[PEOPLE] Le cas Amy Winehouse – Du top au flop !

Rassurez vous je ne vais pas commencer à jouer dans les mêmes cours nauséabondes que Voici, Closer et consorts de la presse poubelle écrite sur du papier toilette usagé; je voudrais juste me pencher sur le cas d’Amy Winehouse dont les frasques ne cessent de défrayer la chronique. Simplement parce qu’elle a réussi à passer du top au flop en un temps record.
Comme beaucoup j’ai découvert Amy Winehouse en 2007 à l’occasion de la sortie de l’album Back In Black et j’ai tout de suite été sous le charme de cette voix envoutante mais rapidement nous avons eu le droit à la face cachée de l’artiste. Qu’elle se gave de substances plus ou moins licites ça la regarde après tout mais quel gâchis de voir qu’elle en arrive à ne plus être capable d’assumer sinon dignement au moins correctement une prestation sur scène. Entre les concert gâchés et ceux annulés autant dire que les fans vont vite déchanter ; la diva est devenue une épave !
Je passe sur l’historique de ses conneries à répétition pour en arriver à ce qui a motivé ce post, notre foldingue semble s’être trouvé une nouvelle addiction qui fait des ravages chez les stars : la chirurgie esthétique ! Dernièrement elle est sortie d’une clinique esthétique complètement métamorphosée ; qu’elle se soit virer la tonne de tatouages qui l’enlaidissaient plus qu’autre chose est plutôt une bonne nouvelle mais elle se retrouve avec une poitrine gonflée à l’hélium et des lèvres ayant subi le même traitement. Bon OK elle ne ressemblait pas à grand chose avant mais maintenant elle ressemble à une poupée gonflable bon marché ! A mon avis elle a aussi dû se faire lester le cul pour parvenir à tenir debout avec un décolleté aussi monstrueux !
J’avoue que je ne suis pas un grand admirateur du bistouri quand il est purement et simplement (et aussi chèrement) esthétique ; franchement je préfère le 100% naturel et l’on ne m’enlèvera pas de l’esprit que de vrais abricots seront toujours plus appétissants que de fausses pastèques ! Et ce n’est pas fini à en croire certaines rumeurs elle souhaiterait maintenant se faire poser des implants fessiers (sans doute pour rétablir le point de gravité à sa place d’origine)…
Ci joint un comparatif avant/après et bien franchement si l’avant n’était pas terrible je ne trouve pas de qualificatif pour l’après… Beerk !

Amy Winehouse

[DVD] Gran Torino

Gran TorinoDimanche changement de registre pour notre pause DVD puisque nous optons pour Gran Torino, de et avec Clint Eastwood.
Quelques mots sur le scénario pour commencer. Un vétéran de la guerre de Corée vit seul avec son chien depuis la mort de sa femme, tourmenté par son passé militaire il est du genre aigri ; sa seule passion est de bichonner sa Gran Torino de 1972. Bien qu’il ne supporte pas ses voisins asiatiques il va pourtant intervenir afin sauver le jeune fils des mains d’un gang. Dès lors la famille va le considérer comme un héros et peu à peu il va s’attacher à cette famille jusqu’alors méprisée ; notamment au jeune garçon qu’il prend sous son aile et à sa soeur qui lui sert d’interprète avec le reste de la famille… Mais la menace du gang plane encore sur cette famille et il compte bien tout mettre en oeuvre pour les protéger.
Je pourrai me contenter de dire que c’est du Eastwood et même un grand Eastwood aussi bien en tant que réalisateur que comme acteur mais ce serait encore en deçà de la vérité. A 79 ans ce brave Clint ne peux plus brandir le .44 Magnum cher à l’inspecteur Harry et défourailler tout ce qui osera se mettre sur son passage, ce ne serait guère crédible ; au lieu de ça il joue sur la dimension humaine de ses personnages qui de prime abord pourrait être détestable (à grand renfort de répliques cinglantes, grognements et mimiques) dans le cas présent mais dissimule ses propres souffrances derrière sa rudesse. Finalement en fréquentant ces immigrés Hmong il trouvera une famille d’adoption plus chaleureuse que sa propre famille intéressée uniquement par la succession. Mention spéciale aussi aux jeunes acteurs qui incarnent ses protégés auprès de qui il apprendra à voir le monde autrement, Bee Vang qui incarne Tao (jeune garçon un peu perdu dans un monde qu’il ne comprend pas et en quête d’identité) et Ahney Her qui joue le rôle de Sue, sa soeur (jeune fille pétillante et pleine de vie mais insouciante partagée entre deux cultures).

[DVD] Le Jour Où La Terre S’arrêta

Le Jour Où La Terre S'arrêtaSamedi nous nous sommes offert une pause DVD devant le film Le Jour Où La Terre S’arrêta remake de Scott Derrickson d’un classique de la science-fiction réalisé initialement par Robert Wise.
Pour le pitch un vaisseau extra-terrestre se pose en plein Central Park, un occupant d’apparence humaine (Keanu Reeves) et un robot en sortent. L’humanoïde est blessé par un tir « accidentel » et évacué afin d’être soigné tandis que le robot reste planté devant le vaisseau afin de le protéger. Une scientifique (Jennifer Connelly) parvient à nouer le contact avec lui et découvre rapidement qu’il est là pour sauver la Terre… Ce qui n’implique pas forcément de sauver les humains, responsables de la lente agonie de la planète…
Rien à redire sur les effets spéciaux parfaitement maîtrisés, ni sur le scénario qui tient la route ainsi que les acteurs (mention spéciale à Keanu Reeves qui joue d’une froideur remarquable au cours de la première partie du film). Bref globalement le film est une totale réussite, à la fois un grand spectacle agréable à suivre et une réflexion sur les tendances autodestructrices de l’humanité. De ce point de vue le réalisateur n’est pas tendre avec notre espèce et notamment avec les américains qui sont, une fois de plus, montrés comme le gendarme du monde garant de l’ordre mondial mais aussi et surtout comme des adeptes du « tirer d’abord, discuter après » (dès l’arrivée du vaisseau ils mettent en place un comité d’accueil fortement militarisé et à peine l’extra-terrestre sorti un coup de feu est tiré contre lui)… Mais bon rassurez-vous il y a une lueur d’espoir, dans le film certains finissent par comprendre leurs erreurs et c’est peut être le début d’une nouvelle ère qui s’annonce… Mais ce n’est qu’une fiction bien loin des enjeux économiques et politiques du monde réel ; sur ce coup j’suis nettement moins optimiste que le réalisateur, non seulement on ne fait que précipiter notre perte mais je doute fort qu’un extra-terrestre vienne un jour nous avertir que l’on scie gaiement la branche sur laquelle on est assis.