Je ne suis pas mort… Je dors !

Et bien non je ne suis pas mort mais la semaine dernière j’étais en congés et comme souvent dans ces cas là je suis frappé de « flémmingite aigüe » ce qui explique mon silence de ces derniers jours… Je ne vais pas vous pondre un historique complet de mes activités au cours de ces congés étant donné que je n’ai pas fait grand chose de captivant (balade en ville, glande, bouquin, glande, PC et glande).

RoM - Chapitre 2Concrètement je me suis remis sur Runes of Magic afin de jeter un oeil sur le second chapitre. J’ai rapidement renoncé à jouer sur le serveur français, ce n’est pas tant l’idée de tout reprendre à zéro (les persos ne sont pas exportables d’un serveur à l’autre) qui a freiné mes ardeurs mais plutôt le fait de ne pas pouvoir jouer avec les migrants de notre guilde de Guild Wars (malgré le décalage horaires il m’arrive de croiser quelques joueurs et c’est toujours sympa de discuter avec des gens connus, et éventuellement de leur demander un coup de pouce).
Je me suis donc créé un nouveau perso, une sentinelle elfe appelée Kasstoadla, avant de me lancer dans l’exploration de l’île elfique (l’occasion de découvrir de nouvelles quêtes et de nouvelles bestioles) mais bon rien de bien révolutionnaire par rapport au jeu initial. Qui plus est cette fois je suis bien décidé à explorer une facette du jeu que j’avais totalement laissé de côté avec mon premier perso, la récolte des matériaux et l’artisanat. Afin de joindre l’utile à l’agréable au sein de la guilde nous essayons d’avoir toutes les professions représentées et je me suis donc spécialisé en armurerie (construction d’armures) mais la progression est lente et fastidieuse (il faut récolter les matières premières, les transformer et enfin les assembler et bien sûr plus la pièce d’armure  est évoluée et plus il faut de matériaux pour sa conception). Comme ça ne rapporte strictement rien (en ce moment je fabrique des trucs vraiment basiques que je revends directement à l’armurier) c ‘est le genre de truc à faire à temps perdu histoire de faire progresser la compétence lentement mais surement.
Si à la base je me suis replongé dans RoM plus par curiosité que par réelle motivation je dois avouer que je me suis vite laissé prendre au jeu, arrivé au niveau 10 j’ai opté pour être druide en profession secondaire et c’est reparti pour un tour mais cette fois direction Logar (la zone de départ du premier chapitre) pour progresser. Au final je suis Sentinelle niveau 17 / Druide niveau 15 ce qui est beaucoup plus évolué que le premier perso que je m’étais créé. Et je ne compte pas m’arrêter là ! Par contre normalement quand on atteint le niveau 15 dans nos deux professions l’on peut débloquer des compétences élites auprès des instructeurs (une par profession à partir du niveau 15 et une de plus tous les 5 niveaux) sauf que pour le moment les développeurs n’ont pas encore eu le temps de plancher sur la question… Même si ce n’est pas vital pour la suite je trouve quand même dommage (et quelque part pénalisant) de proposer deux nouvelles professions « incomplètes » ; mais bon je prends mon mal en patience, au pire une fois arrivé au niveau 19 dans les deux classes je ne me consacrerai qu’à l’artisanat jusqu’à l’apparition des élites (en espérant que ça ne tarde pas trop quand même, sinon je ferai l’impasse sur les premières élites).

redustPetit détour par un phénomène météo plutôt rare dont nous avons subi le contrecoup (heureusement moindre) : mercredi, suite à une tempête de sable survenue dans le désert Australien et des vents très forts, la ville de Sydney a été couverte d’un épais nuage de poussière rouge. Si le résultat est plutôt spectaculaire au niveau visuel (voir la photo de l’Opera ci-contre) il va sans dire que la grande métropole aura connu quelques perturbations (du fait d’une visibilité très réduite la circulation se faisait au ralenti, quant au trafic aérien il a carrément été suspendu) sans parler des conséquences plutôt pénibles pour les habitants (et surtout ceux ayant des problèmes respiratoires). Mais revenons à nos moutons et en Nouvelle-Calédonie.
Du fait de forts courants dépressionnaires vendredi matin nous avons eu la surprise (pas franchement agréable) de découvrir le Territoire sous un épais voile de poussière ; bien que de moindre importance que celui constaté à Sydney il était étrange de voir ce brouillard couvrir la ville. Le phénomène s’est peu à peu estompé au fil de la journée et finalement samedi matin ce sont surtout les véhicules couverts de poussière qui témoignaient du passage de ce nuage inhabituel. Les stations service et centres de lavage n’ont pas dû désemplir et enchaîner lavage sur lavage (info confirmée par Sam pendant qu’il nettoyait la voiture d’Abra) comme quoi « le malheur des uns fait le bonheur des autres »… Mais bon rien de bien dramatique dans tout ça.

