Joyeux noël

Depuis vendredi dernier je profite de quinze jours de congés mais cette première semaine ne fut pas de tout repos avec l’entrée de plain pied dans les festivités de fin d’année.

Ouverture des hostilités dès le vendredi 18 avec le traditionnel pot CAFAT et comme d’hab c’est à la dernière minute que je me déciderai à y aller (essentiellement parce qu’il se déroulait à l’Oasis qui n’est pas très loin de l’appart). D’entrée le bar est plus que minimaliste, je ne leur demande pas de nous servir du Jack Daniels mais de là à ne pas proposer de Johnnie Walker c’est vraiment du foutage de gueule ; faute de mieux je me rabats sur la bière (il faut avouer aussi que je suis arrivé sur place après un apéro blindé à l’appart). Fermeture de l’Open bar à 23 heures (si ça continue le CE va nous imposer un couvre feu à 22 heures) et donc a priori c’est aussi l’heure à laquelle je me décide à rentrer.
Je dis a priori parce que, encore une fois comme d’hab, je quitterai les lieux dans un état plus qu’avancé pour reprendre un semblant de conscience plus de 2 heures plus tard complétement à l’opposé de l’appart et finalement trouver le moyen de me faire raccompagner chez moi dans un fourgon de flics (merci à eux de m’avoir déposé chez moi plutôt que de m’offrir un séjour en dégrisement). Retour au bercail à 2 heures du mat, couverts de bobos liés semble-t-il à quelques chutes à répétition au cours de mon périple de retour et une fois de plus à pieds nus (il y a deux ans j’avais paumé une paire de claquettes cette fois j’ai réussi à perdre une paire de mocassins)… Dur dur le lendemain, pas tant la gueule de bois, mais surtout les deux pieds blessés sous la plante (coupures et explosion d’une ampoule au talon).

Lundi 21, à l’occasion de mon anniversaire, j’avais organisé un apéro dinatoire en famille (manquaient Sam et Barbara vu que cette dernière venait de se faire charcuter les dents par un dentiste et ne pétait pas vraiment le feu). Au menu petits fours (surgelés et passès au four faute d’avoir trouvé une pâtisserie ouverte) et foie gras arrosés de champagne pour les uns et Jack Daniels pour nous avant de finir par une bûche glacée 3 chocolats. Soirée sympathique et arrosée (heureusement que je suis en congès) avec plein de cadeaux  à la clé (pour moi bien entendu).

Enfin réveillon en famille le 24. Comme nous devions récupérer Sam qui terminait à 20 heures à la station avant de le déposer chez lui nous arriverons alors que l’apéro est déjà commencé (pas grave on aura pris de l’avance à l’appart avant de partir). Bien mangé (foie gras, saumon fumé et une salade de crevettes marinées et de mangue râpée avant de terminer par une bûche) et bien entendu bien bu. Avec Abra nous terminerons la soirée par un détour dans la piscine histoire de se rafraîchir (et éventuellement de se dégriser). Encore une soirée fort sympathique et encore plein de cadeaux.
Comme d’hab le lendemain nous serons les premiers à émerger vers 7 heures, matinée de lent comatage avant de passer à table pour finir les restes (foie gras et salade) accompagnés de délicieuses langoustes au beurre d’orange prépararées par Olivier. Nous décidons de réintégrer l’appart après ce copieux déjeuner avalé sans beaucoup d’appétit. Comatage pour finir la journée sur un apéro avant d’aller nous coucher sans avoir jugé utile de dîner.

Mais bon cette semaine ne fut pas que beuveries et ripailles. Outre les courses de noël faites à la dernière minute (inhabituel mais pas beaucoup d’inspiration – et de moyens – cette année) j’ai passé pas mal de temps devant le PC pour boucler ma première partie de Dragon Age (45 heures de jeu sans avoir bouclé toutes les quêtes annexes) et en commencer une seconde (avec quelques idées de choix différents à tester mais pour faire le tour de possibilités je pense qu’il me faudra 3 parties). Je ne reviens pas sur mes premières impressions c’est une totale réussite quoique un peu linéaire.

Pour finir sur une note d’humour bien de saison je vous invite à jeter un coup d’oeil à l’évolution de notre sapin de noël victime de chats siphonés. Une petite photo qui parle bien plus qu’un long discours…

Joyeux noël

Je vous souhaite à tous et toutes avec un peu de retard mais beaucoup de coeur UN JOYEUX NOEL et vous donne rendez-vous en 2010.