Koh Lanta 2009 – Destination Palau

Ce week-end marquera le coup d’envoi de la neuvième saison de Koh Lanta, cette fois les apprentis naufragés volontaires débarquent à Palau dans un décor paradisiaque mais comme d’hab la survie transformera bien vite le paradis en enfer (ce serait pas marrant autrement)…

PalauKoh Lanta 2009Les 18 candidats sont débarqués en pleine mer à quelques mètres d’un banc de sable qu’ils devront rejoindre à la nage avant de s’en échapper en construisant un radeau de fortune (le « hasard » faisant bien les choses il y a suffisamment de matériaux disponibles pour que la tâche ne soit pas aussi ardue qu’il n’y parait) avec lequel ils gagneront l’ile principale qui hébergera la première partie du jeu. A peine arrivés sur l’ile une première épreuve les attend, un parcours d’obstacle d’abord en équipe de 6 puis individuel, à l’issue duquel les deux derniers candidats (un homme et une femme) seront éliminés d’office (la candidate éliminée refusera de passer à l’image, tant et si bien que l’on ignore totalement de qui il s’agit). Une candidate s’étant blessée à la cheville elle restera en observation médicale quelque temps, on apprendra plus tard qu’en fait elle s’est fracturée la cheville et donc l’aventure est terminée pour elle, c’est l’homme éliminé lors du parcours d’obstacle qui la remplacera le lendemain.
Après cette première douche froide les deux vainqueurs, accompagnés chacun par un autre candidat de leur choix, sont invités à rejoindre des habitants de l’archipel qui les initieront aux règles de base de la survie sur l’ile tandis que le reste de l’équipe, toujours unique, commencent à préparer un campement sommaire. C’est la première nouveauté de la saison, les équipes jaune et rouge ne sont pas constituées tout de suite, pendant 3 jours les candidats resteront ensembles.
C’est donc au début du troisième jour, juste avant la première d’immunité que les équipes seront formées, c’est à la benjamine du groupe qu’incombera la tâche de former les 2 équipes tandis que le senior pourra choisir à quelle équipe il souhaite appartenir. Une fois les équipes formées la première épreuve peut enfin débuter, épreuve longtemps dominée par les rouges mais remportée finalement par les jaunes. Non seulement les gagnants ne devront pas subir l’épreuve du conseil mais en plus ils retourneront sur leur campement d’origine alors que pour les rouges tout est à refaire !
Chez les rouges justement les hommes décident aussi sec de former une alliance contre les femmes afin d’en éliminer une le soir même, seulement voilà l’un d’entre eux va faire une méga connerie en essayant de rallier une nana à leur cause, résultat des courses elles aussi décident de s’allier pour virer un mec… Résultat des courses lors du conseil et après deux votes c’est l’égalité parfaite entre Raphaëlle et Julien ; le candidat éliminé sera donc désigné par tirage au sort et à ce jeu là c’est Julien qui sera éjecté.

Koh Lanta 2009Cette première émission aura permis de faire connaissance avec les candidats et déjà certains caractères s’affirment ; impossible de passer à côté de Freddy « Moi Je » (cinquième photo) qui sait tout mieux que tout le monde et se voit déjà grand gagnant de la saison (mais en fait il cause beaucoup mais agit peu) et dans la catégorie boulet on a Anthony (le candidat repêché in extremis) qui n’est pas du tout sportif (il le reconnait lui même) et trouillard comme pas deux (sa première nuit, seul sur un ilot un un moment d’anthologie, il a peur des bruits qu’il entend et parvient même à se blesser tout seul avec la machette en voulant chasser un insecte).
Comme d’hab la fatigue et la faim aidant on devrait assister à quelques prises de tête dans les prochaines semaines… Pour notre plus grand plaisir !

CSP (Veolia) – Nouméa : le divorce !