Pour finir ce post je vous offre un traditionnel détour par Koh Lanta. Si la principale épreuve de la semaine dernière était un grand classique avec le grand trek la récompense du jeu l’était moins : l’équipe gagnante (celle qui aura rapporté le plus de sacs de 5 kgs parmi les 40 éparpillés le long du parcours) pouvait choisir un candidat de l’équipe adverse qui rejoindrait ses « troupes ». Autant dire que les deux équipes étaient vachement motivées et malgré les difficultés du parcours elles ont toutes les deux franchies la ligne d’arrivée avec les 200 kgs de charge supplémentaire. Alors que l’on pouvait espérer que ce « match nul » éviterait d’avoir à se séparer d’un des leurs la production a poussé le vice jusqu’au bout en demandant à chaque équipe de choisir un candidat dans l’équipe adverse… Du coup Freddy est passé chez les Jaune alors que Louis-Laurent est devenu Rouge.
Comme d’hab le Freddy-Moi-Je a tout fait pour se rendre indispensable en leur apprenant à trouver de la nourriture et en améliorant le confort sur le campement Jaune (il faut dire aussi que bien que ce soit l’équipe potentiellement la plus sympathique ça reste une sacré bande de bras cassés). Et comme pour confirmer son « irremplaçabilité » les Jaune ont enfin gagné une épreuve d’immunité (une épreuve d’équilibre et de coordination). Si avant l’épreuve les filles, à l’initiative d’Isabelle, ont scellé un pacte visant à éliminer un mec afin qu’elles arrivent toutes les 4 à la réunification (ce qui est jouable vu qu’elles sont majoritaires dans l’équipe) au moment du vote leur joli plan est complétement parti en couilles ; d’une part Louis-Laurent était intouchable car nouvellement arrivé et d’autre part le Conseil s’est tenu « à chaud » dès la fin de l’épreuve. Résultat des courses c’est Christina qui sera éliminée « grâce » au vote de Raphaelle (la même qui lors de ce « fameux » pacte à surenchérit d’un « non négociable et définitif » franchement risible au vu de son choix).
Hier nous avons eu le droit à une émission plus classique même si elle aura connu 3 départs et un retour. Chez les Rouge c’est Marine qui a été contrainte à l’abandon pour raisons médicales suite à un malaise lors du trek et a donc été remplacée par Christina (la dernière candidate éliminée). Chez les Jaune qui ont enchainé deux défaites successives le Conseil aura d’abord été marqué par l’abandon surprise de Kaouther (une espèce de grande gueule à l’efficacité plus que discutable… elle a un pet de travers quasiment tous les jours et est du genre plutôt lunatique, donc je dirai bon débarras) puis après un règlement de comptes plutôt houleux c’est Kader qui sera viré à l’unanimité (moins son propre vote).
A 4 contre 6 il était évident que la réunification se ferait plus tôt que prévu (comme ça a déjà été le cas lors de la saison précédente) et à en juger par la bande annonce de la semaine prochaine les deux tribus vont fusionner pour n’en faire qu’une ; reste à savoir si comme l’an dernier l’équipe dominante (Rouge) va éliminer un à un les ex-Jaune… C’est plus que probable (et relativement logique comme choix), à moins que…

Koh Lanta 2009

[BOUQUIN] Millénium 2 – La Fille Qui Rêvait D’un Bidon D’essence Et D’une Allumette

