Grippe A – Un premier cas mortel sur le Territoire ?

Mercredi la DASS (autorité sanitaire locale) a officiellement annoncé que le décès, lundi 18 août, d’une fillette de 8 ans admise au CHT depuis samedi dernier pour une pneumonie causée et compliquée par le virus de la grippe A H1N1 était directement imputable au virus. Information relayée par RFO lors du JT du soir.

Si l’annonce n’a pas vraiment de quoi surprendre (la Calédonie est la collectivité française la plus touchée par cette pandémie avec un taux de contamination confirmée proche de celui de l’Australie) ça ne laisse pas indifférent et surtout ça fait un choc dans l’opinion publique… Alors peut être vous demanderez vous pourquoi un point d’interrogation à la fin du titre de mon post ; de toutes façons même si vous ne vous posez pas la question je vais y répondre.

Sans remettre en cause la compétence de la DASS il semblerait que l’annonce ait été quelque peu prématurée, en effet à Paris une porte-parole du Ministère de la Santé se montre nettement moins catégorique : « L’établissement du lien entre le décès et la grippe, pour l’instant rien ne permet de l’affirmer« . Du côté de l’INVS (qui fait autorité sur l’ensemble du territoire national en matière de santé publique) la prudence reste de rigueur : « Pour l’instant, nous n’avons pas d’information » a commenté un porte-parole de l’institut.

Certes tout ça c’est du pinaillage administratif mais statistiquement parlant seuls les chiffres de l’INVS ont un caractère officiel et à l’heure d’aujourd’hui un seul décès est considéré comme en rapport direct avec la grippe A. Le cas d’une jeune femme décédée en Polynésie Française la semaine dernière est toujours à l’étude et il y a fort à parier que le dossier de notre jeune victime locale ne tardera pas à arriver sur les bureaux de l’institut.

Concrètement la gamine a été vue le mercredi 12 août par son médecin traitant pour une grippe sévère, aussitôt le toubib lui a prescrit des antiviraux, mais son état s’est aggravé rapidement et a conduit à son hospitalisation le samedi 15 août, les médecins ont alors diagnostiqué une pneumonie, infection qui lui sera fatal 48 heures plus tard. Le lien avec la grippe A semble donc ne faire aucun doute mais bon laissons les professionnels faire leur boulot et attendons les résultats officiels des analyses.

D’ailleurs je me demande comment font les toubibs pour déterminer si un décès est ou non imputable à la grippe A, en effet les patients décédés ne sont pas directement victimes du virus mais plutôt de complications provoquées par le virus, pas évident dans de telles circonstances de déterminer exactement le lien de causalité. L’INVS n’est pas beaucoup plus précise dans ses explications : « La mortalité directement attribuable à la grippe est celle que l’on rapporte spécifiquement à la grippe. Il s’agit de décès au cours ou au décours d’un épisode de grippe diagnostiqué et/ou pour lequel la grippe est mentionnée sur le certificat décès comme cause de décès« . Le cas de la jeune patiente décédée au CHT rentrerait donc bien dans les conditions définies par l’institut…

Si officiellement sur le Territoire on dénombre 370 cas officiellement confirmés au 19 août (source DASS) les autorités sanitaires, par le biais de notre Ministre de la Santé du gouvernement calédonien, estime que le nombre de cas serait de l’ordre de 20.000, « Ce chiffre a été établi à partir du nombre de boîtes de Tamiflu prescrites, des remontées statistiques du réseau Sentinel des médecins du public et du privé et des chiffres donnés par les directions de l’enseignement sur les absences d’élèves » a indiqué Philippe Dunoyer à l’AFP. A noter toutefois que la DASS s’est enfin décidé à publier un point épidémiologique local consultable depuis leur site Internet (situation au 18 août 2009), vaut mieux tard que jamais mais merci quand même pour cette initiative (espérons maintenant que le fameux bulletin sera mis à jour régulièrement).

Pas facile de se faire une idée précise de l’importance de cette pandémie que ce soit sur le Territoire ou ailleurs ; toutefois par curiosité je m’intéresse à l’évolution de la grippe A au fil du temps, au niveau national mais aussi chez nos proches voisins et partenaires touristiques que sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande, et au niveau international globalement :
– Pour la France et l’Outre-Mer je me base sur les chiffres communiqués toutes les semaines par l’INVS
– Pour l’Australie je prends les chiffres indiqués par leur Department of Health
– Pour la Nouvelle-Zélande idem je me fie à leur Ministry of Health
– Pour la situation internationale globale c’est Flutracker qui me sert de source officielle
Et chaque semaine je note les résultats sur un fichier Excel, ça ne sert pas à grand chose mais ça permet de se faire une idée générale « optimiste » de l’évolution de la pandémie (télécharger le fichier).

– EDIT 19h30 –

Toujours à confirmer par les autorités sanitaires nationales (INVS) nous en serions à 3 décès plus ou moins imputables au virus de la grippe H1N1… La seconde victime est une femme de 58 ans décédée mercredi et la troisième un homme de 27 ans décédé dans la nuit de jeudi à vendredi. Les deux patients hospitalisés au CHT présentaient des « facteurs de risque » et la cause du décès serait des complications provoquées par le virus H1N1.
Quoi qu’il en soit la situation sanitaire du Territoire est donc plus que jamais préoccupante.