[JEUX VIDEO] Divinity 2 – Ego Draconis

Divinity 2Entre deux parties sur Dragon Age et ce afin d’éviter tout sentiment de lassitude ; si l’on a la possibilité de prendre certaines décisions qui influent directement sur le déroulement de la partie il faut bien reconnaître que pour 90% du jeu la seconde partie a un arrière goût de déjà vu susceptible de lasser le joueur (notamment dans certaines zones « pénibles » à traverser) ; je me suis lancé à la découverte d’un autre RPG offert par Olivier, il s’agit de Divinity 2 – Ego Draconis.
Le jeu fait suite à l’excellent Divine Divinity (sorti en 2002) et au moins réussi Beyond Divinity (sorti en 2004) et nous place dans la peau d’un draconis (des soldats d’élite chargés d’éliminer les chevaliers-dragons et les dragons) qui rencontre justement le dernier chevalier-dragon agonisant, avant de mourir elle transfère ses pouvoirs au jeune draconis et lui révèle surtout la nature du véritable mal qui menace les royaumes : Damian, seigneur du chaos et ses hordes draconiques. Mais avant de l’affronter il va nous falloir apprendre à maîtriser les compétences des chevaliers-dragons…
Si graphiquement le jeu est moins abouti que Dragon Age il n’en reste pas moins très réussi avec un scénario prenant (mais avec un faible potentiel de rejouabilité) et propose quelques idées originales dont la plus significative est la possibilité de se métamorphoser en dragon pour combattre ou explorer certaines zones (certaines zones ne sont accessibles qu’aux dragons et d’autres qu’aux humains, pour le reste à nous de choisir la forme qui nous semble la plus appropriée) mais d’autres surprises nous attendent au fil du jeu.
Après l’excellentissime Dragon Age je craignais d’être blasé mais il n’en est rien, l’approche proposée par Divinity 2 est totalement différente. Ici l’on gère un seul et unique personnage il est donc primordial d’attribuer correctement les points de compétences pour obtenir un héros aussi polyvalent que possible (si à la base je suis parti sur un guerrier j’ai aussi décidé de lui attribuer des points en crochetage pour ne pas passer à côté des multiples coffres verrouillés que l’on croisera au fil de notre périple). Idem avec les compétences propres au dragon il faut trouver un bon mix entre les sorts offensifs et les sorts défensifs. Globalement Divinity 2 demande plus de réflexion pour progresser, outre certaines énigmes à résoudre pour débloquer une zone il vaut mieux avancer pas à pas que de foncer dans le tas (et sauvegarder souvent) ; à ce titre on retrouve les caractéristiques du premier volet qui condamnait le bourrin à une mort certaine !
Au chapitre des griefs je citerai la traditionnelle linéarité du scénario (il me semble que je suis déjà bien avancé et pour le moment je n’ai pas encore été confronté à des choix susceptibles d’influer sur la suite des événements), un système de combat un peu brouillon mais aussi et surtout le fait que le dragon ne puisse pas voir les ennemis au sol, d’une part il aurait été intéressant de pouvoir les rôtir à la flamme mais aussi et surtout ça éviterait les mauvaises surprises lors des retours à la forme humaine (genre tomber en plein coeur des troupes ennemies avec une santé en chute libre). Mais globalement on passe sur ces quelques défauts pour se laisser embarquer par le scénario, les nombreuses qualité font vite oublier ces quelques lacunes.
Si on me demandait maintenant quel titre choisir entre Dragon Age et Divinity 2 c’est sur le premier que se porterait mon choix, l’univers est plus riche, les interactions mieux travaillées et surtout il offre un bien meilleur potentiel de rejouabilité ; mais je ne manquerai pas de nuancer mon enthousiasme en signalant que son challenger reste une réussite à bien des points de vue…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s