Millénium 2Enfin j’ai bouclé le second tome de la saga Millénium (avec, une fois de plus, un titre à rallonge), comme je l’ai dit bien que le scénario soit vachement intéressant je trouve que le style de Stieg Larsson est relativement lourd à lire et du coup ça casse un peu le rythme de la lecture ; mais bon ce n’est pas vraiment un problème, lentement mais sûrement on avale les pages à son rythme.
On retrouve nos deux personnages clés mais chacun vit sa vie. Mikael Blomkvist profite pleinement de sa totale réhabilitation et Millénium prépare déjà, en association avec deux auteurs extérieurs au journal, un nouvel article qui devrait faire l’effet d’une bombe, dans la ligne de mire du journal le commerce du sexe en Suède et l’implication de certaines personnalités très en vue dans ces pratiques plus que douteuses. Lisbeth Salander de son côté rentre en Suéde après une année sabbatique passée à faire le tour du monde…
Mais les choses se compliquent quand le couple à l’origine de l’article de Millénium est assassiné ainsi que le tuteur juridique de Lisbeth. Pour la police elle passe en quelques jours de suspecte à coupable toute désignée, les médias s’empressent de relayer l’info en empiétant largement sur sa vie privée mais elle demeure insaisissable. Seul Blomkvist refuse de la croire coupable de ce triple homicide et compte bien l’aider même si elle semble l’éviter, voire le fuir pour des raisons qu’il ignore…
Comme dans le premier volet l’auteur prend son temps pour placer son intrigue et nous faire suivre l’évolution des enquêtes (celle de la police et celle de Millénium) et la découverte de la personnalité tourmentée de Lisbeth Salander (elle est incontestablement le personnage central de ce second volume et on sent que l’auteur l’aime et veut nous faire partager son attachement) ; même si le rythme est plus soutenu que dans le premier roman il faudra attendre la dernière partie du récit (et la riposte de Lisbeth Salander) pour que les choses se mettent réellement en branle ; et comme dans le premier volet une fois la machine lancée plus rien ne l’arrête ! Par contre autant le premier roman pouvait être considéré comme un récit « complet » (avec un début et une fin) autant à peine le second tome refermé que l’on se rue sur le troisième qui est sa suite directe et obligatoire. Bref je suis plus que jamais conquis par cette saga policière venue du froid, et je m’en vais d’ailleurs de ce pas poursuivre la lecture du troisième et dernier volume…

[DVD] Twilight – Chapitre 1 : Fascination

Twilight - Chapitre 1Malgré tout le battage médiatique fait autour de l’adaptation cinéma de la saga littéraire de Stephenie Meyer, Twilight, je dois avouer que j’étais plutôt sceptique ; en effet je craignais un scénario un peu nunuche pour midinettes en rut et c’est donc à demi-convaincu que j’ai acheté le DVD afin de me faire une opinion personnelle du film au-delà de tout a priori négatif.
Twilight – Chapitre 1 : Fascination, réalisé par Catherine Hardwicke, nous propose de suivre, à la première personne, la destinée de Bella (Kristen Stewart), une adolescente qui va vivre auprès de son père dans un trou perdu de l’Etat de Washington. Au lycée elle rencontre une étrange fratrie qui semble se tenir à l’écart et vivre en vase clôt mais presque malgré elle est irrésistiblement attiré vers Edward (Robert Pattinson) qui est pourtant le plus distant. Entre curiosité et attirance elle va chercher à en savoir plus sur lui et finir par découvrir le terrible secret de cette fratrie : ce sont des vampires ! Mais finalement elle décide d’écouter son coeur plus que ses peurs et est bien décidée à filer le parfait amour avec lui, quel que soit le prix à payer…
Je conçois volontiers que vu comme ça on puisse s’attendre au pire des scénarios mélodramatiques à l’eau de rose mais finalement pas du tout ; dès les premières minutes du film je me suis totalement laissé embarquer dans cette énième histoire d’un amour impossible à la Roméo et Juliette. Certes la romance entre Bella et Edward reste la clé de voûte de l’histoire mais elle est bien « gérée » et agrémentée de moments d’humour sans oublier quelques scènes d’action  pour bien ficeler la chose. Sceptique au début et conquis au final tel est mon bilan…
Le mythe du vampire est largement revisité pour coller au monde contemporain et si certaines libertés pourront « choquer » les puristes (le vampire « végétarien » qui ne se nourrit que de sang animal et n’attaque pas les humains malgré des pulsions sanguinaires bien présentes) je trouve que globalement ça colle bien avec l’ensemble pour former un tout homogène. Le film (comme les romans) pioche aussi dans la guerre (aux origines bien mystérieuses pour ne pas dire douteuses) que se livreraient Loups Garou et Vampires (un thème cher à la saga Underworld) même si dans ce premier volet on ne peut que le supposer (Jacob signale simplement que sa tribu est descendante des loups)… Bref ça promet quelques rebondissements pour les prochains volets ! Evidemment les deux personnages clé de l’histoire sont rendus attachants chacun à leur manière (même si mon instinct de mâle 100% hétéro me pousse d’avantage vers la sublime Kristen Stewart que vers le ténébreux Robert Pattinson !
Mais n’étant pas d’un naturel patient je ne me vois pas attendre 3 ans pour avoir la réponse à toutes les questions soulevées par le film, il est donc plus que probable que très prochainement je me lance dans la lecture des bouquins (4 volumes) histoire de satisfaire ma curiosité (mais il faut d’abord que je termine Millénium et ce n’est pas une mince affaire, même si l’histoire est bien foutue et prenante le style fait que la lecture n’est pas « fluide »). A suivre donc…

