il les fasse bénéficier de la technologie Iron Man à des fins militaires, et comme si cela ne suffisait pas il va aussi devoir trouver un moyen de lutter contre un empoisonnement du sang lié au coeur artificiel qui le maintient en vie et fait office de « cerveau » à l’armure… Un programme bien chargé en perspective, surtout quand un scientifique russe (Mickey Rourke, dans le rôle du méchant de service) décide de se venger de Stark Industries en usant justement de la technologie Iron Man et avec l’aide, plus ou moins involontaire, d’un concurrent et rival du milliardaire…
Rien à redire quant au film à proprement parler, le réalisateur a déjà prouvé qu’il maîtrisait son sujet et il le confirme dans un nouvel opus encore plus rythmé que le précédent (maintenant que le décor est planté place à l’action) servi par un scénario d’une grande richesse. Si le personnage de Stark peut paraitre antipathique de prime abord car narcissique et imbu de lui même à l’extrême, il n’en reste pas moins attachant par son aspect « électron libre » et une grande humanité (souvent cachée par un m’enfoutsime trop apparent pour être sincère). Notez enfin que la bande originale du film, signée AC/DC (pas d’inédits malheureusement), contribue à entretenir un rythme déjà placé sous le signe de l’adrénaline…
Comme je le disais plus haut ce nouvel opus d’Iron Man marque un pas de plus vers l’aboutissement du projet Vengeurs, le personnage de Nick Fury (Samuel L Jackson), à l’origine du l’idée, occupe une pace importante dans le scénario. Pour rappel Les Vengeurs version Marvel (en réponse à la Ligue des Justiciers de DC Comics) regroupent Iron Man, Hulk, Captain America (film prévu en 2011), Thor (idem, au cinéma en 2011), Ant-Man et The Wasp ; pour les 4 premiers on est certains de leur présence dans le film qui devrait voir le jour en 2012 avec Joss Whedon aux commandes, pour le reste rumeurs et contre-rumeurs vont bon train et contribuent à entretenir le mystère (et occasionnellement le buzz) autour de ce qui s’avère d’ores et déjà comme le projet le plus ambitieux autour de l’univers Marvel.