[TV News] NRJ Music Awards 2010

Et pour finir cet épuisant week-end sur petit écran dimanche soir nous avons regardé sur TF1 les NRJ Music Awards 2010… L’occasion de passer une soirée sans prise de tête avec un plateau prestigieux (que l’on aime ou pas la variété sauce FM il est indéniable que le plateau est impressionnant). Ci-dessous le palmarès complet de la soirée avec les nominés, le gagnant (en caractère gras) et un petit commentaire perso vu que je ne partage pas vraiment les goûts de l’auditeur lambda il semblerait. D’ores et déjà c’est la troupe de Mozart, L’Opéra Rock qui sort grand gagnant de la cérémonie avec 3 awards remporté, si l’on ajoute la récompense de Sofia Essaïdi qui interprète Cléopatre dans le spectacle homonyme on peut constater que les comédies musicales ont, plus que jamais, le vent en poupe !
Pour info les NRJ Music Awards sont attribués par vote des auditeurs de NRJ et des internautes, les récompenses décernées ne sont donc en rien le reflet d’une appréciation de professionnels de la musique ou du spectacle… Juste histoire de relativiser…

Artiste masculin international de l’année :

– James Morrison,
– Jason Mraz,
– Michael Bublé,
– Mika,
– Robbie Williams.

J’aime beaucoup ce que fait Robbie Williams mais il faut bien avouer que sur son dernier album, Reality Killed The Video Stars, il se contente du strict minimum sans grande originalité. On pourrait dire la même chose de James Morrison, Michael Bublé et Mika (chacun dans son registre). Parmi les nominés seul Jason Mraz a su créer la surprise cette année et à ce titre il aurait mérité la victoire.

Artiste masculin francophone de l’année :

– Christophe Willem,
– David Guetta,
– Emmanuel Moire,
– Gérald De Palmas,
– Grégoire.

Sur ce coup je suis sur le cul ! Je n’ai rien contre Christophe Willem et j’avoue même bien volontiers qu’avec l’album Caféine il a su se remettre en question en adoptant un son plus électro ; mais pour moi le grand gagnant de l’année est Grégoire pour son parcours exceptionnel.

Chanson internationale de l’année :

– David Guetta – « When Love Takes Over »,
– Lady Gaga – « Poker Face »,
– Lily Allen – « Fuck You »,
– Pitbull – « I Know You Want Me »,
– Black Eyed Peas – « I Gotta Feeling ».

J’aurai préféré que ce soit la chanson « Fuck You » qui remporte cette récompense parce qu’elle est plus « fraîche » que ses rivales… Et parce que je n’adhère pas aux autres titres en lice…

Groupe / duo / troupe international de l’année :

– Green Day,
– Jay-Z et Alicia Keys,
– Black Eyed Peas,
– Tokio Hotel,
– U2.

La bourde internationale de l’année revient à Kamel Ouali qui se gourre en annonçant que les Black Eyed Peas sont les gagnants du titre… Avant de revenir quelques minutes plus tard annoncer qu’il s’est planté. Difficile de me prononcer sur ce prix, aucun des nominés ne m’inspire… Certes Tokio Hotel a pris des risques en changeant de registre mais de là à justifier cet award...

Groupe / duo / troupe francophone de l’année :

– Bisso Na Bisso,
– Mozart l’Opéra Rock,
– Rai n B Fever Feat Magic System et Khaled,
– Superbus,
– Tryo.

Mon coup de coeur irait incontestablement à Superbus puis à Tryo mais la troupe de Mozart tire son épingle du jeu, surtout pour des non professionnels… J’aurai donc tendance à approuver ce choix.

Artiste féminine francophone de l’année :

– Amel Bent,
– Diam’s,
– Sheryfa Luna,
– Sofia Essaïdi (comédie musicale Cléopatre),
– Zaho.

Oh la vache… On peut voter blanc ? Va pour Sofia Essaïdi… Plus en désespoir de cause que par réelle conviction…

Révélation internationale de l’année :

– Agnès,
– Charlie Winston,
– Justin Nozuka,
– Lady Gaga,
– Milow.

Pour ma part j’aurai opté pour Charlie Winston ou Justin Nozuka qui proposent justement un son plus innovant que ce que fait Lady Gaga…

Artiste féminine internationale de l’année :

– Alicia Keys,
– Lily Allen,
– Mariah Carey,
– Rihanna,
– Shakira.

Pas de surprise non plus sur cet award… Mon vote aurait incontestablement été à Lily Allen vu que c’est la seule que je supporte parmi les nominées…

Révélation francophone de l’année :

– Coeur de Pirate,
– Florent Mothe (Mozart, L’Opéra Rock),
– Jena Lee,
– Sliimy,
– Tom Frager.

Heu… C’est la troupe toute entière qui est une révélation… Pourquoi lui en particulier ? J’aime beaucoup la fraîcheur de Sliimy (dommage qu’il ne chante qu’en anglais) et l’exotisme de Tom Frager.

Album international de l’année :

– Beyonce Knowles – « I am…Sasha Fierce »,
– Charlie Winston – « Hobo »,
– David Guetta – « One Love »,
– Lady Gaga – « The Fame »,
– Black Eyed Peas – « The E.N.D ».

Le truc avec David Guetta c’est qu’il concourt dans certaines catégories comme francophone et dans d’autres comme international… A force c’est normal qu’il finisse par gagner un award… Mais je n’adhère pas du tout à sa « musique »… A vrai dire le seul que j’écoute parmi les nomminès c’est Charlie Winston.