[CONSO] Rockstar Sugar Free – L’energy drink version light

Depuis déjà quelques années les energy drink (boissons énergisantes pour les anglophobes) ont le vent en poupe (pour info la Red Bull est la troisième boisson hygiénique la plus consommée derrière l’indétrônable Coca-Cola et son éternel second Pepsi) du coup de plus en plus de variétés envahissent les étals pour essayer de grappiller quelques clients. Des leaders du secteur (Coca-Cola avec Burn et Pepsi avec Pepsi-X) aux marques génériques (Carrefour) tous veulent LEUR energy drink et rêvent (en vain) de la même success-story que Red Bull. Grosso modo toutes ces boissons tournent autour de 2 principes actifs (combinés ou non) : la taurine et la caféine (qu’elle soit extraite du café ou de la guarana). Ensuite selon les produits d’autres composants réputés énergisants sont ajoutés (vitamines B, ginseng, ginkgo et autres composés organiques plus ou moins douteux).

Longtemps interdite en France, la taurine étant considérée comme un produit « à risque », la Red Bull a fini par arriver sur les étals nationaux en avril 2008 sous une forme modifiée (la taurine et le glucuronolactone ayant été remplacés par de l’arginine). Mais l’industriel ne comptait pas en rester là et portera plainte contre l’état français qui se verra condamner à une amende conséquente mais aussi et surtout à l’obligation d’autoriser la commercialisation de la Red Bull sous sa forme originale afin de se mettre en conformité avec la réglementation européenne. La « vraie » Red Bull arrivera en juillet 2008 et connaîtra le même succés qu’un peu partout où elle passe en se hissant rapidement à la première place des ventes d’energy drink (aujourd’hui encore on considère que Red Bull occupe 47% du marché).
En France le marché est largement dominé par trois produits (les autres se partagent les miettes) :
Red Bull (taurine 1000 mg – caféine 80 mg – glucuronolactone  600 mg)
Dark Dog (caféine 80 mg)
Burn (taurine 1000 mg – caféine 80 mg)
Rockstar
En Nouvelle-Calédonie pour une raison X ou Y (ou pour écouler les stocks invendus en France) nous ne trouvons toujours pas de « vraie » Red Bull mais il est par contre facile de trouver la boisson Hell, qui en est la copie conforme (au niveau du goût et de la composition). Mais le but de ce post n’est pas de vous vanter les mérites de Red Bull mais plutôt de vous parler d’un de ses concurrents : Rockstar (exclusivement distribuée par Géant et Casino).
Une des particularité de cette boisson est de se décliner en une large gamme de produits (voir la photo jointe) même si ici nous n’en trouvons que 3, l’Original (cannette noire), la Juiced Guava (cannette mauve) et la Sugar Free (cannette blanche) et c’est justement sur cette dernière que je vais m’attarder, régime oblige !
Il faut savoir que si Red Bull et Dark Dog proposent des versions light de leur mixture elles sont introuvables ici, la Rockstar Sugar Free est donc notre seul recours. Autre particularité de cette boisson c’est qu’elle combine allégrement la plupart des composants énergisants mais aussi qu’elle n’est disponible sur le Territoire qu’en format 500 ml (une canette équivaut donc à deux Red Bull ou autre). Si l’on décortique la composition de la chose voilà ce que l’on trouve dedans (pour une dose de 250 ml) :
Taurine : 1000 mg
Caféine : 80 mg
Guarana : 25 mg (citée en plus de la caféine sur l’étiquette)
Gingseng : 25 mg
Ginkgo : 150 mg
L-Carnitine : 25 mg
Vitamines B : 41 mg
Au niveau du goût on retrouve un goût proche de celui de la Red Bull, à noter qu’elle est édulcorée à la sucralose et à l’acesulfame K donc n’a pas cet arrière goût prononcé (et pas franchement agréable) caractéristique de l’aspartam… Mais bon ce n’est pas une raison pour en abuser, vu le concentré potentiel d’énergie que c’est une cannette de 500 ml par jour semble être largement suffisant (d’autant qu’elle contient quand même 250 mg de sodium soit approximativement 0.6 gramme de sel ce qui est énorme pour une canette de 25 cl).

