[DVD] Safari

SafariPour notre petite pause DVD du week-end nous avons opté pour le film Safari, une comédie réalisée par Olivier Baroux (du duo Kad et Olivier). Et bien entendu il confie le rôle principal de son film à son complice de toutes les déconnades : Kad Merad (un acteur certes devenu « bankable » depuis le succès phénoménal de Bienvenue Chez Les Ch’tis mais qui n’a pas pris la grosse tête pour autant et n’a jamais renié ce qu’il a été).
Petit détour par le scénario en passant. Pour rembourser une dette de jeu et sauver son ami un guide touristique doit, sous couvert d’un safari, procéder à un échange de marchandises. Il se retrouve donc avec six touristes et un homme de main de son créancier chargé de veiller que tout se passe comme prévu. Sauf que le guide en question n’a jamais mis les pieds dans la brousse et a une peur panique des animaux sauvages. Toutefois il compte bien faire le maximum pour sauver son ami et assurer la sécurité de « ses » touristes…
Sans surprise avec le duo Kad et Olivier on a le droit à une comédie complétement déjantée qui s’inscrit parfaitement dans la lignée de leurs précédentes prestations ensemble (Mais Qui A Tué Pamela Rose ? ou encore Un Ticket Pour L’espace). Certes il faut apprécier un humour plutôt décalé mais franchement c’est un pur bonheur grâce notamment à une belle brochette de seconds rôles (le groupe de touristes dans lequel chacun semble cacher un secret est génial) et à quelques apparitions remarquées dont Yannick Noah en chef de village africain et Omar Sy (du duo Omar et Fred) en chef de guerre québéco-africain.
Bon maintenant c’est clair que ce n’est pas le genre de film qui restera dans les annales du cinéma mais au moins il réussit le pari de nous faire rire et de nous divertir ; ce qui somme toute n’est pas si mal pour une comédie qui mise sur l’absurde pour nous détendre les zygomatiques…

Adieu XP – Bonjour Seven

Windows 7Autant au moment de sa sortie Vista ne m’avait pas du tout attiré (et avec le recul je me dis que j’ai bien fait de conserver mon XP Pro) autant je ne saurai m’expliquer pourquoi Windows 7 me semblait un digne successeur à son cadet mais le fait est que depuis quelques temps déjà l’envie de l’installer me titillait avec insistance.
Première étape à franchir : le prix. Jusqu’à vendredi je n’avais que les prix de Compact qui affichait la version Ultimate à 46.000 XPF, c’est au hasard d’un passage chez Micropolis que j’ai eu la surprise de constater qu’ils proposaient le même produit (Windows 7 Ultimate Edition) pour 30.000 XPF (mine de rien ça fait quand même 35% moins cher que Compact)… Mais bon ces démarches tenaient plus de la curiosité qu’autre chose, je n’avais aucune envie d’acheter un original (pas dans l’immédiat en tout cas).
Deuxième étape donc : trouver 7 Ultimate Edition. Ca n’a l’air de rien comme ça mais c'(est plus complexe qu’il n’y paraît. D’abord il faut avoir une version définitive du produit et non une des nombreuses RC ou autres versions non abouties qui pullulent. Ensuite il faut une version que l’on puisse activer afin de persuader Microsoft que nous possédons bien un « original » pour éviter les mauvaises surprises lors d’une prochaine mise à jour. Il semblerait qu’en la matière il y ait deux écoles : soit supprimer purement et simplement l’activation, soit simuler une activation en bonne et due forme ; après quelques recherches sur Internet j’ai finalement opté pour cette seconde option qui parait plus viable dans le temps. Ensuite un petit détour par un site de torrents francophones (bin oui l’idée c’est quand même d’avoir une version française) et beaucoup de patience pour parcourir les torrents jusqu’à trouver celui qui semble répondre à nos attentes (le mieux pour ça étant de lire les commentaires et remerciements). Et de s’armer de patience le temps du téléchargement !
Il ne restait ensuite qu’à graver l’image disque sur un DVD (vitesse minimale d’écriture pour éviter les mauvaises surprises) et à lancer l’installation… Sauf que vraisemblablement l’upgrade de XP à 7 n’est pas recommandée, il faut réinstaller tout le système d’exploitation. Résultat des courses après installation (impeccable… j’avoue qu’au fur et à mesure de la progression je croisais les doigts et serrais les fesses pour qu’il n’y ait pas d’imprévu) je me retrouve avec un système quasiment vierge ; à moi de ré-installer le minimum vital (Kaspersky Internet Security Suite, Office 2003, Adobe CS3 et quelques autres). Pour le moment en jeu je n’ai que Fallout 3 d’installé (je comptais rejouer une partie en attendant de zieuter pour une extension digne du nom, c’est l’occasion de me lancer). A terme il faudrait que j’installe GTA IV (et recommencer pour une énième fois ma partie… Aaargh !). Pour le reste ça aura été l’occasion de faire le ménage sur le disque dur en virant le superflu !
Pour le moment je ne peux pas dire que je constate de grands bouleversements dans le fonctionnement au quotidien de ma bécane, ça marche c’est déjà pas si mal ! Il va falloir que j’apprivoise lentement mais surement ce nouvel environnement afin de voir si vraiment il mérite de succéder à l’indétrônable XP… D’ores et déjà j’ai désactive l’UAC, cette invention saugrenue née avec Vista qui ne cesse de vous demander confirmation dès que vous entreprenez une manip qui sort un peu de l’ordinaire ; ça devient rapidement saoulant mais heureusement on peut lui clouer le bec.