Hier soir aux infos nous avons appris que la CSP (appartenant au groupe Veolia) ne répondrait pas à l’appel d’offre concernant le contrat de propreté de la ville de Nouméa (concernant la récolte des ordures ménagères) ; une nouvelle plutôt surprenante quand on sait que depuis 1988 ce contrat lie la ville de Nouméa à la CSP. Difficile pour le moment d’en connaitre exactement les raisons vu que la direction du groupe Veolia se refuse à tout commentaire.

Si de son côté l’USOENC affirme que le torchon brûle entre la ville et la CSP pour diverses raisons j’avoue que j’ai du mal à adhérer à cette version des faits ; le syndicat cherche plutôt à jeter de la poudre aux yeux pour faire oublier que depuis des années la CSP est perturbée par une gueguerre intersyndicale entre l’USOENC et l’USTKE, chacun cherchant à affirmer son emprise sur la société. Face à cette situation et aux nombreux blocages qu’elle a occasionné il n’est pas difficile d’imaginer que Veolia ait pu décider de se débarrasser d’une activité qui lui parasite l’existence .
En conservant ses intérêts dans les dépotoirs de Nouméa et de Gadji ainsi que dans les sociétés Carsud et Onyx le groupe Veolia ne perd pas grand chose, financièrement parlant, en ne renouvelant pas ce contrat de propreté ; globalement j’aurai même tendance à dire que l’activité de la filière sur la Nouvelle-Calédonie ne représente qu’une infime goutte d’eau dans l’empire Veolia.

Certes avec ce divorce inattendu ce sont 200 salariés qui se retrouvent sur le carreau mais j’aurai tendance à me montrer un tantinet cynique en rétorquant simplement : « Qui sème le vent, récolte la tempête ». Forcément à force de pousser le bouchon toujours plus loin il était inévitable qu’un jour où l’autre ils se boufferaient un retour de manivelle. Mais d’un autre côté la Mairie de Nouméa a assuré que les salariés concernés seraient repris par la (ou les) société(s) qui répondraient favorablement à l’appel d’offre.

Reste maintenant à savoir si la CSP (Veolia) répondra aux contrats de propreté qui la lie aux autres communes du Territoire… J’en doute, il y a fort à parier que Veolia ait clairement décidé de renoncer à une activité qui lui apporte plus d’emmerdements qu’autre chose…

Nyotaimori – J’adooore les sushis !

Nyotaimori - Sushis made in JapanA moins d’être féru de culture (?) nipponne je suis convaincu que le titre de ce post vous laissera indifférent, d’où la photo qui, elle, saura éveiller votre intérêt…
Littéralement nyotaimori signifie « présentation du corps de la femme » mais concrètement il s’agit d’une coutume gastronomique japonaise longtemps réservée à l’élite masculine consistant à servir une sélection de sushis sur le corps nus d’une femme… Une excentricité de plus au pays du soleil levant, cela n’étonnera personne !
Il est plus surprenant par contre que deux restaurateurs anglais aient décidé d’adapter cette idée à un restaurant londonien. Ainsi le client intéressé (et fortuné) devra débourser 285 Euros (34000 XPF) pour pouvoir déguster 10 sushis servis sur le corps d’une femme nue… Les patrons du restau précisent : « Cela n’a rien de commun avec un club de strip-tease (…) Vous n’avez probablement jamais mangé de sushis de cette qualité, encore moins présentés de cette façon« . Concernant le recrutement des femmes-nappes deux conditions sont à remplir : être belle (quoi que servir des sushis sur un thon serait plutôt une bonne association d’idée) et avoir une « bonne » peau ; à l’origine au Japon les jeunes femmes devaient aussi impérativement être vierges afin de préserver la pureté des aliments, mais je suppose qu’une clause de virginité dans un contrat de travail ne passera pas inaperçue.
Certes les féministes convaincues s’offusqueront d’une utilisation dégradante du corps et de l’image de la femme mais personnellement ça me fait sourire plus qu’autre chose ; par contre pour ce prix est ce qu’on le droit de débarrasser la table ou mieux encore de l’emprunter ? Comme « j’adooore les sushis » je m’en vais de ce pas suggérer l’idée au Nikko Sushi Bar (pub gratuite au passage)…

Source : Zigonet

Grippe A – Trop de sources tuent la statistique !