On ne trouve pas ici la version Zero Carb (canette bleue) qui visiblement surfe sur deux vagues : energy drink et boisson de régime ! Puisqu’elle prétend non seulement nous donner un coup de fouet mais aussi aider à brûler les graisses ! Et comment elle s’y prend la chose ? Une fois encore la réponse se trouve sur l’étiquette :
Taurine : 1000 mg
Caféine : 120 mg
L-Carnitine : 25 mg
Vitamines B : 38 mg
Thé vert : 100 mg (c’est lui le fameux brûle-graisse)
Et bien sûr toujours 0 sucres… Peut être qu’un jour notre distributeur local aura l’idée d’élargir la gamme et que cette cannette Zero Carb fera son apparition dans les rayons de nos supermarchés… Mais bon d’un autre côté je ne crois guère aux miracles, actuellement je me bouffe 850 mg de thé vert par jour (via un produit de la gamme Floressance) et je ne suis pas franchement convaincu de son effet brûle-graisse…

Jodar en prison – Le verdict… Enfin !

Jodar Break - Ep. 3Cette fois c’est la bonne le verdict du procès en appel de Gégé le Barjot est enfin tombé, finalement la Cour aura été plutôt clémente (par rapport à la demande de la partie civile) puisque notre syndico-terroriste a écopé 9 mois fermes (il avait pris 12 mois en première instance)… Ca fait plaisir en tout cas de constater que la justice ne s’est pas laissée impressionner par les pressions du Steak et autres consorts gauchisant en tout genre. La justice est aveugle mais au moins elle sait avoir des couilles… parfois !
Le plus « drôle » dans tout ça et une nouvelle preuve de la totale inconscience (voire irresponsabilité) du guignol c’est qu’il avait déjà écopé de 9 mois avec sursis dans le cadre du conflit Carsud (en plus des 3 mois ferme qu’il vient de purger) et du fait de cette nouvelle condamnation la peine se transforme logiquement en de la prison ferme. 18 mois dans ce qui fut un temps surnommé l’Ile de l’Oubli ; une bonne occasion de se faire oublier justement !
On pourrait espérer que le Gégé saura tirer des leçons de son séjour au Camps Est mais très franchement je doute fort qu’il sorte de là plus intelligent et raisonné qu’en y entrant ; plutôt que se remettre en question il préférera sans doute continuer de se la jouer martyr de la « justice coloniale » c’est tellement plus facile ! Voilà qui devrait en tout cas mettre fin honorablement à ce feuilleton judiciaire à rallonges (à moins d’un pourvoi en cassation).

Qui va prendre les rênes de l’USTKE en l’absence de son président incarcéré ? Pujapujane ? Goyetche ? Ils ont clairement démontré alors que le conflit dégénérait qu’ils étaient totalement incapables de gérer une situation de crise… D’un autre côté les désavouer clairement reviendrait à reconnaître leur incompétence et d’un point de vue de la communication ça ne le ferait pas trop pour l’image, déjà bien ternie, du syndicat. Il est fort probable que les deux vice-présidents garderont les rênes « officiellement » mais que ce sera LKU le véritable maître du jeu.
Et après ? Est ce que LKU acceptera de confier à nouveau « son » syndicat à Jodar ? Réponse à sa sortie de prison mais il est indéniable que globalement Jodar aura fait plus de tort que de bien à l’USTKE (outre le fait de l’avoir rendue impopulaire « vue de l’extérieur » en la marginalisant, les adhérents et sympathisants eux mêmes commencent à se poser des questions sur les méthodes de leur président)…

Trucs en vrac… Et presque en direct !

Grippe A

L’actualité de cette fin de semaine m’oblige à revenir sur la grippe A qui aura fait deux nouvelles victimes sur le Territoire. Il ne s’agit pas d’un ultime sursaut (et moins encore d’une deuxième vague) du virus mais de personnes qui étaient déjà hospitalisés et qui n’ont malheureusement pas pu être sauvées par les médecins ; il n’est d’ailleurs pas totalement exclu que d’autres décès surviennent malgré la levée de l’alerte pandémique sur le Territoire.

Régime Dukan

Les plus assidus du blog auront constaté que je n’ai pas fait de point après 3 mois de régime ; pour tout vous dire ces derniers jours j’ai mis entre parenthèses le régime pour des raisons personnelles. Sans entrer dans les détails j’ai fait une méga connerie qui aura causé du tort à deux personnes ; pour l’une le dommage subi est essentiellement matériel et est en phase de réparation (il me manque un élément pour finaliser les choses mais j’espère bien l’obtenir dans les prochains jours), pour l’autre le tort est d’ordre affectif et personnel donc difficile de savoir comment les choses évolueront, je ne suis ni optimiste ni pessimiste sur la question, j’aviserai au jour le jour mais si elle refuse de me pardonner et de me renouveler sa confiance je ne pourrai m’en prendre qu’à moi et donc en assumer pleinement les conséquences.
Pour en revenir au régime je me remets sur les rails plus sérieusement que jamais à compter de cette semaine ; ces quelques jours de « dérapages pas toujours contrôlés » n’auront pas eu de conséquences désastreuses sur mon poids, concrètement aujourd’hui je suis grosso modo revenu au dernier poids relevé (le 1er septembre : 113.5 kgs ; aujourd’hui : 113.3 kgs), disons que j’ai perdu 2 semaines et que je compte bien rattraper le retard !

