[BOUQUIN] Millénium 3 – La Reine Dans Le Palais Des Courants D’air

Millénium 3Ce week-end j’ai enfin terminé le troisième et dernier volet de la trilogie Millénium (encore un titre à rallonge sauf que cette fois je ne vois vraiment pas le rapport avec le récit) et le moins que l’on puisse dire c’est que la saga se clôt en beauté avec cet ultime opus.
Le bouquin démarre quelques heures après la fin du second, Lisbeth est hospitalisée dans un état critique, Zalachenko aussi même si son état de santé est moins préoccupant. Quant à Mikael il va tout mettre en œuvre pour prouver l’innocence de son amie et dénoncer les agissements d’une section cachée de la police secrète suédoise, Millénium se mobilise bien sûr derrière son journaliste vedette même s’il doit faire face à une crise structurelle avec le départ d’Erika, la rédactrice en chef du journal. Mais leur adversaire est aussi puissant que sournois et n’hésitera pas à outrepasser les lois pour tenter d’étouffer l’affaire avant qu’elle ne soit rendue publique… C’est sans compter toutefois sur les ressources de Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist !
Comme dans les précédents volumes nous avons le droit à quelques passages plutôt techniques, cette fois ce sont les arcanes du pouvoir et de la justice en Suède qui sont sur la sellette, mais les informations se noient plutôt bien dans la masse, tout comme les nombreux personnages secondaires (avec parfois des noms à coucher dehors pour le lecteur francophone moyen). Et bien sûr comme d’hab Stieg Larsson sait nous accrocher à son histoire jusqu’à sa conclusion. A ce titre toute la partie consacrée au procès de Lisbeth est un pur régal d’autant que les évènements extérieurs s’enchainent pour démonter la partie civile qui partait sur un procès fleuve gagné d’avance mais je n’en dirai pas plus pour ne point gâcher le plaisir des futurs lecteurs ; sachez simplement que les rares interventions de Lisbeth font mouche à chaque fois.
Globalement, comme je l’ai déjà dit, malgré un style pas forcément des plus limpide cette trilogie policière se lit avec un réel plaisir, sans compter le dépaysement garanti à la découverte de la Suède. Par contre je ne suis pas certain que j’aurai accroché à une saga plus longue (à l’origine l’auteur avait prévu 10 romans) ; même si la fin de ce troisième volume marque un nouveau départ pour les deux personnages principaux je préfère l’imaginer que d’avoir à le lire. Je ne dis pas que je n’aurai pas lu les prochains romans mais j’aurai certainement fait un break après celui-ci pour éviter la lassitude…

J’ai enchainé sur un style totalement différent avec Le Syndrome Du Bocal de Claude Pinault mais je vous en reparlerai en temps et en heure… Très vite car son bouquin se lit facilement et bien.

Koh Lanta 2009 – Enfin une (bonne) surprise !