Album francophone de l’année :

– Christophe Willem – « Caféine »,
– Diam’s – « SOS »
– Emmanuel Moire – « L’équilibre »,
– Grégoire – « Toi + Moi »,
– Mozart, l’Opéra Rock.

Même réaction que pour l’artiste francophone de l’année… Les mêmes causes produisant les mêmes effets. Petite satisfaction personnelle de savoir que Diam’s est repartie les poches vides (au fait, ça a des poches une burqa ?).

Chanson francophone de l’année :

– Mozart, l’Opéra Rock – « l’Assasymphonie »,
– Coeur de Pirate – « Comme des enfants »,
– Gérald de Palmas – « Au bord de l’eau »,
– Helmut Fritz – « Ca m’énerve ».

Helmut Fritz sans la moindre hésitation… C’est déjanté et original ! J’adore.

NRJ Music Award d’honneur pour l’ensemble de leur carrière :

– Artiste masculin : Robbie Williams,
– Artiste féminine : Beyonce Knowles.

Rien à redire ce sont deux grands artistes (même si je ne suis pas fan de Beyonce).

Une soirée plutôt agréable au final… Dommage qu’il faille supporter les singeries de Nikos Alliagas qui, comme trop de ses confrères, tend à oublier qu’il n’est qu’animateur TV et non comédien… Et qui prouve une fois de plus que ce sont deux professions diamétralement opposées ! C’était une démonstration que l’on peut faire un très long post pour ne rien dire de constructif…

[DVD] Harry Potter Et Le Prince De Sang-Mêlé

Harry Potter VIDimanche en fin de matinée on s’offre une nouvelle séance DVD mais cette fois on va faire dans les valeurs sures avec Harry Potter Et Le Prince De Sang-Mêlé, sixième et avant-dernier volet du jeune sorcier et de ses amis (Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson… plus tout jeunes d’ailleurs) avec David Yates aux commandes (on lui doit déjà le volet précédent et c’est aussi lui qui assurera la réalisation de l’ultime chapitre, divisé en 2 parties qui sortiront à 6 mois d’intervalle cette année).
La menace de Voldemort et de ses disciples se précise sur l’Académie de Poudlard tandis que nos jeunes sorciers commencent à avoir les hormones qui les titillent furieusement… Harry va devoir gagner la confiance d’un nouveau professeur recruté par Dumbledore et lui faire avouer les secrets qu’il détient sur l’adolescence de Voldemort au sein de Poudlard ; seuls ses secrets enfouis dans le passé permettront de vaincre le Seigneur des Ténèbres…
Sans surprise ce sixième volet lorgne d’avantage vers le monde des adultes que celui de l’innocence enfantine, l’on devine l’imminence du combat final mais l’issue en demeure incertaine, une chose est certaine chaque partie est bien décidé à ne reculer devant aucun sacrifice pour remporter la victoire. Que le film soit plus noir que ses prédécesseurs est logique compte tenu du contexte mais je trouve (et c’est plutôt paradoxal pour un film mettant en scène des sorciers) qu’il manque de magie : pas de bestioles fabuleuses (à part une araignée morte que l’on entrevoit quelques minutes), pas d’affrontements titanesques (les quelques combats présents sont vite expédiés)… Bref le réalisateur a résolument pris le parti de s’intéresser à ce qui se passe dans la tête de ces ados qui grandissent trop vite ; et je conçois que ça puisse surprendre les fans de la première heure (notamment les plus jeunes). Il n’en reste pas moins qu’à la fin du film on brûle d’impatience de connaître la suite (et fin) de cette saga, et tout laisse à supposer que cet ultime chapitre sera encore plus sombre que les précédents… Mais bon va falloir prendre son mal en patience pour connaître le fin mot de l’histoire.

[DVD] Les Passagers

Les PassagersComme vous pourrez le constater à la lecture des prochains posts notre week-end a été des plus pépère en alternant entre DVD et TV. Première séance, samedi après-midi on s’offre avec le film Les Passagers de Rodrigo Garcia.
Après un crash aérien une jeune psychothérapeute (Anne Hathaway) se voit confier la prise en charge d’un groupe de survivants, elle va s’intéresser à un cas plus précisément qui s’obstine à refuser de parler de la catastrophe (Patrick Wilson). La situation va se compliquer quand les déclarations des rescapés contredisent la position officielle de la compagnie aérienne, plus encore quand certains de ses patients semblent disparaitre… Dès lors elle décide de mener l’enquête pour découvrir la vérité.
Je n’avais jamais entendu parler de ce film avant de le prendre en DVD mais l’histoire, légèrement teintée de fantastique, m’avait semblé prometteuse mais au final ça sent un peu (beaucoup) le réchauffé aussi bien dans la façon de traiter le scénario (par l’intermédiaire d’un psy) que dans son ultime rebondissement (qui n’étonnera personne). Ceci dit ce n’est pas un mauvais film c’est juste que ce sentiment de déjà-vu gâche un peu le plaisir (surtout en comparaison de son illustre modèle que je ne citerai pas afin de ne pas en dire trop mais si vous avez vu les deux films vous le reconnaitrez sans mal). Dommage que le réalisateur n’ait pas pris le parti de jouer du début à la fin avec l’idée d’un complot mais là encore il faut avoir un certain savoir faire pour conclure de manière convaincante (et crédible surtout)…
Si vous n’avez pas l’intention de visionner ce film, ou si vous l’avez vu mais ne trouvez pas le titre du film dont il s’inspire largement ou par simple curiosité : voir la fiche Allociné du film en question.