[DVD] Arthur Et La Vengeance De Maltazard

Arthur Et La Vengeance De MaltazardChronique un peu tardive sur notre pause DVD du week-end mais en ce moment j’ai un emploi du temps quelque peu chargé… Nous avons donc opté pour Arthur Et La Vengeance De Maltazard, second volet des aventures du jeune Arthur et de ses amis les Minimoys face au terrible Matazard avec, bien entendu, toujours Luc Besson aux commandes.
Alors qu’il est vacances chez ses grands parents, Arthur (Freddie Highmore), reçoit un appel de détresse des Minimoys ; mais rien ne se passe comme prévu, tout semble se liguer contre lui pour l’empêcher de voler au secours de ses amis… Quand enfin il arrive à rejoindre leur monde nul ne semble au courant d’un quelconque appel au secours, pire encore la princesse Selenia est introuvable… Serait-ce elle qui a envoyé ce message de détresse ? S’agirait-il d’un piège ? Si tel est le cas qui en serait le responsable ? Et pourquoi ?
Autant que vous le sachiez tout de suite ce second film se contente de répondre à ces quelques questions (réponses que l’on devine sans trop de mal) et à poser le décor en vue de l’ultime opus de la trilogie… Et donc forcément à la fin du film vous resterez obligatoirement sur votre faim, le générique de fin apparaissant alors que les choses sérieuses allaient commencer. Luc Besson justifie se choix en rappelant que son film s’adresse avant tout à un public jeune et qu’un spectacle de plus de 3 heures n’était pas adapté à ce style de public… Moyennant quoi il faut bien reconnaitre qu’il n’a pas forcément tort sur ce point… N’empêche que pour le public moins jeune l’attente va être longue ! Rien à voir toutefois avec les 3 ans qui ont séparé le premier film de sa suite ; la sortie ciné du troisième et dernier opus, Arthur Et La Guerre Des Deux Mondes est en effet annoncée pour le mois d’octobre.
Hormis cette légère contrariété temporelle il n’y rien à redire, Luc Besson maîtrise parfaitement son sujet et l’on se laisse bercer par l’histoire, même si elle est beaucoup moins rythmée que dans le précédent film (et certainement moins encore que dans le suivant). Le rendu 3D du monde des Minimoys est irréprochable aussi bien dans les décors que dans les personnages, l’humour est omniprésent… Bref la magie opère encore même si l’effet de surprise n’est plus vraiment au rendez-vous.