Karuia Bus – Mépris des usagers ou m’en-foutisme total ?

Régime et bonnes résolutions obligent cela faisait quelques temps que je n’avais plus eu besoin de recourir aux transports en commun pour me rendre au boulot, seulement voilà ce matin le temps était plus qu’incertain et je n’avais aucune envie de me faire saucer sur la route du coup je décide de prendre le bus.

Je me prépare donc sans stress, quitte l’appart, prend un ticket au distributeur chez le chinois et me retrouve devant l’arrêt de bus (route de l’Anse Vata, face au restaurant Le Myramar) à 6h25. Impec en théorie un bus doit passer à 6h30 (ligne 7) donc aucun problème pour arriver au boulot pour 7h00… Oui mais non parce qu’avec Karuia Bus il y a une sacrée marge entre la théorie et la pratique, un détail que j’avais, sinon oublié, au moins négligé de prendre en compte…
6h30, pas de bus… 6h45, toujours pas de bus… 7h00, encore et toujours pas de bus… 7h05, alleluia !!! Il aura fallu 40 minutes pour qu’enfin un bus se décide à passer dans le coin ! Toujours en théorie désormais sur toutes les lignes le délai entre 2 passages est de 17 minutes (on nous rabâche assez les oreilles avec ça à grand renforts de spots de pubs à la TV)… Cherchez l’erreur !

Ce n’est pas la première fois que j’ai l’occasion de pousser une gueulante contre les horaires fantasques de Karuia Bus, j’ai même essayé de m’en plaindre en haut lieu mais à qui m’adresser ? Le chauffeur n’y est à priori pas pour grand chose. Le GIE Karuia Bus ? Pas leur problème, ils nous renvoient sur la Mairie de Nouméa. Plusieurs fois j’ai donc appelé la Mairie pour avoir un responsable, seulement voilà le gars n’est jamais disponible et inutile de lui laisser un message il ne se donnera pas la peine de vous répondre ! Emploi fictif ? Sérieusement j’en arrive à me poser la question !

Alors quand sur le site du GIE (aucune mise à jour depuis 2006 alors que les horaires, les trajets et les délais ont changé) je lis cette phrase en conclusion de leur présentation : « Le GIE Transport en Commun, son Conseil d’Administration, la Présidence, ses membres et l’ensemble du corps social  feront de leur mieux et d ‘avantage pour servir ses usagers en partenariat avec la Mairie de Nouméa pour le présent et l’avenir. » ; j’ai envie de me demander s’il faut rire ou pleurer !

Si avant 1995 le réseau de transport en commun urbain était quelque peu archaïque (ce que je reconnais volontiers), les chauffeurs étaient patentés et savaient qu’ils devaient assurer leur mission s’ils voulaient pouvoir payer leur loyer et bouffer ; avec le GIE ils sont désormais salariès… Une fois encore je ne rejette pas la faute sur le dos des chauffeurs (je suppose qu’ils ne s’arrêtent pas sur l’Anse Vata histoire de prendre un casse croûte ou faire une belote) mais je dis et je maintiens que c’est toute l’organisation du GIE qui est à revoir. C’est quand même un comble de ne pas réussir à trouver un interlocuteur responsable alors qu’ils sont sensés assurer un service que l’on pourrait définir comme public… Mais peut être faudrait il d’abord leur expliquer la notion de service !

De là à penser que le GIE se fout éperdument des usagers qui le fait vivre il n’y a qu’un pas que je n’hésite pas à franchir !

PS : pour info à chaque fois que j’ai essayé de me plaindre au responsable fantôme je me suis assuré que les conditions de circulation étaient parfaitement normales… Comme c’était aussi le cas ce matin !