Il devient de plus en plus difficile de suivre de façon viable l’évolution de la grippe A H1N1 en dehors de la France Métropolitaine et des DOM, en effet dans son dernier rapport épidémiologique l’INVS ne communique plus pour les autres collectivités d’Outre Mer (Polynésie Française, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna) le nombre de cas confirmés mais se limite au nombre de cas probables, quand on sait que ce dernier repose sur une estimation purement théorique on peut émettre de sérieux doutes sur la fiabilité d’une quelconque étude statistique sur le sujet… Impossible en effet de comparer le taux de contamination ou le taux d’évolution d’un ensemble à l’autre si la source n’est pas la même.

Bref à l’heure actuelle sur le Territoire nous serions à plus de 35000 cas probables dont 430 biologiquement confirmés (source DASS) et 5 décès. Je n’ai pas réussi à trouver de chiffres officiels concernant la Polynésie Française et Wallis et Futuna ne sachant pas quels organismes font autorité là-bas en matière de veille sanitaire (sur le site du Ministère de la Santé de PF le dernier bulletin épidémiologique en ligne date du 11 août)…

Une chose est sure l’évolution de la pandémie dans le Pacifique Sud intéresse au plus point les autorités sanitaires nationales. Outre l’envoi de renforts humains et matériels en Polynésie Française et en Nouvelle-Calédonie (seuls les moyens matériels ont été sollicités par le gouvernement local), des équipes de l’INVS vont débarquer pour étudier cette pandémie. Leur objectif n’est pas tant de se soucier de notre santé mais plutôt d’anticiper ce que pourrait être la situation en Métropole dans les prochains mois.

A en croire les autorités sanitaires locales le plus gros de la pandémie serait derrière nous, le pic pandémique ayant été atteint ces dernières semaines nous pouvons désormais légitimement espérer que la tendance s’inverse. Prévision optimiste ou vraie bonne nouvelle ? Seul l’avenir nous le dira…

En attendant je vous propose, comme d’hab, un point hebdomadaire au format Excel à prendre, plus que jamais, comme étant purement indicatif (télécharger le fichier).

Procès en appel de Jodar – Verdict le 15 septembre

Jodar Break - Ep. 2Hier se tenait le procès en appel de notre Gégé national et de ses acolytes (non je n’ai pas dit alcooliques… c’est pas pareil). Afin d’éviter que l’audience ne soit perturbée le périmètre autour du tribunal était complétement bouclé par les forces de l’ordre (tellement bouclé que même les piétons étaient détournés… c’est la première fois que je vois ça). Ca n’a pas empêché une poignée de militants steakistes de se réunir Place Bir Hakeim en musique et dans le calme tout au long de l’audience.Peu de choses ont filtré de cette audience à part une énormité grosse comme une maison prononcée par Gégé le Barjot, il a clairement annoncé que l’objectif de l’USTKE et du Parti Travailliste était de prendre le pouvoir en Nouvelle-Calédonie… Hmouais, le gars est du genre à se tirer une balle dans le pied ! Je ne sais pas si lui y croit dur comme fer mais c’est franchement risible comme déclaration.
Sans surprise le verdict a été mis en délibéré jusqu’au 15 septembre, le mandat de dépôt contre Gégé et ses potes a été maintenu (une bonne nouvelle) et la partie civile a requis une peine de prison ferme de 15 mois contre notre barjot syndico-terroriste, peine qui viendra naturellement s’ajouter, si elle était confirmée, aux 3 mois fermes qu’il purge actuellement dans le cadre du conflit Carsud.
Dans le même temps l’USTKE a décidé de suspendre son mouvement de grève générale démarré dans la journée (mais sans aucune incidence visible sur l’activité économique… encore un flop ?). Suite des aventures de Gégé le Barjot le 15 septembre… En attendant on a envie de garder foi en la justice malgré les rumeurs les plus insensées qui circulent (de la relaxe pure et simple à une peine avec sursis) ; espérons au minimum un maintien de la peine prononcée en 1ère instance (12 mois fermes) mais bon s’ils veulent nous le laisser à l’ombre 15 mois surtout qu’ils ne se gênent pas ! Maintenant bien malin celui qui pourra annoncer un verdict avant la fin du délibéré.

