Grippe A – Historique d’une pandémie

Il m’a semblé intéressant de retracer un bref historique de cette fameuse grippe A H1N1/09 (son nouveau nom tel que défini par l’OMS).

En février 2009 un virus frappe un élevage industriel de porcs au Mexique, le coupable, rapidement identifié comme étant une souche de grippe porcine, touche essentiellement les cochons.

Le premier cas de transmission à l’homme serait apparu mi-mars, toujours au Mexique. L’épidémie s’étend rapidement mais reste confinée au Mexique (avec une vingtaine de 20 cas).

Le 24 avril 2009 les premiers cas sont relevés aux Etats Unis (7 cas avérés dont une hospitalisation).

Le CDC (Centers for Disease Control) d’Atlanta identifie le virus comme étant une recombinaison de 4 souches virales (2 issues de grippes porcines, 1 de grippe aviaire et 1 de grippe humaine de type H1N1) ; une mutation inédite sans doute due à un état de surinfection chez un patient. Par la même le CDC  identifie le Tamiflu et le Relenza comme antiviraux efficaces contre la maladie.

Le 27 avril 2009 le virus touche à son tour le Canada, l’OMS lance une alerte pandémie de niveau 4 (pandémie probable).
On dénombre alors 40 cas avérés aux Etats-Unis, 26 au Mexique (dont 7 cas mortels) et 7 au Canada.

Le 29 avril 2009 la pandémie s’étend hors Amérique du Nord, l’OMS passe en alerte de niveau 5 (pandémie imminente).
On dénombre 91 cas avérés aux Etats Unis (dont 1 cas mortel), 26 au Mexique (dont 7 cas mortels), 13 au Canada et 17 dans le reste du monde (dont 13 en Europe).

En France le premier cas est signalé par le bulletin de l’OMS en date du 2 mai 2009, qui fait état de 615 cas (dont 17 cas mortels) répartis dans 15 pays.

Plus rien ne semble pouvoir circoncire la progression de l’épidémie, le 11 juin 2009 l’OMS passe en alerte pandémie de niveau 6 (alerte maximum).
On dénombre alors 28 774 cas (dont 144 décès) et 74 pays touchés par l’épidémie.

Le 16 juillet l’OMS cesse le dénombrement systématique des cas, seuls les pays nouvellement touchés ont l’obligation de se signaler.
Même si la pandémie semble avoir échappé à tout contrôle les cas graves restent rares.
Le dernier rapport de l’OMS, en date du 6 juillet 2009, fait état de 94 512 cas (dont 429 décès) répartis dans 147 pays.

Extrait du rapport de l’OMS en date du 16 juillet 2009
« Avec l’évolution de la pandémie 2009, les données nécessaires pour évaluer les risques, dans les pays touchés et au niveau mondial, changent. La pandémie, dans les pays déjà touchés et dans les autres, ne peut désormais plus être enrayée.
Cette affirmation est pleinement étayée par l’expérience. La pandémie de grippe 2009 s’est propagée dans le monde entier plus vite que jamais. Lors de pandémies antérieures, il avait fallu aux virus grippaux plus de six mois pour se propager aussi largement que le nouveau virus H1N1 ne l’a fait en moins de six semaines. »

(Lire le rapport complet)

Extrait du Bulletin Hebdomadaire International de l’INVS du 21 juillet 2009
« On dénombre 139 800 cas avérés de grippe A H1N1 (dont 806 décès) répartis dans 152 pays.
Le bilan officiel des cas confirmés et/ou probables sous-estime donc largement l’ampleur de l’épidémie et ne constitue plus un indicateur fiable de l’évolution de la pandémie. »

(Lire le bulletin complet)

Situation internationale au 21 juillet 2009 (source INVS)

Et sur notre beau Caillou l’épidémie continue de se répandre dans une quasi indifférence générale ; peut être que l’article alarmiste des Nouvelles évoquant un scénario possible si l’épidémie échappait à tout contrôle fera prendre conscience de la réalité d’une pandémie et de la nécessité de s’en protéger (lire l’article).

Sans vouloir faire dans la parano je trouve que ce bref historique fait froid dans le dos ; en moins de 3 mois on est passé de 73 cas à près de 140… Même si la plupart du temps les patients touchés ne souffrent pas de symptomes beaucoup plus graves que dans le cas d’une grippe « classique » ce n’est pas une raison pour tenter le diable ; comme je l’ai dit précédemment « vaut mieux prévenir que guérir ».

Pour en finir avec ce post j’ai fait une petite récap Excel de la progression de la pandémie entre le 29 juin 2009 (premier rapport de l’INVS sur lequel la Calédonie apparait) et le 21 juillet 2009 (dernier rapport en date). Ca vaut ce que ça vaut mais je trouve que les chiffres en disent plus que n’importe quel discours (télécharger le fichier Excel).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s