Réaction un peu tardive (formation oblige) à « l’événement » incontournable du week-end (même si cette saison 2009 est loin de compter parmi les meilleures) mais permettez-moi un rapide retour sur Koh Lanta.
Retour d’abord sur une épreuve de confort inédite tant par la nature du jeu que par la récompense. Les candidats devaient dégommer tour à tour les 5 cibles de l’adversaire de leur choix, le dernier à avoir une cible debout gagnera le droit de passer une soirée sur un ilot en compagnie d’un de leur proche qui aura fait le déplacement mais en plus de cela il est propriétaire de l’ilot pour une durée d’un an avec 2 aller-retour offerts par la production. Comme d’hab l’autre crétinoïde pompeur Patrick s’acharnera sur Fabienne, ultime ex-Jaune, et c’est finalement Isabelle qui gagnera l’épreuve et partira avec une amie sur « son » ile.
Mais la réelle surprise du jour viendra du brusque réveil neuronal des deux candidates ex-Rouge qui réaliseront soudain que les femmes sont en supériorité numérique (avec Fabienne elles sont 3 contre 2 « hommes ») et donc en position de force. La vache après 35 jours de coma végétatif à suivre aveuglément la stratégie de Patrick ça fait un choc ! Elles ont un cerveau (chacune)… Et en plus il semble être en état de marche ! Alléluia leur cas n’est peut être pas aussi désespéré que l’on pouvait le penser… Bref devant la nonchalance (pour ne pas dire l’immobilisme) de Patrick et Kader qui passent leur temps à se gratter les couilles plus qu’autre chose elles décident de s’allier contre les mâles du camps. Pôv’ Pat-la-pompe qui voit toute sa stratégie s’effondrer comme un château de cartes face au réveil de ses « gentilles » toutouffes ; mais qu’il se rassure c’est Kader-l’amibe qui est dans le collimateur de ses dames (Fabienne aurait certes préféré éliminer Patrick mais autant se ranger derrière ses nouvelles complices pour sauver sa peau).
Ultime immunité donc avec une nouvelle épreuve d’équilibre qui verra s’opposer en finale Kader et Christina et c’est cette dernière qui l’emportera. Résultat des courses le Kad se fait éjecter lors du Conseil (pôv petit garçon c’est la deuxième fois qu’il s’estime trahit… survivra-t-il à autant d’humiliation ?). Bon débarras !
Je me demande juste ce qu’il en aurait été si Kader avait remporté l’épreuve : est ce que les deux femelles Rouge auraient eu le courage de voter contre leur mâle dominant ou se seraient-elles, une fois de plus, rangées à son avis pour faire éjecter Fabienne ? J’ai des doutes là dessus même si la question reste purement rhétorique…
Pour finir je ne me fais guère d’illusion sur le brusque sursaut d’Isabelle, je ne crois pas à sa soi-disant « solidarité féminine » tardive, pour ma part il ne fait aucun doute que sa stratégie est avant tout un choix égoïste visant à éliminer le candidat le plus menaçant en finale. Quant à Christina… bin c’est Christina, un brave toutou à sa mèmère…
Maintenant je croise les doigts pour que Patrick ne fasse pas partie des trois finalistes, même s’il n’a aucune chance face au jury final il ne mérite tout simplement pas de grimper sur les poteaux tant il est l’archétype du mauvais aventurier à tout point de vue !

Koh Lanta 2009

[DVD] Prédictions

PrédictionsSamedi après-midi on a décidé de se faire plaisir devant un DVD et c’est le film Prédictions, réalisé par Alex Proyas (à qui l’on doit déjà notamment les excellents The Crow et I, Robot), qui sera l’heureux élu.
Quelques mots sur le scénario pour commencer : un scientifique (Nicolas Cage) tombe presque par hasard sur une liste de chiffres que son fils a reçu suite à l’ouverture d’une capsule temporelle scellée 50 ans plus tôt par les écoliers de l’époque. Intrigué par cette série, à priori sans queue ni tête, il va se pencher sur la question afin d’en percer l’hypothétique secret ; et ce qu’il va découvrir changera à jamais son destin. Toutes les catastrophes (naturelles ou non) des 50 dernières années y sont répertoriées avec leur date, le nombre de victimes et les coordonnées des lieux où elles se produiront. Dès lors il va faire l’impossible pour tenter d’empêcher les prochains drames de se produire… Mais peut-il enrayer le cours du destin ?
Sans être exempt de défauts le film demeure un bon mix entre thriller et science-fiction qui n’a pas besoin de se cacher derrière des tonnes d’effets spéciaux (parfaitement réussis et maîtrisés soit dit en passant) pour convaincre, dommage par contre que la fin soit un peu trop abracadabrante (mais d’un autre côté j’vois mal quelle pourrait être l’autre issue face à une telle menace) mais surtout aussi prévisible (on comprend assez vite les tenants et les aboutissants du scénario). Hormis ces petits reproches sans réelles conséquences (c’est juste qu’on aurait être surpris d’avantage) le film permet de passer un bon moment, les plus pointilleux oublieront peut être le spectacle pour se concentrer sur le fond mais ce serait dommage que le cinéma est avant tout un divertissement… De même à ceux qui reprocheront au réalisateur d’avoir cédé à la simplicité pour son final je n’aurais qu’une question à leur poser : et vous que proposez vous comme alternative ?
Je reste volontairement dans le flou afin de ne pas « dévoiler » trop d’éléments qui pourraient gâcher l’effet de surprise (même si celui-ci s’estompe rapidement).