Ecothon – Que cache le label « Eco » ?

L’arrivée dans les bacs de l’écothon, soit « quatre belles tranches de thon blanc (…) pour 570 XPF le kilo » (LNC du 4 août 2009), s’est fait à grand renfort de publicité et il est vrai que le produit a de quoi séduire le consommateur… Sur le papier ! Dans l’assiette c’est une autre paire de manches !!!

Ecothon

Déjà à la base il faut savoir que le thon blanc fait un peu figure de produit de « seconde zone » dans la grande famille des thons, il est en effet beaucoup moins prisé que le thon jaune ou le thon rouge qui peuplent aussi nos eaux. S’il est moins fin que ces congénères ça n’en reste pas moins un poisson qui se prête à de nombreuses improvisations en cuisine qui peuvent être parmi les plus alléchantes ; ce petit rappel a donc pour unique objectif de le situer qualitativement parmi ses semblables.

EcoPub ?

Le réel problème tient d’avantage à la présentation de cet écothon, on est bien loin des « 4 belles tranches » annoncées ; si l’on considère les poches de sang, la graisse, les arêtes et la peau mal nettoyée c’est plus du quart de la portion qui se retrouve à la poubelle (ou dans le ventre des chats) ! Résultat des courses la notion d’économie en prend pour son grade puisqu’on se retrouve avec du thon blanc au prix de 760 XPF le kilo de matière consommable. Très franchement pour avoir essayé cet écothon hier je me demande dans quelle mesure ils ne profitent pas du label « Eco » pour nous refourguer des darnes de thon invendables autrement !

Franchement Pacific Seafood propose une large gamme de filets ou darnes de poissons surgelés qui sont certes un peu plus cher (et encore on en trouve pour tous les budgets vu la grande variété des produits proposés) mais sont irréprochables d’un point de vue qualitatif (pas de peau, ni arête, des filets découpés proprement et présentés entiers).

De plus en plus on est amené à se demander si ce fameux label « Eco » ne servirait pas de prétexte aux industriels pour nous faire bouffer à moindre coût les fins de stock voire les rejets, c’est d’autant plus dommage qu’à la base l’idée de proposer une gamme économique de denrées alimentaires variées est plutôt louable mais encore faut il que la qualité soit aussi au rendez-vous (je ne demande pas le top du top mais un minimum de respect pour les consommateurs)… Entre l’écopain qui n’est pas si économique que ça, les écopâtes bouffées par les charançons et maintenant un écothon médiocre on se demande si le consommateur ne serait pas pris pour un écocon !