Nolife zone

Il y a quelques temps j’avais entrepris de gérer ma collection de DVD avec DVD Profiler mais devant l’ampleur de la tâche j’ai quelque peu (beaucoup) laissé tout ça en plan (avec des piles de films en vrac sur mon bureau) ; ce n’est que ce week-end que j’ai repris les choses en mains… Lentement mais surement ! C’est long et fastidieux mais d’un autre côté rien ne presse, il faudrait juste que j’arrive à me motiver pour rentrer régulièrement quelques films dans la base de données et la collection devrait prendre forme au fil des mois (bin oui j’ai quand même pas loin de 500 films à saisir).
Histoire de se changer les idées rien ne vaut une petite plongée dans l’univers de Drakensang, la progression très linéaire est donc relativement rapide mais finalement ça ne gâche pas le plaisir de jeu, on finit même par s’y habituer, il faut juste prendre le temps de chercher un max de quêtes secondaires… Comparé à d’autres RPG solos bénéficiant de la licence AD&D, genre Neverwinter Nights (les deux volets et leurs extensions), la linéarité du scénario est à peine plus prononcée dans Drakensang (dans NWN les différentes zones de jeu restent accessibles même après leur exploration à de rares exceptions voulues par le scénario mais les quêtes sont tout aussi linéaires).

Affalé devant la TV

Samedi soir retour devant la saison 6 de NCIS – Enquêtes Spéciales, si à la fin du premier épisode l’équipe de Gibbs était presque au complet il manquait encore Di Nozzo toujours affecté sur un porte-avions, il aura suffi d’une nouvelle enquête commune (à bord du porte-avions) pour qu’il réintègre pleinement et définitivement le groupe.
Dimanche après-midi inimaginable de rater Koh-Lanta, bien que n’ayant pas vraiment de favori pour le moment j’ai une nette préférence pour l’équipe jaune (la seule présence de Freddy « Moi-Je-Sais-Tout-Mieux-Que-Tout-Le-Monde » dans l’équipe rouge me la rend viscéralement antipathique) ; mais bon force est de constater qu’au fil des jours ce sont les Rouge qui enchainent les victoires (et souvent grâce à Freddy) en remportant les quatre dernières épreuves (confort et immunité). Du coup les Jaune se font décimer lentement mais sûrement, le premier éjecté aura été Tony (le boulet hypocondriaque) et hier c’est Claire qui a fait les frais du Conseil…
Rien de tel pour finir les week-end sur une note de bonne humeur que Les Enfants De La TV, parmi les invités la présence de Kad suffit à mettre de l’ambiance et à nous assurer quelques « casseroles » mémorables (mais souvent déjà vues et revues) ; bref comme d’habitude : fous rires garantis !

Trop peu de temps (Nuttea)

Il y a trop peu de temps à vivre ici, pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir, je n’aurais pas de peine !

Il y a trop peu de temps à vivre ici, pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir, je n’aurais pas de peine
S’il n’y a plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie si tu dois partir
Alors fais-le sans haine !

On s’est connu affamé la rage au ventre
Et si sombre était l’avenir
Et je t’ai vu lutter
Sans rémission aucune
Pour le meilleur et pour le pire
Nos destins étaient liés
Comme dans une tragédie avec une fin à la Shakespeare
Le dernier acte a sonné, simplement j’aimerais te dire !

Il y a trop peu de temps à vivre ici, pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir, je n’aurais pas de peine
S’il n’y a plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie si tu dois partir
Alors fais-le sans haine !

L’océan qui nous sépare a vu trop de naufrages
Trop de tempêtes et de déboires
Ainsi fini notre histoire car notre amour en fait
Brûlait ses dernières heures de gloire
Maintenant s’envole avec toi sept ans de mon passé
De mon âme et de ma mémoire
Sans pleurer au désespoir
Simplement j’aimerais te dire !

Il y a trop peu de temps à vivre ici, pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir, je n’aurais pas de peine
S’il n’y a plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie si tu dois partir
Alors fais-le sans haine !

