Premier arrivé, premier servi !

First In First OutBranle-bas de combat en arrivant au boulot mardi matin ! A peine le temps de souffler qu’on m’invite à déménager mon poste de travail afin de regrouper la cellule statistique autant que possible… Je sors donc de mon repaire dissimulé entre des armoires d’archives pour m’installer à ma nouvelle place, choisie par mes soins, donc au fond du bureau et à l’abri des regards indiscrets (non pas que j’ai quoi que ce soit à cacher mais je tiens à un minimum de discrétion).
Pourquoi un tel empressement me direz-vous ? Tout simplement parce que certaines personnes restent persuadées qu’il est possible de faire cohabiter 11 personnes dans un open-space conçu pour 7 ! Et chez ces mêmes personnes l’idée de base est ce bon vieil adage « premier arrivé, premier servi », même si cela doit se faire en dépit du bon sens…
Quelques explications s’imposent. Actuellement nous sommes cinq personnes à partager ce fameux open-space :
– 3 à la stats (1 chef de service et 2 statisticiens)
– 2 informaticiens
La cellule stat est en sous-effectif depuis déjà quelque temps, normalement nous devrions être 3 statisticiens… Situation qui devrait être résolue début août avec l’arrivée d’un agent en CDD longue durée. Ce qui fait un effectif « normal » de six personnes.
Mais les choses se compliquent avec l’arrivée prochaine et massive de renforts :
– 1 statisticien, en cours de recrutement
– 2 informaticiens, idem
– 1 ou 2 assistants à maîtrise d’ouvrage, 1 déjà recruté qui prendra ses fonctions le 19 juillet et 1 autre poste en cours de discussion
C’est bien tout ça mais faudrait qu’on nous explique comment entasser tout ce beau monde dans notre open-space… Mon déménagement fait que le bureau perpendiculaire au mien est réservé à la cellule statistique et plus particulièrement à la personne qui doit débarquer début août. Pour le reste j’aurai tendance à dire : démerdez-vous ! Et c’est d’ailleurs dans l’optique d’une réaction contre ce principe de « premier arrivé, premier servi » que nous avons décidé de réorganiser la cellule stat en essayant de rester cohérent.
Concrètement je vois encore la possibilité d’installer un bureau de sorte que chacun puisse bénéficier d’un minimum de confort (à la place que j’occupais précédemment) ; éventuellement on peut y caser deux agents mais déjà ils se sentiront à l’étroit… Pour le reste ça deviendra franchement du grand n’importe quoi ! Et dire que notre service s’appelle Cellule Gestion et Organisation (CGO) ; je trouve qu’on gère bien mal notre propre organisation… Mais c’est bien connu « les cordonniers sont les plus mal chaussés » !

[TV News] FlashForward

FlashForwardDimanche après-midi Canal+ proposait les deux premiers épisodes de la série FlashForward, un pitch prometteur associé à un gros buzz il n’en fallait pas plus pour que je brûle d’impatience de découvrir la chose…
Retour sur l’idée de base avant d’aller plus loin. Pendant 2 minutes et 17 secondes au même instant toute la population mondiale s’évanouit, durant leur « perte de connaissance » les survivants (évidemment l’on dénombre de nombreuses victimes dans les crash et accidents en tout genre survenus pendant le black out) se sont vues en situation dans un futur de très exactement 6 mois… Sauf que certaines personnes n’ont pas eu de « vision » ; que cela signifie-t-il pour elles ? Une cellule du FBI enquête sur tous les fronts en rapport avec ce black out mondial, d’une part afin de découvrir comment il a pu se produire mais aussi pour déterminer ce qui se passera de si important dans 6 mois et surtout quelle est la suite des événements… Pour cela ils recoupent un maximum de témoignages en plus de mener une périlleuse enquête de terrain…
Pas évident à résumer en quelques lignes vu qu’en fait c’est bien plus complexe qu’il n’y parait… Il n’en reste pas moins que j’ai tout de suite accroché et j’ai vraiment hâte d’en savoir plus en espérant qu’au terme de cette unique saison nous ayons les réponses à toutes les questions soulevées. Après avoir parcouru divers forums il s’avère qu’une seconde saison était prévue avant d’être finalement annulée ; mais bon il semblerait que malgré tout l’on connaisse les tenants et les aboutissants du black out à la fin de la saison (comme souvent les dernières minutes du dernier épisode lancent une nouvelle intrigue, c’est elle qui restera lettre morte faute de suite).
Pour ma part je suis plus un adepte des mini-séries qui ont un début et une fin après quelques épisodes, le problème des séries TV c’est que bien souvent à force de vouloir user jusqu’à la corde une franchise qui marche ça devient du grand n’importe quoi et forcément le téléspectateur se lasse. Le meilleur exemple reste Lost, initialement prévue pour 10 saisons la série a été raccourcie à 6 saisons, du coup elle s’est retrouvée empêtrée dans ses propres énigmes aux réponses complètement abracadabrantes, quand elles ne sont pas purement et simplement zappées… J’espère vraiment qu’à l’issue de cette unique saison de FlashForward nous aurons de vraies réponses, ce serait de démarrer sur les chapeaux de roue pour finir dans le mur ! Au pire des cas la série est adaptée du roman homonyme de l’écrivain canadien Robert J. Sawyer, déjà un bon point il a été traduit en français, reste à savoir s’il sera disponible sur le Territoire…