Encore un week-end pas tout à fait ordinaire

Inutile de préciser que ce week-end l’actualité et les débats seront dominés par la grippe A H1N1. Avec 4 décès en Nouvelle-Calédonie (3 cas confirmés et un cas probable) et 3 en Polynésie Française la situation est pour le moins préoccupante, du coup Paris a décidé de réagir en envoyant des renforts sanitaires matériels et humains afin de renforcer les équipes sur place. Sachant que le pic épidémique n’est pas encore atteint (il faudra pour cela attendre la fin de la saison fraîche) espérons toutefois que la tendance s’inversera et donnera raison au journaliste des Nouvelles qui écrivait dans l’édition de vendredi : « En 1996, une épidémie de grippe A (mais pas de type H1N1) avait tué 14 personnes en Calédonie. Même s’il faut s’attendre à d’autres décès cette année, le risque semble faible que l’on atteigne ce niveau. »
Mais bon inutile de céder à la panique et de se cloitrer à la maison dans une tenue NBC, dans la majeure partie des cas cette grippe est à peine plus sévère qu’une banale grippe saisonnière, elle survient certes plus brutalement et est extrêmement contagieuse mais reste heureusement bénigne. Par contre les inquiétudes du Ministère de la Santé sont bien légitimes car la situation dans le Pacifique Sud préfigure de ce qui pourrait arriver en Métropole et en Europe dans les prochains mois (avec l’arrivée de l’automne, puis de l’hiver le terrain sera alors propice à une propagation rapide du virus).

Ce méchant virus aura réussi a volé la vedette à l’USTKE qui organisait samedi matin une marche dans les rues de Nouméa pour affirmer une fois de plus son soutien à Gérard Jodar. Si le syndicat revendique entre 2 et 3000 marcheurs les chiffres officiels et la longueur du cortège tablent plutôt sur un maximum de 1000 personnes ; ce qui fait de cette marche un flop monumental, le syndicat n’ayant même pas réussi à mobiliser autant que lors de sa précédente manifestation populaire (début juillet). Gégé le Barjot serait il lâché par ses troupes ? A moins que les méthodes musclées du Steak n’aient jeté un froid chez les militants…
Bref même si cette marche fait figure de non événement (surtout en regard de la marche citoyenne du 12 août qui avait mobilisé 26000 personnes) l’on peut au moins se féliciter qu’elle se soit déroulée sans heurts, ni saccages… Par contre je trouve toujours aussi pathétique et minable de placer des gosses en première ligne avec leur banderole « Libérez nos papas » ; pour en finir avec cette manifestation je constate que le Steak affiche désormais clairement sa conception très personnelle du « destin commun » avec une grande banderole rouge sur laquelle on pouvait lire :

16 000 ? 20 000 ? 26 000 ? 100 000 DEMAIN ?
ILS ETAIENT 1 MILLION DANS LES RUES D’ALGER
ET OU SONT-ILS MAINTENANT ?
DANS LES POUBELLES DE L’HISTOIRE

Faire le parallèle entre la situation en Algérie et la Calédonie n’est pas franchement une initiative des plus futée (jusque là rien d’étonnant) mais surtout ce genre de propos ne fait que confirmer l’intolérance et le racisme du Syndicat et de leur collectif de soutien à Jodar… Amusant aussi de constater que l’USTKE et le Parti Travailliste (la branche politique du syndicat… quoi que avec l’USTKE on peut honnêtement se demander s’ils méritent encore l’appellation de syndicat, leur préoccupations étant d’avantage politiques que sociales), en ralliant à leur cause l’UC, aura réussi à fissurer la fragile unité du camps indépendantiste, unité de circonstance à l’occasion des élections provinciales pour rappel (lire les déclarations de Paul Néaoutyne, président du Palika). Il faut dire aussi que quand Roch Wamytan, président de l’UC et grand chef de la tribu Saint Louis intervient auprès des jeunes de la tribu pour leur inculquer des « leçons de lutte » ça frôle l’irresponsabilité, sinon le ridicule (lire l’article paru dans Le Monde du 22 août) ! Bel exemple donné par un signataire de l’Accord de Nouméa à une jeunesse en dérive, encore un qui devrait méditer l’adage « Il vaut mieux parfois ne rien dire et passer pour un con, que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.« 