On s’est connu affamé la rage au ventre
Et si sombre était l’avenir
Et je t’ai vu lutter
Sans rémission aucune
Pour le meilleur et pour le pire
Nos destins étaient liés
Comme dans une tragédie avec une fin à la Shakespeare
Le dernier acte a sonné, simplement j’aimerais te dire !

Il y a trop peu de temps à vivre ici, pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir, je n’aurais pas de peine
S’il n’y a plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie si tu dois partir
Alors fais-le sans haine !

Grippe A – Le début de la fin… En Nouvelle-Calédonie !

Depuis hier les autorités sanitaires locales ont annoncé la fin de l’épidémie de grippe A en Nouvelle-Calédonie ; au final il y aurait eu entre 40 et 45000 cas probables (et 500 biologiquement confirmés) qui ont bien souvent développé, ni plus ni moins, que les symptômes d’une « bonne grippe ». On constate en effet « seulement » 114 hospitalisations (dont 18 en soins intensifs) et même l’on si doit déplorer 7 décès force est de constater que la pandémie annoncée n’aura pas été aussi terrible que certains propos alarmistes le laissaient supposer. Et on ne s’en plaindra pas !

Chez nos grands voisins (Australie et Nouvelle-Zélande) la progression de l’épidémie est aussi en nette perte de vitesse, en fait c’est toute la zone Océanie qui devrait dans les prochaines semaines pouvoir lever l’alerte pandémique (sans pour autant relâcher complétement la vigilance sanitaire).
H1N1

Par contre dans les DOM la tendance est totalement inversée avec une forte recrudescence de l’épidémie, notamment à La Réunion qui compterait déjà 21000 cas probables de grippe A alors que le pic épidémiologique n’a toujours pas été atteint. Les Antilles et la Guyane sont guère mieux loties, le virus reste en effet particulièrement actif dans la zone.

En Métropole aussi l’épidémie progresse rapidement et j’aurai tendance à dire, sans vouloir passer pour un oiseau de mauvaise augure, que ça ne fait que commencer. Avec le changement de saison l’épidémie devrait connaître une véritable explosion dans les prochains mois… Mais bon il n’y a pas de raison que les symptômes soient plus sévères que ce que nous avons connu ici.

Je continuerai de suivre de loin l’évolution de cette pandémie par simple curiosité mais maintenant que nous ne sommes plus directement concerné je risque fort d’être moins assidu dans ma tâche…

[CONSO] Nokia 5530 Xpress Music

Nokia 5530Bin oui j’ai décidé de me faire un « petit » plaisir aujourd’hui ; ça faisait quelque temps déjà que j’envisageais de changer de téléphone et l’option écran tactile me tentait… Et comme souvent dans ces cas là je n’ai pas résisté bien longtemps avant de craquer !
Pas question toutefois de succomber à la mode purement mercantile du iPhone (je reste un Applelophobe primaire) ; après diverses investigations mon choix s’est porté sur le Nokia (une valeur sûre en téléphonie) 5800 Xpress Music (l’un des meilleurs rapports qualité/prix du moment). Seulement voilà avant de m’aventurer en terrain plus ou moins inconnu j’ai demandé l’opinion d’un vendeur de Bui Duyet Téléphonie et le gars m’a clairement orienté sur le Nokia 5530, le successeur « light » du 5800, qui coûte quand même pas loin de 20.000 XPF de moins pour des caractéristiques quasiment identiques (l’écran est à peine plus petit et il est vendu avec une carte 4 Go au lieu de 8 Go pour le 5800)… Adjugé vendu, et me voilà délesté de 46.500 XPF (approximativement 390 Euros) !
Le temps de déballer la chose, de transférer ma carte SIM et me voilà entré de plain pied dans le monde du tactile et force est de reconnaître que les premiers pas sont plutôt hésitants, heureusement que Nokia reste fidèle à une interface intuitive et une prise en main relativement aisée.
Niveau technique c’est un téléphone (smartphone pour être exact) avec Tuner FM, lecteur multimédia, appareil photo 3.2 Mp, support WiFi et toutes une panoplie d’options d’un téléphone moyen de gamme (réveil, agenda, calculatrice, support Java, bluetooth…). Outre l’indispensable chargeur, le téléphone est vendu avec un câble mini-USB pour le relier à un PC et un casque audio de bonne qualité.
Bref voilà de quoi faire mumuse quelque temps pour me familiariser avec la chose…

Lire le test du Nokia 5530 Xpress Music sur Mobiles-Actus.

