Grippe A – Etat des lieux

Dans un précédent post je faisais état de l’arrivée de la grippe H1N1 sur le Territoire avec les 4 premiers cas avérés (au 26 juin 2009) ; le moins que l’on puisse dire c’est que la situation n’a pas été en s’améliorant, loin s’en faut puisque nous en sommes aujourd’hui à 46 cas avérés (en moins d’un mois) mais surtout les premiers cas de transmission locale ont été constatés.

Il était évident que la Calédonie ne serait pas épargnée ad vitam par la pandémie avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande comme voisins « immédiats » et les flux touristiques importants en provenance de ces deux pays, de fait jusqu’à maintenant nous n’avions à faire qu’à des « cas importés » (les malades revenaient de vacances et ont été contaminés là-bas). Sans surprise le Centre Raoul Follereau a rapidement été débordé avec sa capacité d’accueil de 12 lits en chambres d’isolement et donc désormais les malades sont invités à rester « en quarantaine » à domicile… Situation qui tend à multiplier les risques de transmission d’individu à individu à divers niveaux.

Si les premiers cas ont à peine été signalés par les médias (quelques secondes en fin de journal sur RFO) depuis quelques temps ils ne peuvent nier l’évidence et la réalité de la pandémie ; de même les autorités locales (administratives et sanitaires) sont bien obligées de cesser d’adopter la politique de l’autruche et se bouger pour essayer d’enrayer le phénomène.

Oui mais comment faire ? Inviter la population à consulter en cas de symptômes douteux et à certaines mesures d’hygiène est une bonne chose mais je doute que cela soit suffisant… Au risque de paraitre fort pessimiste je dirai que le mal est fait et que désormais on n’a guère d’autre choix que d’attendre et voir venir (le fameux « wait and see »  de nos voisins anglo-saxons). Serait-ce de la parano d’informer sur le risque potentiel de séjour à l’étranger actuellement à défaut de fermer nos frontières ? Pas si sûr si l’on se fie au dernier rapport de l’OMS (en date du 6 juillet 2009) qui recense 94512 cas dans le monde (dont + 5000 en Australie et + de 1000 en Nouvelle-Zélande) et 429 décès.

Lors d’une escale à Poum (dans le nord du Territoire) il n’y avait que deux personnes pour accueillir les croisièristes qui ont dû trouver que les calédoniens avaient un drôle de sens de l’hospitalité ; quant aux autorités coutumières de l’Ile des Pins elles ont carrément refusé que le paquebot fasse escale sur l’ile… Parano ? Je dirai plutôt simple prudence et en la matière le dicton « vaut mieux prévenir que guérir » est des plus judicieux à appliquer !

Le risque principal de l’inaction serait une mutation du virus qui pourrait s’auto-immuniser au tamiflu (actuellement le seul remède efficace contre cette grippe)… Mais bon nous n’en sommes pas encore là !

Quelques sites pour en savoir plus (ça ne coûte rien de s’informer) :

Institut de Veille Sanitaire (INVS)
Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
Grippe Porcine Info

– EDIT –

A en croire les chiffres publiés sur le site du gouvernement au 15 juillet 2009 on dénombre :

  • Monde : 115 193 cas confirmés ; 585 décès. (+22% de cas avérés en moins de 10 jours)
  • Amériques : 78 047 cas confirmés ; 532 décès.
  • Europe : 13 876 cas confirmés ; 17 décès.
  • Asie : 11 755 cas confirmés ; 12 décès.
  • Afrique : 96 cas confirmés ; pas de décès ;
  • Moyen Orient et Maghreb : 1437 cas confirmés ; pas de décès.
  • Océanie : 9982 cas confirmés ; 24 décès.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s