Et pendant ce temps là nous avons fait ce que nous savons faire le mieux, glander entre le PC et la TV… Qu’il est bon de ne rien faire quand tout s’agite autour de nous !
Malgré l’ouverture d’un serveur français sur Runes of Magic je reconnais que ça fait quelques temps que je ne me suis pas replongé dans le jeu, il faut dire aussi qu’il est impossible d’exporter ses personnages d’un serveur à l’autre, il faut donc tout reprendre à zéro et même redémarrer une nouvelle guilde… Forcément ça jette un froid ! Et puis il faut bien avouer que je trouve GTA IV beaucoup plus divertissant et immersif, les missions diverses et variées s’enchainent me rapprochant lentement mais surement de l’heure de ma double vengeance. Le truc c’est que j’ai tellement envie d’en savoir plus que j’ai tendance à négliger mes potes dans le jeu, du coup ils se plaignent et leur taux de sympathie à mon égard se casse la gueule, il va falloir que je consacre quelques heures à des activités futiles de loisirs afin de leur rendre le sourire (mais quelle perte de temps !).
MerlinJ’voudrais profiter de ce post glorifiant la glande pour vous toucher quelques mots d’une série que l’on suit sur Canal le dimanche en fin d’après-midi, il s’agit de Merlin. La série met en vedette sur la jeunesse de Merlin et sa rencontre avec Arthur (le futur roi de Bretagne, pour le moment Prince de Camelot) dans un royaume où la magie est bannie sur ordre d’Uther Pendragon (actuel roi et père d’Arthur).
Le moins que l’on puisse c’est que la série prend ses aises (voire ses distances) avec la légende arthurienne ce qui pourrait déranger les puristes (tout comme le fait, dans une moindre mesure, Kaamelott), pas non plus de casting de rêve (les acteurs sont d’illustres inconnus… pour moi en tout cas), enfin n’espérez pas des effets spéciaux à couper le souffle (petit budget oblige) mais malgré tout je trouve que globalement elle est agréable à suivre grâce à une touche d’humour omniprésente et les gaffes de Merlin. Bref ça apporte une petite touche de légèreté qui permet de finir agréablement la journée…
Sur l’image ci contre vous avez les principaux personnages (de gauche à droite) : Uther, Arthur, Merlin, Gaïus (le tuteur et mentor de Merlin), Morgane et Gwen. Il y a toutefois un autre « personnage » récurrent dans la série, un dragon détenu prisonnier sous le château qui conseillera souvent Merlin.

[MUSIC] Alexander Rybak – Fairytale (2009)

Alexander Rybak - FairytaleIl est rare que je consacre un post à un album ou à un artiste et plus encore si le gars est le grand gagnant du Concours Eurovision 2009 (titre qui ne signifie strictement rien à mes yeux tant ce concours est insignifiant… hormis quelques rares exceptions) et pourtant je dois avouer que ce jeune chanteur, représentant de la Norvège, a su éveiller ma curiosité. outre une voix plutôt agréable, sa mélodie était entrainante et l’accompagnement au violon apportait une touche d’originalité à l’ensemble. Bref le jeune Alexander Rybak a largement mérité cette victoire incontestable (en explosant d’ailleurs le record du nombre de points obtenus avec un score de 387, détenu précédemment par le très original et bruyant groupe de hard finlandais Lordi) avec son titre « Fairytale ». Dommage pour Patricia Kaas que j’aime beaucoup mais il faut bien avouer que son titre « S’il fallait le faire » n’était pas des plus entraînant, elle ne s’en tire pas si mal avec une huitième place mais c’est clair que si la France espère sérieusement gagner un nouveau titre il va falloir que le staff organisateur se sorte les doigts du cul, mais bon c’est un tout autre débat…
Mais revenons à nos moutons et donc au cas Alexander Rybak. Pondre un titre sympa pour l’Eurovision c’est une chose mais assurer sur tout un album en est une autre, aussi quand son CD est sorti je me le suis procuré par curiosité et dès la première écoute je dois avouer que j’ai été sous le charme. Franchement c’est rare que je dise ça d’un album mais là il n’y a rien à jeter, les mélodies sont un pur régal pour les oreilles, tantôt entrainantes et joyeuses, tantôt trainantes et dramatiques mais toujours accompagnée par cette voix sublime (sauf le dernier titre qui est instrumental) et par le violon électrique endiablé. Franchement j’ai été bluffé et je ne peux que vous recommander vivement cet album à découvrir.