[Jeux Video] Drakensang – L’Oeil Noir

DrakensangLe moins que l’on puisse dire c’est que ce fameux jeux de rôle aura pris son temps avant de débarquer dans les bacs à Nouméa, sorti en France en mars il aura fallu attendre le mois d’août pour pouvoir enfin se plonger dans cet univers nouveau. Il faut savoir que Drakensang est l’adaptation d’un JdR sur plateau allemand qui, Outre-Rhin, bénéficie d’une popularité supérieure à Donjons et Dragons (la référence internationale en matière de JdR) donc je l’attendais avec une certaine impatience…
Annoncé comme un JdR pur et dur on est d’entrée de jeu mis dans le bain, la création du personnage est des plus complète (race, classe, répartition des attributs et compétences) mais que les profanes (et les impatients) se rassurent il est possible de commencer avec l’une des 20 professions prédéfinies afin de commencer l’aventure au plus vite (c’est d’ailleurs le choix que j’ai fait en incarnant un classique guerrier).
Au niveau du scénario le héros répond à l’invitation d’un vieil ami qui a sollicité son aide, mais les choses se corsent dès le départ, l’accès à la ville est interdit à moins d’avoir deux témoins de confiance qui se portent garant de nous…Et nous voilà plongé dans la première partie de l’aventure qui permet de découvrir l’univers du jeu et de se familiariser avec la prise en main et l’évolution de ses personnages (le héros et ses compagnons de voyage qui le rejoignent en cours de partie). Si l’on se contente de jouer la quête principale on peut boucler rapidement et sans difficulté majeure cette première partie, mais heureusement de nombreuses quêtes annexes permettent de faire durer le plaisir et de monter en niveau avant d’aborder la ville et de découvrir que notre ami vient d’être assassiné…
Rien à redire graphiquement, le jeu est beau (malgré une jaquette très bof) et fluide, niveau gameplay la progression du personnage est un peu déconcertante mais finalement on s’habitue assez vite aux règles du jeu(l’on améliore nos compétences en redistribuant les points d’expérience) et comme le scénario est vachement immersif on oublie vite les quelques défauts techniques (la gestion des collisions laisse parfois à désirer) pour s’éclater sans retenue.
Si vraiment je devais émettre quelques réserves je pourrai lui reprocher une extrême linéarité (on est loin de la totale liberté de mouvement d’un Morrowind ou d’un Oblivion) et du coup certaines zones ne sont plus accessibles une fois qu’on les quitte (et du coup si on a encore des quêtes en cours elles s’inscrivent comme échouées). Heureusement le nombre et la diversité des quêtes annexes parvient à faire oublier ce léger désagrément. Il n’en reste pas moins que c’est le genre de jeu sur lequel je réfléchirai à deux fois avant de jouer une nouvelle partie (outre la linéarité je n’ai pas l’impression que l’aventure puisse beaucoup évoluée d’un perso à l’autre), mais là encore ce n’est pas vraiment handicapant vu que l’on rencontre des alliés divers qui nous rejoindront et permettent de profiter des compétences propres à chaque profession.
Au final même si le jeu n’est pas parfait il mérite largement de figurer parmi les (très) bons jeux de rôle PC de ces dernières années, le rôliste passionné ou amateur devrait passer de longues heures scotché devant sa bécane (j’y ai passé une bonne partie du week-end avec plaisir). En attendant le prochain volet…

Lord Arsenik

[Série TV] NCIS – Saison 6

NCISImpossible samedi soir de passer à côté de la nouvelle saison de NCIS – Enquêtes Spéciales d’autant que la fin de la saison 5 voyait l’équipe de Gibbs dissoute : Zhiva est renvoyée en Israel au service du Mossad, McGee est muté dans une unité de cybercriminalité, Di Nozzo est affecté à bord d’un porte-avion. Et du coup Gibbs se retrouve avec une nouvelle équipe à gérer…
C’est à l’occasion d’une nouvelle enquête que Gibbs va comprendre les motivations du Directeur Vance, le démantèlement de l’équipe n’est pas une sanction mais une mesure de précaution afin de les protéger, en effet le NCIS (Naval Criminal Investigative Service) est infiltré par une taupe et l’agent double fait partie de sa nouvelle équipe ; il lui appartient désormais de le démasquer avant qu’il ne mette en péril l’agence toute entière.
Bien que ne faisant plus partie de l’équipe les anciens partenaires de Gibbs n’en restent pas moins présents tout au long de l’épisode (séquence nostalgie) et surtout il peut toujours compter sur les incontournables de l’agence, Ducky, le légiste et Abby, l’experte scientifique.
Bref même si on adhère forcément moins à la nouvelle (et temporaire) équipe la saison s’annonce plutôt prometteuse avec son intrigue en trame de fond mais bon on a quand même hâte que toute l’équipe d’origine reprenne du service !