[DVD] Rapt

RaptEt encore une chronique en retard… A force vous devez commencez à avoir l’habitude mais je n’ai malheureusement pas le privilège d’être blogueur à temps plein donc il me faut composer avec un emploi du temps professionnel toujours aussi chargé. Attachez vos ceintures c’est parti pour 5 posts consécutifs (dont 3 pauses DVD, 14 juillet oblige).
Notre première pause DVD du week-end dernier aura donc été consacrée au film Rapt de Lucas Belvaux, film qui semble beaucoup s’inspirer du kidnapping du Baron Empain survenu à la fin des années 70 (voir l’article Wikipedia consacré à l’Affaire Empain).
Quand un puissant industriel (Yvan Attal) est kidnappé non loin de chez lui sa vie bascule dans le cauchemar au fur et à mesure que son univers se fissure. Outre le stress et le traumatisme de sa détention l’enquête de police révèle ses nombreuses infidélités et son addiction au poker… Peu à peu il perd l’estime de sa famille et de ses collaborateurs, et toujours pas de rançon en vue… Reste à savoir ce qui sera le plus dur pour lui, une détention prolongée à l’issue incertaine ou une libération en étant totalement désavoué par son entourage familial et professionnel…
Franchement ce film est une agréable surprise, un thriller psychologique d’une extrême noirceur qui met en avant les plus vils aspects de l’être humain, rien n’est tout blanc ou tout noir, tout en nuances de gris et d’un gris plutôt sombre. Chapeau bas à Yvan Attal qui demeure le pilier central de tout l’histoire, sa métamorphose au fil du scénario est franchement bluffante, l’homme d’affaire intouchable et sûr de lui perd peu à peu son assurance, le doute rogne progressivement ses certitudes et quelle que soit l’issue de ce drame ça le changera profondément et définitivement… Et si finalement ses ravisseurs le comprenaient mieux que son entourage ? Certes le gars n’est pas un saint mais de là à vouloir le diaboliser à tout prix il y’a un pas, un pas que certains n’hésiteront pas à franchir, quitte à le poignarder dans le dos à la première occasion…
Bref vous l’aurez compris j’ai été conquis même si la fin laisse planer beaucoup de question ; on va dire que c’est une ouverture à toutes les hypothèses, à chacun d’imaginer celle qu’il lui convient… Il n’en reste pas moins que c’est du bon thriller made in cocorico, pas besoin d’effets spéciaux à tout va pour nous scotcher, ici tout se joue sur l’ambiance et la psychologie des personnages ; un régal tout simplement…

8 réflexions au sujet de « [DVD] Rapt »

  1. je suis entièrement d’accord avec vous, mais je n’aime pas la fin, je ne la comprends pas, pour moi 1/2 heure de plus, avec un ultime rebondissement manque à ce film. Sur ce merci pour votre blog je suis une grande cinéphile, avec une grande prédilection pour les thrillers psychologiques,et les BONS films d’horreurs du style haute tension qui m’a laissé sur le c…, malgré l’hémoglobine qui prends son sens dans ce film, par contre Frontière je l’ai trouvé nul.
    CORDIALEMENT
    ANNE

    1. C’est vrai que la fin du film nous laisse un peu sur notre faim… A nous d’imaginer une suite…

      Je suis ravi de savoir qu’une cinéphile apprécie mon blog qui consacre une large part au cinéma (DVD exclusivement).

      Au plaisir.

      1. bonjour
        Merci pour le conseil, je vais le regarder…Cela me changera des thrillers qui sont ma grande passion livres inclus, En ce moment c’est Jean Christophe Grangé qui a toute mon attention. Je viens de finir le dernier « Misere » Et quand on lit cet auteur on se demande si il a toute sa tête, ou plutôt le contraire, il est tellement morbide et jubilatoire, chaque fois que je le lis je me dis que je n’aimerais pas passer 1 heure avec lui.tellement c’est tordu ce mélange de crime horrrrrible et de religion…
        encore merçi pour le film
        Cordialement
        ANNE

      2. Je suis aussi un grand fan de JC Grangé, concernant Miserere j’ai regretté une fin peu crédible avec cette fameuse zone franche accordée aux « méchants ».
        Son dernier bouquin, La Forêt Des Mânes, n’est certes pas son meilleur mais ça reste du thriller haut de gamme quoique un peu prévisible…

        Au plaisir.

  2. bonjour,
    a nous d’imaginer la fin… OK!: a t il signé les reconnaissance de dettes au nom du groupe? si oui ben OK, Brignac et les actionnaires l’ont dans le C…, et lui se voit dédouané, et comme il n’est plus rien à la fin sur le plan médiatique j’entends bien, je vois bien la presse qui l’a appelé l’homme qui valait 22 milliard: « L’ancien président ruiné  » car c’est aussi une critique sur les bêtises que racontent les média quant à la soit disant fortune de certains, les ravisseurs tout pros qu’ils sont dans le film se laisse berner par les médias donc je ne les vois pas tuer des gens, pour rien. Donc il est tranquille. Et vous quelle fin imaginez vous?
    Cordialement
    Anne

    1. Bonjour,
      Pour ma part j’ai envisagé 2 fins, une pessimiste et une plus optimiste…
      Commençons par la plus pessimiste vu que c’est aussi la plus courte ; il a tout perdu (pas financièrement mais humainement parlant) et se suicide pour échapper à la solitude. Rideau !
      Un peu simpliste et surtout pour autant que l’on a pu le voir dans le film il ne semble pas être du genre à flancher face à l’adversité… Soyons donc plus optimiste ! La vente de ses parts dans la société a dû lui rapporter un joli pactole ; en homme de parole il honore ses reconnaissances de dettes pour tirer définitivement un trait sur le passé… Et après ? A lui de saisir l’opportunité qui lui est donnée de prendre un nouveau départ pour une nouvelle vie… En tirant les leçons de ses erreurs passées.
      Voilà pour ce qui est de ma vision des choses…
      Au plaisir.
      FRED

      1. salut,

        J’aime bien votre fin optimiste j’y avait pensé , et je pense que c’est la bonne, car il a de la ressource, mais le gros hic du film, sont les difficultés à réunir la somme de la rançon, pk ne pas avoir vendu ses parts avant payer et se faire libérer? Même en captivité il aurait pu, Moi je pense que les scénaristes n’ont pas su boucler la fin correctement, c’est juste un film sur les conséquences du kidnapping sur l’entourage, l’otage, et l’ingérence de la police dans une affaire qui ne les regarde pas, quant a l’argent c’est secondaire, mais quand même 50 million$ pour un « mec » comme lui ce n’est rien, juste un petit chèque du bouclier fiscal lol, la rançon aurait du être payer facilement a moins qu’un complot visant à le déstabiliser m’aie échappé,
        cordialement
        PS: Un autre bon film à me suggérer
        ANNE

      2. En effet le film met d’avantage l’accent sur l’aspect humain du kidnapping… L’argent reste la motivation des ravisseurs mais passe en second plan dans le scénario.

        Dans un tout autre registre j’ai beaucoup aimé le film A l’origine ; inspiré de l’histoire vraie d’un escroc humaniste (si si ça existe)… Là aussi c’est très psychologique comme traitement de l’histoire.

        Au plaisir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s