Si tous les titres sont agréables à écouter j’ai un faible pour le huitième, « 13 Horses », plein de tristesse mais tellement envoutant.

Quelques vidéos sur Youtube :
Alexander Rybak – Fairytale
Alexander Rybak – 13 Horses
Patricia Kaas – S’il Fallait Le Faire
Lordi (pour le plaisir) – Hard Rock Hallelujah !

Grippe A – Un premier cas mortel sur le Territoire ?

Mercredi la DASS (autorité sanitaire locale) a officiellement annoncé que le décès, lundi 18 août, d’une fillette de 8 ans admise au CHT depuis samedi dernier pour une pneumonie causée et compliquée par le virus de la grippe A H1N1 était directement imputable au virus. Information relayée par RFO lors du JT du soir.

Si l’annonce n’a pas vraiment de quoi surprendre (la Calédonie est la collectivité française la plus touchée par cette pandémie avec un taux de contamination confirmée proche de celui de l’Australie) ça ne laisse pas indifférent et surtout ça fait un choc dans l’opinion publique… Alors peut être vous demanderez vous pourquoi un point d’interrogation à la fin du titre de mon post ; de toutes façons même si vous ne vous posez pas la question je vais y répondre.

Sans remettre en cause la compétence de la DASS il semblerait que l’annonce ait été quelque peu prématurée, en effet à Paris une porte-parole du Ministère de la Santé se montre nettement moins catégorique : « L’établissement du lien entre le décès et la grippe, pour l’instant rien ne permet de l’affirmer« . Du côté de l’INVS (qui fait autorité sur l’ensemble du territoire national en matière de santé publique) la prudence reste de rigueur : « Pour l’instant, nous n’avons pas d’information » a commenté un porte-parole de l’institut.

Certes tout ça c’est du pinaillage administratif mais statistiquement parlant seuls les chiffres de l’INVS ont un caractère officiel et à l’heure d’aujourd’hui un seul décès est considéré comme en rapport direct avec la grippe A. Le cas d’une jeune femme décédée en Polynésie Française la semaine dernière est toujours à l’étude et il y a fort à parier que le dossier de notre jeune victime locale ne tardera pas à arriver sur les bureaux de l’institut.

Concrètement la gamine a été vue le mercredi 12 août par son médecin traitant pour une grippe sévère, aussitôt le toubib lui a prescrit des antiviraux, mais son état s’est aggravé rapidement et a conduit à son hospitalisation le samedi 15 août, les médecins ont alors diagnostiqué une pneumonie, infection qui lui sera fatal 48 heures plus tard. Le lien avec la grippe A semble donc ne faire aucun doute mais bon laissons les professionnels faire leur boulot et attendons les résultats officiels des analyses.

D’ailleurs je me demande comment font les toubibs pour déterminer si un décès est ou non imputable à la grippe A, en effet les patients décédés ne sont pas directement victimes du virus mais plutôt de complications provoquées par le virus, pas évident dans de telles circonstances de déterminer exactement le lien de causalité. L’INVS n’est pas beaucoup plus précise dans ses explications : « La mortalité directement attribuable à la grippe est celle que l’on rapporte spécifiquement à la grippe. Il s’agit de décès au cours ou au décours d’un épisode de grippe diagnostiqué et/ou pour lequel la grippe est mentionnée sur le certificat décès comme cause de décès« . Le cas de la jeune patiente décédée au CHT rentrerait donc bien dans les conditions définies par l’institut…

Si officiellement sur le Territoire on dénombre 370 cas officiellement confirmés au 19 août (source DASS) les autorités sanitaires, par le biais de notre Ministre de la Santé du gouvernement calédonien, estime que le nombre de cas serait de l’ordre de 20.000, « Ce chiffre a été établi à partir du nombre de boîtes de Tamiflu prescrites, des remontées statistiques du réseau Sentinel des médecins du public et du privé et des chiffres donnés par les directions de l’enseignement sur les absences d’élèves » a indiqué Philippe Dunoyer à l’AFP. A noter toutefois que la DASS s’est enfin décidé à publier un point épidémiologique local consultable depuis leur site Internet (situation au 18 août 2009), vaut mieux tard que jamais mais merci quand même pour cette initiative (espérons maintenant que le fameux bulletin sera mis à jour régulièrement).

Pas facile de se faire une idée précise de l’importance de cette pandémie que ce soit sur le Territoire ou ailleurs ; toutefois par curiosité je m’intéresse à l’évolution de la grippe A au fil du temps, au niveau national mais aussi chez nos proches voisins et partenaires touristiques que sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande, et au niveau international globalement :
– Pour la France et l’Outre-Mer je me base sur les chiffres communiqués toutes les semaines par l’INVS
– Pour l’Australie je prends les chiffres indiqués par leur Department of Health
– Pour la Nouvelle-Zélande idem je me fie à leur Ministry of Health
– Pour la situation internationale globale c’est Flutracker qui me sert de source officielle
Et chaque semaine je note les résultats sur un fichier Excel, ça ne sert pas à grand chose mais ça permet de se faire une idée générale « optimiste » de l’évolution de la pandémie (télécharger le fichier).

– EDIT 19h30 –

Toujours à confirmer par les autorités sanitaires nationales (INVS) nous en serions à 3 décès plus ou moins imputables au virus de la grippe H1N1… La seconde victime est une femme de 58 ans décédée mercredi et la troisième un homme de 27 ans décédé dans la nuit de jeudi à vendredi. Les deux patients hospitalisés au CHT présentaient des « facteurs de risque » et la cause du décès serait des complications provoquées par le virus H1N1.
Quoi qu’il en soit la situation sanitaire du Territoire est donc plus que jamais préoccupante.

[DVD] Flashpoint

FlashpointAbra étant de corvée aux Fraisiers pour la journée je me suis offert une petite escapade DVD avec le film Flashpoint, un polar made in Hong Kong réalisé par Wilson Yip.

Le pitch en quelques mots : deux flics font équipe pour démanteler une organisation criminelle dirigée par trois frangins ; tout bascule quand l’un des chef du réseau est arrêté par la police et que le flic ayant infiltré le gang est démasqué… Désormais les deux camps vont se livrer une guerre sans merci…

Rien de bien original comme vous pouvez le constater… Alors que vous dire sur Flashpoint ? Ou plutôt que dire de bon sur Flashpoint ? Certes les (trop rares) combats sont bien chorégraphiés mais pour le reste ça flirte allégrement avec le zéro absolu ! Outre un scénario déjà vu et revu traité sans la moindre originalité, les acteurs ne sont pas du tout crédibles et se livrent à des mimiques dignes d’une série B des années 70… Mais bon finalement c’est assez logique vu que c’est exactement ce que c’est : une série B… Voire même une série Z !
Mais alors peut être vous demanderez vous ce qui m’a poussé à acheter ce film. Tout simplement l’accroche sur la jaquette qui proclame fièrement « 100% action, 100% free fight »… De l’action il y en a même si elle n’est à aucun moment convaincante… Du free fight ? Heu… A peine un petit quart d’heure et un seul réel combat, ça fait un peu léger sur 83 minutes ! Bref l’accroche publicitaire est comme le film : une grosse arnaque !

Bin voilà, inutile de tourner autour du pot pendant trois plombes, tout est dit… Je me demande même si ce film méritait que je lui consacre un post…